« We Are Museums »

« we are museums » Les grands musées deviennent des centres d'activités multiformes, au cœur de la cité, caractéristiques d'une époque où la vie « culturelle » est un concept dominant.

Connaître le passé pour (mieux) comprendre le présent et construire, peut-être, l'avenir - un rêve, un souhait, un effort constant des humains de toutes les époques. Contempler et étudier le parcours, notamment culturel, de l'humanité - une entreprise qui s'est trouvé l'endroit idéal - le musée, du grec museion, temple et lieu consacré aux Muses, divinités des arts. Le premier « musée », construit à Alexandrie au 3e siècle av. J.-C., était à la fois un sanctuaire et un foyer de recherches intellectuelles. A l'époque de la Renaissance, les princes italiens inventent les collections de tableaux et de sculptures, rassemblés, offerts aux regards des voyageurs et des, associant les notions d'œuvre d'art, de collection et de public. Au 20e siècle, l'utilité sociale du musée public devient une sorte d'évidence. Les musées accueillent de multiples activités, peuvent éditer des livres, produire des films ou organiser des concerts ou des conférences, dans le but d'attirer toujours plus de visiteurs. De fait, les grands musées deviennent des centres d'activités multiformes, au cœur de la cité, caractéristiques d'une époque où la vie « culturelle » est un concept dominant. 

En direct depuis le studio 22 de la radio publique, Diane Drubay, fondatrice de la plateforme « We Are Museums », et Claire Solery, directrice de cette même plateforme, au mirco d'Ileana Taroi. 





www.rri.ro
Publicat: 2016-06-09 20:09:00
Vizualizari: 638
TiparesteTipareste