"Se libérer, en regardant l'Histoire"

"se libérer, en regardant l'histoire" Alain Berenboom, maître du polar belge, s'est trouvé en Roumanie pour rencontrer son public et lancer les versions en roumain de "Perils en ce Royaume" et de "La fortune Gutmeyer"

Si la parole fait passer le temps, le mot, l'écriture, le font rester et, plus que cela, le font travailler. Ecrire, c'est huiler les rouages de la réflexion afin de ne pas céder à l'immédiat sans la moindre résistance à son chant des sirènes. On n'y pense peut-être pas tout de suite, mais le polar, le vrai, est l'illustration parfaite de ce type de gymnastique de l'esprit. Un des meilleurs écrivains de polar intellectuel se trouve actuellement en Roumanie. Le Belge Alain Berenboom est venu lancer les versions en roumain de deux de ses livres-phare: "Périls en ce Royaume" et "La fortune Gutmeyer". Précisément, le polar actuel doit-il être comme une toile de l'école flamande – autrement dit, doit-on regarder l'action ou plutôt le décor ? Pourquoi certaines sociétés consomment plus de polars que d'autres? Quelles chances, en définitive, pour le polar face à la réalité de nos jours qui tient le lecteur en haleine au point de perdre définitivement son souffle? Clés de lecture de l'évolution d'un genre littéraire et social Alain Berenboom, écrivain et avocat, et Eric Poppe, Délégué Wallonie-Bruxelles à Bucarest.


www.rri.ro
Publicat: 2016-04-01 18:29:00
Vizualizari: 620
TiparesteTipareste