18.04.2018

18.04.2018 Le président de la Roumanie Klaus Iohannis a ouvert les travaux du sommet de diplomatie parlementaire du Format Bucarest B9./La Fédération roumaine de football élit son chef pour les quatre années à venir.

Sommet - Le président de la Roumanie Klaus Iohannis a participé  aujourd'hui à Bucarest à l'ouverture du sommet de diplomatie parlementaire du Format Bucarest B9, qui réunit des représentants de 9 Etats européens et des hauts responsables de l'OTAN. Dans son allocution, le chef de l'Etat roumain a souligné le rôle essentiel des parlements nationaux des Etats du B9 dans le partage équitable des responsabilités au sein de l'Alliance atlantique, notamment en adoptant des budgets qui soutiennent une approche plus ambitieuse de la sécurité et de la défense commune. Le président Iohannis a rappelé, dans le contexte, le fait que la Roumanie allouait, déjà depuis 2017, 2% de son PIB à la défense. Le sommet de Bucarest, qui prendra fin demain, a pour objectif de consolider le rôle des parlements nationaux en matière de sécurité et de défense. A l'agenda des discussions, il y a entre autres le renforcement du flanc oriental de l'OTAN, la lutte contre le terrorisme et le prochain sommet de l'Alliance, qui aura lieu à Bruxelles en juillet.


Révolution - Le Parquet général de Bucarest a annoncé aujourd'hui la mise en examen de Teodor Brateş, le principal présentateur de la Télévision publique roumaine entre le 22 et le 24 décembre 1989, pendant les événements qui ont abouti à la chute du communisme en Roumanie. Dans le dossier dit « de la Révolution », Teodor Brateş est accusé d'avoir été le principal vecteur de diffusion de fausses informations censées créer la confusion, contribuant ainsi à l'installation de la psychose terroriste au sein de la population. Hier, une poursuite pénale avait été ouverte contre l'ancien président Ion Iliescu, accusé de crimes contre l'humanité dans le cadre du même dossier de la Révolution.


Corruption - La Direction nationale anticorruption de Bucarest a demandé au président de la Roumanie Klaus Iohannis d'approuver l'ouverture d'une poursuite pénale contre Sebastian Vlădescu, ancien ministre des finances, accusé de perception de pots-de-vin à l'époque où il était membre du gouvernement. Dans le cadre de la même affaire, un ancien parlementaire, Cristian Boureanu, fait lui aussi l'objet d'une poursuite pénale. Les faits de corruption retenus contre les deux hommes seraient liés à la conclusion et la mise ne œuvre de contrats de modernisation de la voie ferrée Bucarest - Constanţa, ainsi qu'à la récupération de la TVA pour des travaux de modernisation réalisés sur une autre voie ferrée, entre 2005 et 2014.


Biométrie - La Commission européenne propose l'inscription obligatoire des données biométriques sur les cartes d'identité délivrées dans les Etats membres de l'Union européenne et l'introduction de normes de sécurité commune. A présent, les cartes d'identité d'environ 80 millions d'Européens n'ont pas d'éléments biométriques d'identification et ne peuvent pas être scannées. La mesure proposée par la Commission devrait empêcher les terroristes et les délinquants de droit commun d'utiliser de faux papiers d'identité à l'intérieur de l'UE. Selon Bruxelles, la Roumanie est l'Etat membre où on enregistre le plus grand nombre de documents d'identité falsifiés. En plus, certains autres membres, tels la Grèce, continuent de délivrer des cartes d'identité sur support papier.


Football - La Fédération roumaine de football (FRF) élit aujourd'hui son chef pour les quatre années à venir. Les candidats sont le président sortant, Răzvan Burleanu, et Ionuţ Lupescu, ancien joueur de la nationale roumaine et ancien directeur de la Commission technique de l'UEFA, poste qu'il a quitté en février dernier. C'est à l'assemblée générale de la FRF de trancher par vote entre les deux candidats, au bout d'une campagne fortement médiatisée, sur fond d'attaques réciproques entre Răzvan Burleanu et Ionuţ Lupescu.


Météo - Le ciel est variable au-dessus de la Roumanie. Il pleut en montagne, sur l'ouest, le sud-ouest et le sud du pays. Sur le reste du territoire, les pluies sont éparses. Les températures, plus élevées que les normales saisonnières, vont de 16 à 24°, avec 20° à Bucarest, à midi.


www.rri.ro
Publicat: 2018-04-18 14:12:00
Vizualizari: 210
TiparesteTipareste