Le flash - 21.01.2015

le flash - 21.01.2015 La Haute Cour de cassation et de justice de Bucarest a décidé que le président roumain Klaus Iohannis ne s’était pas trouvé en une situation d’incompatibilité/Plusieurs arrestations pour trafic d'influence ont été effectuées ce mercredi.

Incompatibilité -  Le président roumain Klaus Iohannis ne s’est pas trouvé en une situation d’incompatibilité alors qu’il était maire de la ville de Sibiu, a décidé aujourd’hui la Haute Cour de cassation et de justice de Bucarest. La Cour a rejeté l’appel de l'Agence nationale d'intégrité au jugement d’un tribunal local qui avait donné raison à l'actuel chef de l'Etat. En avril 2013, l’Agence avait affirmé que celui-ci se trouvait en état d’incompatibilité, vu qu’il avait la qualité de représentant de la municipalité au sein des assemblées générales des actionnaires de deux sociétés de Sibiu. Aux termes de la loi, la personne jugée incompatible perd le droit d’exercer une fonction ou une dignité publique pendant 3 ans après la fin de son mandat ou après sa destitution.

 

Corruption - Et toujours ce mercredi, la Haute Cour de cassation et de justice doit annoncer sa décision dans un dossier dit "des privatisations stratégiques", pour lequel deux anciens ministres, Codruţ Şereş et Zsolt Nagy ont déjà été condamnés. En décembre 2014, les procureurs avaient demandé la peine maximale pour les deux anciens responsables. Ancien chargé du portefeuille économique, Codruţ Şereş a écopé d'une peine de prison ferme de 6 ans, tandis que l'ancien ministre des Communications et des Technologies de l'information, Zsolt Nagy, s'est vu condamner à 5 ans de prison. Ils sont accusés d'association de malfaiteurs transnationale et de trahison par transmission de secrets d'Etat, parce qu'ils auraient fourni des informations classifiées et confidentielles à plusieurs opérateurs privés, souhaitant acquérir des compagnies roumaines.

 

Corruption - L'ex-ministre libéral de l'Intérieur, Cristian David, a été porté aujourd'hui devant les procureurs du Parquet anticorruption de Bucarest. Selon des sources judiciaires, il est entendu dans une affaire où il est mis en cause pour corruption et blanchiment d'argent. Et toujours ce mercredi, un ancien secrétaire d'Etat au ministère de la Justice et actuel directeur au sein de la même institution, Ovidiu Puţura, a été arrêté par les procureurs pour corruption et trafic d'influence.

D'autre part, Teodor Pavel, maire de la ville de Recas, dans l’ouest de la Roumanie, le chef de la Police départementale de Timis, Sorin Muntean, son adjoint, Florin Balbos et deux autres policiers ont été retenus dans un dossier d'abus de fonction et de perception de pots de vin.

 

Franc suisse – La Chambre des députés du Parlement roumain débat, ce mercredi, la Loi de l’insolvabilité des personnes physiques, sur la toile de fond de la crise engendrée par la forte appréciation du franc suisse. Plus de 75.000 Roumains ont contracté des prêts en francs suisses et ils ont été affectés par la décision de la Banque centrale du Pays des Cantons, ayant éliminé le plafond d'un franc 20 centimes pour un euro. Ainsi, les mensualités que ces Roumains doivent rembourser sont d'environ 20% plus grandes par rapport à la semaine dernière. Le problème de ces crédits figure également à l'agenda du jour de la réunion des membres de la Commission pour le budget de la chambre basse du Parlement roumain avec les représentants de la Banque centrale roumaine et des consommateurs.

 

Parlement - Le nouveau Parlement de la République de Moldova se réunit ce mercredi pour une première réunion inaugurale, à l'occasion de laquelle il doit faire élire son président. Auparavant, les trois formations pro-européennes représentées au législatif moldave avaient convenu de maintenir l'actuelle coalition gouvernementale. Lors des élections du 30 novembre dernier, ces partis avaient dépassé l'opposition pro-russe, socialiste et communiste, mais ils avaient échoué à trouver un accord visant le partage des principaux portefeuilles de l'Etat. Dans ce contexte, le président de la Roumanie voisine, Klaus Iohannis, a reporté sa visite à Chisinau, programmée pour ce jeudi, précisant qu'il s'y rendra tout de suite après l'installation d'un nouveau gouvernement qu'il souhaite "puissant, représentatif et avec un agenda européen bien déterminé". Notons que l'année dernière, la République de Moldova a conclu les accords d'association et de libre échange avec l'UE, qu'elle compte intégrer à l'horizon 2020.

 

Tennis - Au second tour de l’Open d’Australie, la tête de série n° 3 et troisième favorite du tournois, Simona Halep, rencontre à Melbourne l’Australienne Jarmila Gajdosova. Et puis, toujours dans la métropole australienne, l'autre Roumaine restée en compétition, Irina Begu, 42e au classement WTA, a eu raison de la Tchèque Katerina Siniakova, 7-5, 6-4, en se qualifiant au troisième tour où elle doit affronter l'Allemande Carina Witthoeft.

Côté messieurs, le Roumain Marius Copil, le seul Roumain présent au tableau simple Messieurs de l’Open d’Australie a battu de manière inattendue l’Espagnol Pablo Andujar en se qualifiant au deuxième tour du tournoi. Au double messieurs, le Roumain Florin Mergea et le Britannique Dominic Inglot se sont qualifiés au deuxième tour après avoir dépassé les Australiens Matthew Ebden et Matt Reid. Enfin, le couple Horia Tecău (Roumanie) - Jean-Julien Rojer (Pays-Bas) jouent au premier tour avec le Lituanien Ricardas Berankis et l'Autrichien Andreas Haider-Maurer.


www.rri.ro
Publicat: 2015-01-21 14:42:00
Vizualizari: 57
TiparesteTipareste