Investissements dans les stations balnéaires de Roumanie

investissements dans les stations balnéaires de roumanie La Roumanie détient un tiers des sources thermales et minérales d'Europe, qui sont captées et utilisées dans environ 34 stations balnéaires, distribuées sur l'ensemble du territoire national.

Dans la majorité de ces stations, des sommes importantes ont été investies dans des hôtels 4 ou 5 étoiles, qui ont élargi leurs gammes de services, des cures classiques aux soins « bien-être et remise en forme ». 


Olăneşti-les-Bains, station appelée aussi « Les sources d'or », a investi 5 millions d'euros dans un centre de bien-être, avec piscines, y compris pour les enfants, sauna ou encore jacuzzis à l'ire libre. La station de Călimăneşti-Căciulata (à 140 km de Bucarest) a enregistré des investissements dans des hôtels dotés de piscines intérieures et thermales extérieures. Sovata, station du département de Mureş, au centre du pays, connue depuis plus de 150 ans pour les cures à base de boue et d'eaux salées, a accueilli une firme de Hongrie qui y a investi plus de 20 millions d'euros dans la rénovation des établissements hôteliers et des villas, qui offrent plus de 4 000 places d'hébergement. La station de Govora-les-Bains, appréciée pour le traitement des maladies respiratoires et rhumatismales, se trouve dans le département de Vâlcea, dans le nord-ouest de la province d'Olténie. 


Là aussi, des investissements ont été réalisés, aux bénéfices des touristes, explique Mihai Handolescu, directeur de la SC Băile Govora: « La station de Govora a beaucoup profité des financements non-remboursables de la Commission européenne. Aussi bien la société commerciale que les pouvoirs locaux ont investi de l'argent dans la modernisation de l'infrastructure touristique générale et de l'infrastructure spécifique. Le Parc central a été entièrement réaménagé et les gens peuvent en utiliser les 7 km d'allées de cure balnéaire. Notre compagnie a réalisé ce qui pourrait être le plus important investissement dans une infrastructure hôtelière, grâce à un financement non remboursable de 19 millions de lei (plus de 4 millions d'euros). En clair, l'hôtel Palas, côté 1 étoile, a été rénové et ramené à 4 étoiles. C'est un monument classé - symbole de la station. En plus, nous avons aussi ouvert un centre de remise en forme. A notre avis, la station a changé de visage, l'offre touristique est maintenant diversifiée, ce qui a entraîné une hausse de 20% du nombre de touristes. Nous avons l'intention de déposer une demande de financement pour l'ancien pavillon de bains de cure, qui est actuellement inutilisable... dans l'idée de le transformer en un centre de bien-être multifonction. Nous voulons aussi moderniser la piscine en plein air, qui se trouve à l'entrée de la station, et d'y installer des panneaux solaires pour réchauffer l'eau. »


Sise à 8 km de la ville d'Oradea, dans l'ouest de la Roumanie, la station balnéaire de Felix-les-Bains est la plus grande à fonctionnement permanent du pays. Là aussi, plusieurs millions d'euros ont été investis ces dernières années dans la modernisation de l'infrastructure touristique. Le seul centre de cure de 5 étoiles de 


Roumanie y a été ouvert il y a deux ans, raconte Cristian Tăutu, du Service marketing de la société commerciale Turism Felix: ON : «C'est un projet débuté en 2006 et finalisé en 2015, un investissement de 32 millions d'euros. Un nouveau centre de cure a été construit sur la structure de l'ancien hôtel Lotus, avec une capacité d'hébergement de 262 places dans 180 chambres, et un parc aquatique. C'est l'Aquaparc Felixarium qui dispose de 14 piscines intérieures et extérieures aux eaux thermales auxquelles s'ajoutent jacuzzis, grottes artificielles, cascades, deux toboggans, cafétérias, un terrain de volley sur plage, un centre de bienêtre et SPA qui dispose de trois types de sauna et un frigidarium, soit une pièce aux bains froids. Afin de maintenir le renom de Felix les Bains, on a construit un centre de traitement dans le cadre de cet hôtel. Il s'agit du plus important centre de cures de Roumanie, qui s'appelle Nelumbo Med-Spa et il est parfaitement connecté à l'hôtel cinq étoiles. Il y a une technologie de dernière génération pour ce qui est de la récupération dans le cadre de ce centre de traitement - un appareil qui est unique pour le nord-ouest du pays : la tecarthérapie ».


La TECAR ou Tecarthérapie est un procédé de régénération articulaire et musculaire particulièrement innovant. Le principe de base est de permettre la stimulation des mécanismes naturels d'autoréparation du corps humain pour favoriser la réhabilitation rapide des fonctions musculaires et articulaires.


Cette société de tourisme, qui compte parmi les dix plus importantes sociétés de l'hôtellerie roumaine, possède six autres hôtels avec deux importantes piscines, explique Cristian Tautu : « Les hôtels ont constamment fait l'objet de rénovations et de modernisations. 87% de nos chambres, soit 846 chambres ont été entièrement remises à neuf. Et tout notre travail a été récompensé par de nombreux prix. Le complexe de cures cinq étoiles (Lotus Therm) vient de remporter le certificat de finaliste Spa innovation Award 2017, une compétition internationale qui récompense l'innovation dans le bienêtre et le spa. Nous venons également de l'apprendre : nous avons reçu le prix de l'hôtel de l'année de la section tourisme de cures de la part du Top Hotel Award 2017. » 


Environ 350 millions d'euros ont été investis ces dernières années dans les stations balnéaires et de cures de Roumanie. La majorité des investisseurs sont privés, mais il y a également plusieurs investissements réalisés avec des fonds européens et gouvernementaux, selon les responsables de l'Organisation patronale du tourisme balnéaire de Roumanie. Selon les statistiques officielles, en 2016 sur le total des touristes accueillis par les stations roumaines, moins de 10% sont étrangers. (Trad. Ileana Taroi)


www.rri.ro
Publicat: 2017-09-12 13:41:00
Vizualizari: 563
TiparesteTipareste