Dana, la tisserande aux mains d’or

dana, la tisserande aux mains d’or N° 30

Inlassablement, elle passe d’une couleur à l’autre, le rouge grenat, l’ocre jaune, le vert tendre, le marron chocolat, le gris pâle, de gauche à droite, de droite à gauche, et de temps en temps, elle frappe l’échafaudage de laine pour le rendre compact, à l’aide d’un peigne étroit, lourd, au manche de chêne serti sur le squelette métallique de la poignée. Il lui faudra un mois et demi à deux mois pour libérer l’œuvre de son carcan.

Chaque matin, à l’aube, l’Europe s’éclaire d’abord en Roumanie. O zi buna!

(2014)

 


www.rri.ro
Publicat: 2016-07-23 13:30:00
Vizualizari: 133
TiparesteTipareste