René Pigeard (France) - Le tunnels de Cluj

rené pigeard (france) - le tunnels de cluj Il s'agit de quelques grands tunnels qui relieraient le centre-ville à l'église autrefois fortifiée de Cluj-Manastur, à la cité de Floresti ou à la fortification autrichienne de la colline de Cetatuie.

Pour ma part, je découvre cette légende à peine maintenant, sur le site visitcluj.ro. Il semble que leurs origines remonteraient loin dans l'histoire. En fait, les gens ont toujours été attirés par les mystères, et les mythes ont toujours fasciné l'humanité. Nous entendons souvent parler de tunnels ou de souterrains sous différentes villes, et Cluj n'en fait pas exception. Il s'agit, selon la mythologie de ce Cluj souterrain, de quelques grands tunnels qui relieraient le centre-ville à l'église autrefois fortifiée de Cluj-Manastur, à la cité de Floresti ou à la fortification autrichienne de la colline de Cetatuie. 



Un autre tunnel aurait pour point de départ l'église réformée de la rue Mihail Kogalniceanu et qui sortirait à proximité d'un cimetière. D'autres légendes font état d'un réseau de tunnels entre différents points de la ville, qui auraient été utilisés par l'ancienne Securitate, la police politique du régime communiste. Au moment des événements de décembre 1989, beaucoup d'histoires circulaient sur un tunnel dont le point de départ serait dans le sous-sol de l'hôtel Continental. 



On dit que d'autres entrées dans les souterrains secrets de Cluj auraient existé dans le cloître franciscain, dans le sous-sol de l'hôtel Melody ou dans les caves de certains bâtiments sis Place de l'Union. Selon ces légendes urbaines, tous ces réseaux imaginaires de tunnels se retrouvent dans l'église gothique du centre-ville, véritable centre symbolique de Cluj. Mais est-ce que quelqu'un les a vus ? Y a-t-il un élément de réalité dans toutes ces histoires ? Une chose est sûre : Cluj était, aux siècles passés, un important centre commercial et d'artisans ; presque tous ses bâtiments disposaient de très grandes caves. 



On a beaucoup parlé des sous-sols de l'église St Michel, qui n'ont pas été accessibles aux chercheurs depuis longtemps, peut-être pour des raisons objectives. Il convient pourtant de noter que l'église du centre de la ville a été un lieu de réunion de la Diète de Transylvanie ou un lieu de couronnement des princes transylvains. Voilà, après avoir parcouru tous les on-dit, le mystère reste entier. 


www.rri.ro
Publicat: 2016-03-04 14:29:00
Vizualizari: 141
TiparesteTipareste