L'architecte Ernest Doneaud

l'architecte ernest doneaud Retour sur l'auteur d’édifices devenus de véritables symboles de la ville de Bucarest

Né en Roumanie dans une famille française, propriétaire d’une entreprise du BTP, l’architecte Ernest Doneaud a poursuivi la tradition de constructeurs de ses ancêtres et a mis sa signature sur un série d’édifices bucarestois qui allaient devenir ensuite de véritables symboles de la ville. L’hôtel Lido en est un tout comme le bâtiment du Cercle militaire national, dont l’intérieur a été conçu par Doneaud. Devenu citoyen roumain à la fin de ses études à l’étranger, il a eu un trajet professionnel similaire à celui d’autres architectes de l’époque. Né à Bucarest le 22 mai 1879, Ernest Doneaud a fait ses études primaires en Roumanie. Ensuite il est parti à Paris pour une formation dans l’atelier d’Edmond Paulin.

 

Son parcours à Paris a été prévisible pour une jeune homme talentueux, passionné d’architecture, explique Oana Marinache, historienne de l’art : « Il fut admis ensuite à l’Ecole des Beaux-arts, à la section architecture et en 1907 il devint architecte – diplômé du gouvernement français. On peut observer au moins deux étapes dans sa carrière. La première commence par son embauche à la Mairie de Bucarest, où il déroule des activités dans le cadre de sa fonction publique. Durant cette étape, qui précède la première guerre mondiale, son style était éclectique. Les  influences de l’école française sont bien visibles à Bucarest aussi. Certes, le goût des commanditaires influence aussi le style de la commande reçue par Doneaud. Durant cette période, son style était similaire à celui de l’architecte Ion D Berindey. Puis, durant la guerre, il travaille au sein du ministère de la Guerre. De ce que nous savons, Doneaud a travaillé à Bârlad à la conception de baraquements et d’autres dépôts pour les militaires roumains. Puis à l’entre-deux-guerres, certaines modifications de son style sont visibles.

 

D’un côté, il est influencé par le style international ou cubiste – moderniste. Ce qui plus est, les bâtiments nouveaux reçoivent des éléments Art-déco. Par exemple, le bâtiment de l’Hôtel Lido aurait pu rester un emblème du style de Doneaud, vu qu’il était aussi représentatif pour le style Art-Déco. Sa célébrité est assurée aussi par sa position sur l’un des principaux boulevards de la Capitale : le boulevard Magheru. L’hôtel connaît plusieurs étapes qui commencent par sa conception par Doneaud. Puis le client lui apporte plusieurs modifications qui ne figuraient pas au projet de l’architecte, telles la piscine et les extensions sur la rue avoisinante. Finalement ce furent précisément la piscine à vagues et la vie mondaine que cet élément a encouragé qui ont rendu célèbre cet hôtel. »

 

Ernest Doneaud n’a pas travaillé uniquement à Bucarest puisque c’est lui qui a imaginé certains des hôtels imposants des stations de cure de Govora et Calimanesti. Le nom d’Ernest Doneaud n’est pas lié uniquement aux bâtiments somptueux, publics et privés, mais aussi à la conception des premiers quartiers d’habitations à loyer modéré de Bucarest. Dans ce cas, hormis les plans d’urbanisme, l’architecte a également réalisé les projets des maisons destinées au prolétariat et aux petits fonctionnaires bucarestois. Ces activités, Ernest Doneaud les a réalisées en tant que salarié de la mairie de la capitale, explique Oana Marinache : « Afin de compléter son activité d’architecte, je mentionnerais aussi son activité au service d’urbanisme et de planification de la Capitale. Il fut un des architectes qui ont contribué à la systématisation de la ville de Bucarest. Il a fait partie d’une commission d’urbanisme, puis il fut embauché par la Commission du Service technique du ministère des Travaux publics. Donc, ses travaux, tant publics, que privés, lui assurent une place à part dans l’histoire de l’architecture roumaine ».

 

Parti à la retraite au milieu des années 1940, Ernest Doneaud meurt en 1959, sans que le régime communiste le fasse souffrir directement. Par contre, son fils, André, fut arrêté et condamné à des peines de prison ferme à deux reprises. Finalement André Doneaud a émigré aux Etats-Unis, pour devenir physicien et météorologue de renom. (trad.: Alex Diaconescu)


www.rri.ro
Publicat: 2015-08-17 14:29:00
Vizualizari: 157
TiparesteTipareste