La semaine du 10 au 15 octobre 2016

la semaine du 10 au 15 octobre 2016 Le président slovaque Andrej Kiska s’est entretenu à Bucarest avec son homologue roumain Klaus Iohannis./ Le Commissaire européen à la recherche, Carlos Moedas, en visite en Roumanie / Un millier de personnes touchées par les inondations

Le président slovaque Andrej Kiska s'est entretenu à Bucarest avec son homologue roumain Klaus Iohannis. 


La Roumanie et la Slovaquie ont enregistré une croissance économique considérable parmi les autres Etats membres de l'UE, ont déclaré les présidents roumain Klaus Iohannis et slovaque, Andrej Kiska. Au cours de leur entretien à Bucarest, les deux chefs d'Etat se sont penchés sur le développement des relations bilatérales et sur des sujets d'intérêt commun. Les deux leaders ont convenu qu'il était nécessaire d'avoir une approche stratégique du partenariat oriental, notamment de la relation de l'UE avec la République de Moldova, soulignant le besoin de soutenir les processus démocratiques et les réformes, afin d'aider Chisinau à avancer sur la voie européenne. Klaus Iohannis et Andrej Kiska ont également examiné la coopération politique et économique entre les deux pays, ainsi que la lutte contre la corruption. Le chef de l'Etat slovaque a aussi rencontré le premier ministre Dacian Ciolos avec lequel il a évoqué le développement des zones rurales, les politiques d'inclusion sociale et le soutien de la mobilité professionnelle. Des réunions avec les représentants de la minorité slovaque et tchèque, exemples parfaits d'intégration dans la société roumaine, ont également figuré à l'agenda de la visite du président slovaque.



Le Commissaire européen à la recherche, à la science et à l'innovation, Carlos Moedas, en visite en Roumanie 


Le Commissaire européen à la recherche, à la science et à l'innovation, Carlos Moedas, a effectué une visite en Roumanie, au cours de laquelle il s'est rendu à Măgurele, dans la proche banlieue de Bucarest, où le plus grand laser du monde est en train de voir le jour. Dans l'opinion du commissaire européen, ce projet devrait être plus connu aussi bien en Europe que dans le monde ; il faudrait également qu'un nombre croissant de scientifiques s'attachent à montrer l'importance de rendre visible le monde invisible. Le ministre roumain de l'éducation nationale, Mircea Dumitru, qui a accompagné le commissaire Carlos Moedas, a affirmé que le laser de Măgurele était un projet extraordinaire. Financé par l'UE, le site, qui devrait devenir entièrement fonctionnel en 2019, sera très utile dans des domaines tels la médecine, la pharmacie, la physique spatiale et la physique nucléaire. Une cinquantaine de chercheurs, dont la plupart des Roumains de l'étranger, travaillent déjà à cet important projet.



Décision : le titre de docteur peut être retiré uniquement par l'université qui l'accordé.  


Désormais, le titre de docteur peut être retiré uniquement par l'université à l'avoir accordé. C'est ce qu'ont décidé cette semaine les Sénateurs de Bucarest. Le Conseil d'attestation des diplômes, institution créée spécialement pour vérifier les plagiats, jouera uniquement un rôle d'instance d'appel. Les Sénateurs ont ainsi rejeté la demande du président Klaus Iohannis de réexaminer les dispositions légales concernant le doctorat, vu qu'il existe actuellement un climat de méfiance quant à l'analyse des saisines de plagiat. A son tour, le secrétaire d'Etat au ministère de l'Education, Laurenţiu Vlad, mentionnait au plénum du Sénat de Bucarest que, même si le document avait pour objectif déclaré la décentralisation de la décision visant l'octroi et le retrait du titre de docteur, en réalité, il risque de miner la qualité de l'enseignement supérieur. Cette décision survient sur la toile de fond de vifs débats, à Bucarest, au sujet des thèses de doctorat, soupçonnées de plagiat, de plusieurs personnes publiques, dont l'ancien premier ministre Victor Ponta, l'ancien vice-premier ministre Gabriel Oprea, l'ancien ministre de l'Intérieur Petre Toba ou encore la chef même de la Direction nationale anticorruption, Laura Codruta Kovesi.



La Roumanie achète l'œuvre brancusienne « La sagesse de la Terre »


L'œuvre « La Sagesse de la Terre » du sculpteur roumain Constantin Brancusi sera achetée par l'Etat roumain. Le prix convenu avec les propriétaires actuels de l'œuvre de Brancusi, de 11 millions d'euros, allait être couvert par l'Etat roumain à hauteur de 5 millions d'euros, une souscription publique ayant été lancée pour ramasser le reste de 6 millions. Ce mercredi, le gouvernement de Bucarest a décidé de ne pas prolonger la campagne de dons et de rajouter au 1,2 millions d'euros collectés, la somme nécessaire jusqu'à 6 millions, par le biais du budget du ministère de la Culture.  « La sagesse de la terre » sera exposée au Musée du village de la capitale roumaine. Le gouvernement roumain a décidé mercredi de créer le « Fonds Brancusi », destiné à l'obtention de ressources financières que l'Etat utilisera pour acheter d'autres œuvres d'art du patrimoine national. 



Les prix des médicaments baisseront dans les prochaines années  


Le ministère de la santé de Bucarest a fait savoir que les médicaments délivrés sur ordonnance deviendraient moins chers. Un projet de décret gouvernemental, soumis au débat public, devrait appliquer aux prix des médicaments génériques une réduction de 10% la première année, de 10% supplémentaires la deuxième année et d'encore 15% la troisième année, après l'expiration du brevet. Les pharmaciens et les distributeurs de médicaments seraient ainsi obligés à communiquer, en format numérique et quotidiennement, leurs stocks de médicaments couverts par la Caisse d'assurance maladie. Cela permettrait aux médecins et aux patients de vérifier si un médicament existe dans les pharmacies, le ministère s'engageant à remédier aux ruptures de stocks.



Un millier de personnes touchées par les inondations


Les pluies torrentielles tombées cette semaine en Roumanie ont provoqué des inondations dans plusieurs régions du pays. Les dégâts les plus importants ont été enregistrés dans l'est, le sud et le sud-est, où un millier de personnes ont dû être évacuées. Plusieurs routes, dont une nationale, ont été coupées par les eaux. Dans certaines régions, des orages ont arraché les poteaux électriques et interrompu l'alimentation en électricité de plusieurs milliers d'habitations. (Trad. Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Valentina Beleavski)


www.rri.ro
Publicat: 2016-10-15 13:00:00
Vizualizari: 156
TiparesteTipareste