Michel Minouflet (France) - pourquoi la ville de Timisoara est appelée «charmante petite Vienne»?

michel minouflet (france) - pourquoi la ville de timisoara est appelée «charmante petite vienne»? « A la fin du XIXe siècle, Timişoara était dans la même situation que Vienne au milieu du siècle : une forteresse entourée de murailles épaisses qui rendaient difficile la circulation et le développement urbain. »

Plusieurs villes sont désignées par ce syntagme dans le monde, notamment pour leur architecture urbaine inspirée du style architectonique de Vienne. Timişoara, cette grande ville prospère de l'ouest de la Roumanie, en fait partie. L'universitaire Mariana Brandl Gherga explique dans son livre « L'Autriche dans la presse du Banat », que : « à la fin du XIXe siècle, Timişoara était dans la même situation que Vienne au milieu du siècle : une forteresse entourée de murailles épaisses qui rendaient difficile la circulation et le développement urbain. En 1892, les autorités décident de « défortifier » la ville, mais c'est à peine en 1906-1910 que les fortifications sont démolies. Les projets de systématisation étaient déjà prêts en 1894. La citadelle est entourée par deux boulevards, et elle acquiert une structure radiaire-concentrique. 



C'est dans la deuxième moitié du XIXe que Timisoara avait la renommée d'être la Petite Vienne. Des bâtiments plus petits ou plus grands, influencés par l'architecture viennoise, commencent à se faire jour. A des dimensions réduites, Timişoara ressemble, par ses façades baroques ou néoclassiques, au modèle impérial viennois. Aux confins de l'Empire, la « Petite Vienne » était une miniature d'une image brillante », écrivait la Pre Mariana Brandl Gherga. Elle est ainsi désignée aussi pour sa riche vie culturelle, pour ses vestiges historiques, pour ses bâtiments en style Sécession, comme à Vienne. Timişoara est une des villes les plus anciennes de Roumanie, habitée depuis l'antiquité, d'abord par les Daces, et ensuite par les Romains. Des années 600 jusqu'en 1018, les Ostrogoths, les Huns, les Gépides, les Avars et les Bulgares l'ont successivement dominée. 


Au début du Xe siècle, elle entre sous domination hongroise. En 1552, elle entre sous domination ottomane, qui allait durer jusqu'à sa libération en 1716. A compter de 1718, la voilà de nouveau sous domination austro-hongroise, et elle revient à la Roumanie à peine en 1920. Et c'est aussi la ville où la révolution roumaine a éclaté. Une ville qui crée un pont avec les pays occidentaux. Là ont cohabité des Roumains, des Magyars, des Allemands, des Serbes et des Juifs. Elle recèle un riche trésor de monuments historiques et d'architecture bien mis en valeur. 



Saviez-vous que ce fut la première ville européenne, et la deuxième du monde, après New York, à avoir introduit l'éclairage de rue ? C'était en 1884. Une autre curiosité, c'est que c'est la première ville européenne à avoir eu un tramway, inauguré en 1869. Le tramway était en bois, et fabriqué à Vienne. Tiré par des chevaux, il pouvait transporter 15 personnes. La rivière Bega qui la traverse a été le premier canal navigable de Roumanie, au XIXe siècle. Laissez-vous envoûter par le charme baroque de la Place de l'Union, l'endroit où la Petite Vienne montre le mieux son visage baroque d'inspiration viennoise. 


Certains affirment que cette ville merveilleuse a un patrimoine culturel d'environ 14.500 monuments historiques. Cette cité intéressante et cosmopolite sera Capitale européenne de la culture en 2021. Elle devient une destination pour un city break. Pensez-y ! 


www.rri.ro
Publicat: 2017-01-20 14:41:00
Vizualizari: 462
TiparesteTipareste