20.01.2015

20.01.2015 Le président roumain, Klaus Iohannis, visitera la République de Moldavie juste après l’installation du nouveau cabinet de Chisinau / Le franc suisse poursuit son ascension face à l’euro, y compris sur le marché roumain...

Visite – Le président roumain, Klaus Iohannis, visitera la République de Moldavie juste après l’installation du nouveau cabinet de Chisinau, a fait savoir l’Administration présidentielle dans un communiqué. Lors d’une conversation téléphonique avec son homologue moldave, Nicolae Timofti, le chef de l’Etat roumain a décidé que la République de Moldavie ne répondait pas pour l’instant aux critères exigés par une visite officielle d’Etat. Et Iohannis d’espérer que le nouveau Législatif moldave votera le plus vite possible en faveur d’un gouvernement puissant, représentatif et doté d’un agenda européen bien défini. Juste après son installation à Cotroceni, Klaus Iohannis a visité Chisinau pour faire part de son soutien aux trois partis pro-européens qui ont obtenu lors du scrutin du 30 novembre 55 des 101 mandats des députés. Ultérieurement, ces trois formations ne se sont pas mises d’accords sur les fonctions clé au sein de l’Etat. Chisinau a signé en 2014 un accord d’Association et de libre échange avec l’UE dont il espère devenir membre d’ici 2020.

 

Corruption – Teodor Pavel, maire de la ville de Recas, dans l’ouest de la Roumanie, a été placé en garde à vue sous l’accusation d’abus de fonction. Le chef de la Police départementale de Timis, Sorin Muntean, son adjoint, Florin Balbos et deux autres policiers ont été retenus dans le même dossier de corruption. Elu à la tête de la municipalité de Recas en 2012, Teodor Pavel, ancien libéral devenu par la suite membre du PSD, est accusé d’être intervenu auprès des chefs de la Police départementale pour les convaincre de suspendre les contrôles et les amendes durant la campagne présidentielle. Il aurait demandé même du soutien politique afin de sanctionner les policiers qui ne voulaient pas lui obéir. D’autre part, une nouvelle audience a lieu mardi à la Cour d’appel Bucarest dans un dossier où le maire de Constanta, Radu Mazare est accusé de rétrocession illégale de terrains. Et puis, mardi encore, la Haute Cour de Justice et de cassation juge le dossier dans lequel l’ancien ministre social- démocrate des Transports, Miron Mitrea, fut condamné à deux ans de prison ferme pour avoir perçu des pots de vin.

 

Taux – Le franc suisse poursuit son ascension face à l’euro, y compris sur le marché roumain. Son appréciation est intervenue après que la Banque centrale suisse a décidé d'abandonner le taux plancher fixé depuis 2011 à 1,20 franc suisse pour un euro. A partir de ce moment, le franc suisse a vu sa valeur s’envoler aussi bien par rapport à l’euro, mais aussi par rapport à la monnaie nationale roumaine, le leu. A l’heure où l’on parle, les partis politiques de Roumanie cherche des solutions censées sauver les 75 milles emprunteurs Roumains ayant contractés des crédits en franc suisse. La Chambre des députés a décidé que la loi de l’insolvabilité des personnes physiques se trouve à partir de demain sur la table des députés juristes. 

 

Prisons - L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty international a exhorté mardi les pays européens ayant joué un rôle dans les opérations de la CIA impliquant l'usage de la torture à traduire en justice les personnes responsables de ces actes. "Sans une aide européenne, les Etats-Unis n'auraient pas pu détenir secrètement et torturer des gens pendant tant d'années", déclare Amnesty International dans un communiqué, cité par l'AFP. Selon l’organisation, il faudrait que le  Parlement européen interpelle les pays soupçonnés d’être impliqués dont la Pologne, la Roumanie, la Lituanie, le Royaume-Uni,  l'ancienne République yougoslave de Macédoine et l'Allemagne à mener des enquêtes sur leurs rôles dans ces opérations. Les autorités de Bucarest ont nié à maintes reprises l’existence de prisons secrètes de la CIA sur le territoire roumain. Par ailleurs, une commission parlementaire d’enquête a confirmé dans un rapport l’absence de preuves censées confirmer les accusations d’Amnesty international.

 

Croissance - Le Fonds monétaire international a révisé à la baisse ses prévisions pour l'économie mondiale en 2015 et 2016 et ne prévoit plus qu'une croissance mondiale de 3,5% cette année et de 3,7% en 2016. C’est toutefois la Russie qui devrait connaître le plus de turbulences. Malmené par la chute des cours du pétrole et par les sanctions économiques liées à l’Ukraine, le pays voit sa prévision sabrée de 3,5 points et devrait voir son PIB se contracter de 3% cette année.

Le FMI est peu optimiste pour la zone euro, tablant sur des taux de croissance de 1,2% en 2015 et 1,4%, en 2016. L’Allemagne devrait pourtant afficher une avancée de 1,3% cette année et de 1,5% en 2016, tandis que pour la France, les révisions sont limitées à 0,9% pour 2015 et 1,3% pour 2016. Quant à l’économie des pays émergents et des ceux en voie de développement, y compris de la Roumanie, la croissance sera de 2,9% en 2015 et de 3,1% l’année prochaine. La croissance de l'économie chinoise ne serait plus que de 6,8% cette année puis de 6,3% en 2016. En échange, aux Etats-Unis, l'économie croîtrait de 3,6% cette année, puis de 3,3% l'an prochain grâce à la robustesse de la demande intérieure.

 

Tennis – Le joueur de tennis, Marius Copil, le seul Roumain présent au tableau simple Messieurs de l’Open d’Australie a battu ce mardi, à Melbourne l’Espagnol Pablo Andujar en se qualifiant au deuxième tour du tournoi. C’est pour la première fois que le joueur roumain Marius Copil figure au tableau principal d’un tournoi de Grand Chelem. Le prochain match opposera le sportif roumain au Suisse Stanislas Wawrinka, 4ème au classement mondial. Quant au concours féminin, deux joueuses roumaines y seront présentes : Simona Halep, numéro 3 mondial et troisième favorite du tournoi qui affrontera l’Australienne Jarmila Gajdosova et Irina Begu qui jouera contre la Tchèque Katerina Siniakova.


www.rri.ro
Publicat: 2015-01-20 14:10:00
Vizualizari: 86
TiparesteTipareste