14.06.2015

14.06.2015 Le leader de l’Union nationale pour le progrès de la Roumanie, membre de la coalition gouvernementale de Bucarest, a averti que l’Union pourrait quitter l’Exécutif/Des associations civiques ont commémoré 25 ans depuis les événements des 13-15 juin 1990

Déclaration – Le leader de l’Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR), membre de la coalition gouvernementale de Bucarest, Gabriel Oprea, a averti, dans une interview télévisée, que l’Union pourrait quitter l’Exécutif si les sociaux-démocrates du premier ministre Victor Ponta introduisaient des modifications aux Codes pénal et de procédure pénale. M. Oprea a fait ces déclarations deux jours après le rejet, par le Parlement, d’une motion de censure contre le gouvernement déposée par l’opposition libérale. La semaine dernière, la Direction nationale anticorruption avait annoncé l’ouverture de poursuites pénales contre le chef du gouvernement, accusé de faux en écriture, évasion fiscale et blanchiment d’argent – des faits qui remonteraient à l’époque où il était avocat - ainsi que de conflits d’intérêts dans l’exercice de ses fonctions actuelles.

Commémoration – Des associations civiques ont commémoré, samedi soir, à Bucarest, 25 ans depuis les événements des 13-15 juin 1990, qui ont mis fin à la plus ample manifestation contre le pouvoir de gauche installée en Roumanie après la chute de la dictature communiste en décembre 1989. Des incidents violents, éclatés dans la capitale roumaine, avaient été maîtrisés par l’armée, mais le président de l’époque, Ion Iliescu, a invoqué une tentative de putsch d’extrême droite et exhorté la population à défendre les institutions démocratiques. La descente des mineurs de la Vallée de Jiu à Bucarest, où ils ont attaqué l’Université, les sièges des partis politiques d’opposition et des rédactions de presse indépendantes, s’est soldée par un nombre officiel de six morts, des centaines de blessés et un millier de personnes arrêtées abusivement. L’année dernière, un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme a obligé la Roumanie à continuer l’enquête dans le cas de la descente des mineurs de juin 1990.

Proposition – Les Etats Unis sont préparés à positionner de l’armement lourd, y compris des chars de combat, ainsi que jusqu’à 5 mille militaires en Roumanie, dans les pays baltes et dans d’autres Etats est-européens, afin de contrecarrer une éventuelle agression de la Russie, affirme le quotidien américain "The New York Times". Si le gouvernement de Washington accepte la proposition du Pentagone, ce sera pour la première fois depuis la fin de guerre froide que les Etats Unis installent de l’armement lourd dans les pays mentionnés. Le feu vert devrait être donné après une réunion des ministres de la défense des Etats membres de l’OTAN, prévue ce mois à Bruxelles.

Diplomatie – Les USA et la Roumanie marquent en ce 14 juin, 135 ans de relations diplomatiques. Pendant tout ce temps, les deux pays ont œuvré pour construire, préserver et consolider leur relation bilatérale, et se félicitent aujourd’hui d’un partenariat florissant – est-il précisé dans un communiqué de l’ambassade américaine en Roumanie. Washington souhaite continuer à collaborer avec Bucarest  pour « édifier une économie de niveau mondial » et pour s’assurer que « l’Etat de droit  signifie une justice égale pour tous les citoyens », affirme le communiqué. Les USA ont l’intention de garder « un des meilleurs partenariats militaires actuels », afin de défendre la liberté face aux menaces régionales et globales, ajoute la même source. A son tour, le premier ministre roumain Victor Ponta a déclaré que la Roumanie continuait son engagement ferme pour la consolidation de l’alliance privilégiée avec les USA, qu’elle considère comme une preuve de confiance mutuelle et comme une garantie de sécurité, développement et prospérité pour les deux pays.

Football – La nationale de football de Roumanie a terminé sur un score blanc son match en déplacement contre l’Irlande du Nord, dans les qualifications à l’Euro 2016. Avec quatre victoires et deux égalités sur six matchs joués, les Roumains continuent d’occuper la première position dans leur Groupe F, avec 14 pts, suivis par les Nord-irlandais avec 13pts et par la Hongrie avec 11pts. Cet automne, la Roumanie devra affronter la Hongrie et les Iles Féroé en déplacement, la Finlande et la Grèce à domicile. La dernière participation de la Roumanie à un tournoi final européen remonte à 2008.

Handball – La nationale masculine de handball de Roumanie affronte aujourd’hui à domicile (la ville de Reşiţa), la sélection italienne, dans un match comptant pour les qualifications au Championnat d’Europe de 2018. Mercredi, les Roumains avaient gagné devant les Italiens, en déplacement, sur le score de 28 à 22, et occupent la première place dans leur poule dont fait également partie l’équipe du Kosovo. Hier soir, à Cluj, la nationale tricolore féminine a perdu, 24 à 28, devant la sélection de la Serbie voisine, vice-championne du monde, mais s’est qualifiée au tournoi final du Championnat du monde de décembre prochain grâce à la victoire en déplacement obtenue la semaine passée. La nationale de Roumanie est la seule équipe du handball féminin à avoir été présente à toutes les éditions des Championnats du monde.

 


www.rri.ro
Publicat: 2015-06-14 15:14:00
Vizualizari: 112
TiparesteTipareste