Le Parc national Domogled

le parc national domogled Caractérisée par un relief montagneux, dotée de plus de 30 trajets touristiques, et d'une foule de grottes, d'avens, de gorges, de chutes d'eau et de forêts vierges, la région fait le délice des randonneurs et des amoureux de la nature.

Le parc national Domogled - Valea Cernei est une aire naturelle protégée, située dans la partie sud-ouest de la Roumanie, et couvrant les territoires des départements de Caraș-Severin, Mehedinți et Gorj. C'est en 1932 que la Réserve paysagère et florale du mont Domogled a été fondée. C'est l'une des onze réserves naturelles que compte de nos jours le Parc. 58 ans plus tard, en 1990, la région est protégée et décrétée Parc national et porte le nom de Parc national Domogled - Valea Cernei. Le parc couvre désormais plus de 61 mille hectares. 


Caractérisée par un relief montagneux, dotée de plus de 30 trajets touristiques, et d'une foule de grottes, d'avens, de gorges, de chutes d'eau et de forêts vierges, la région fait le délice des randonneurs, des amoureux de la nature, mais aussi des pratiquant du rafting ou encore des alpinistes. Mariana Păsărin, l'un des professionnels qui travaillent au sein de l'administration du Parc, nous offre un plus de détails quant aux attractions touristiques de cet endroit  « Notre parc est d'une grande richesse naturelle. Certains éléments ont un caractère d'unicité, telles les grottes thermales, d'autres titillent le besoin de mystère que chacun de nous a en soi. Car des légendes fabuleuses tentent d'expliquer, par exemple, l'apparition de ces mêmes grottes. Prenons la Grota cu Aburi, littéralement la « Grotte aux vapeurs », un véritable bijou spéléologique. Et puis le Parc recèle une variété incroyable de reliefs. C'est une zone calcaire, facilement façonnable par les phénomènes naturels. L'on trouve des chutes d'eau à profusion, dont la « Vanturatoarea », où la différence de niveau mesure 40 mètres. L'eau heurte d'abord une espèce de seuil, avant de tomber de haut, ce qui rehausse le caractère spectaculaire de la chute. De surcroît, la Vanturatoarea est accessible aussi bien de face que de l'intérieur. L'autre chute spectaculaire est celle de Cociului, dont la différence de niveau s'élève à 120 mètres, et qui est considérée la plus haute de Roumanie ».  


Le Parc national Domogled - Valea Cernei est l'unique parc de Roumanie qui compte un bassin hydrographique dans sa totalité, celui de la rivière Cerna et de ses affluents. Par ailleurs, foi de routard, il paraît que la Vallée de la Cerna soit la plus belle de tous les Carpates. Prenant la forme d'un couloir longitudinal séparant deux massifs, elle se présente sous la forme d'un défilé long de 40 km, traversé par la rivière Cerna et bordé par de riches forêts de conifères et des forêts d'arbres à feuilles caduques, dont la couleur change selon les saisons. A nouveau, Mariana Păsărin: « La source de la rivière Cerna enregistre le débit le plus important de toutes les sources recensées en Roumanie, cela va en temps normal de 1,5 à 2 mc par seconde, mais lorsqu'il pleut abondamment, cela peut aller jusqu'à 10 mc/seconde, c'est un véritable geyser. Plus étonnant encore, la température de l'eau de cette source demeure constante peu importe la saison, elle s'élève à 7° C. Les variations enregistrées se situent en dessous d'1° C. Il vaut par ailleurs la peine de mentionner l'existence de deux lacs de retenue présents dans le région, sur la rivière Cerna : le premier, qui est aussi le plus grand, c'est le lac Iovanul, entouré d'un paysage d'une insigne beauté. Le second, c'est le lac Herculane, situé près de la ville d'eau du même nom. Cette station est célèbre autant pour les effets curatifs de ses eaux thermales que pour la nature qui l'entoure. Au départ de Herculane, plusieurs routes s'ouvrent aux randonneurs. Celle qui mène par exemple à un endroit qui s'appelle « à la Croix blanche », une croix élevée sur les rochers et dont l'on ne connaît ni l'auteur, ni l'origine. A cet endroit, le panorama superbe de toute la Vallée Cernei s'ouvre à nos pieds ». Plus de 2000 d'hectares de la forêt de la vallée Cernei font partie du catalogue UNESCO recensant le patrimoine des forêts vierges. 


L'administration du Parc mène un ample programme pour promouvoir la zone auprès des touristes potentiels, mais aussi pour assurer le marquage correct des trajets touristiques. En outre, cette aire protégée recense plus de 1.100 espèces florales, mais selon Mariana Păsărin, le plus remarquable du Parc national Domogled - Valea Cernei demeure le mélange inédit entre le relief karstique et la végétation présente. Ecoutons-la : « Le pin noir du Banat est une espèce autant endémique qu'emblématique de notre Parc. Il s'agit d'un arbre que l'on trouve hissé en haut des rochers, ce qui est spectaculaire. Comment peut-il s'y accrocher, s'y nourrir ? L'on retrouve ensuite des espèces méditerranéennes. Sur le sentier qui mène vers la Croix blanche l'on rencontre une espèce d'arbuste, Cotinus Coggygria, aussi appelé "arbre à perruques", "fustet" ou "barbe de Jupiter", puis le noisetier de Byzance, Corylus colurna, puis le chêne rouvre ou chêne sessile ou encore le lilas commun, Cyringa vulgaris.  L'administration du Parc a mis sur pied un projet qui vise la création de trajets thématiques pour informer les touristes sur chaque espèce rencontrée pendant leurs randonnées. De nombreuses espèces endémiques d'un grand intérêt sont encore présentes, y compris dans les grottes thermales, par exemple une espèce unique de mousse. N'oublions pas les papillons, 45% des lépidoptères de tout le pays sont concentrés dans le Parc national Domogled - Valea Cernei. Alors que le Parc ne couvre que 0,2% de la superficie du pays, vous imaginez la concentration et la richesse de la présence de ces espèces. Un touriste nous disait même qu'il lui semblait que les papillons étaient un peu à l'étroit chez nous. Parmi les mammifères, mentionnons l'ours, le loup, le lynx, les chevreuils, les renards, les lièvres, enfin les chauves-souris, qui pullulent dans les 700 grottes de la région. Parmi les serpents, la vipère cornue, une espèce en voie de disparition, reprise sur la Liste rouge. »Les gorges Corcoaiei demeurent l'un des endroits les plus spectaculaires et resté à l'état sauvage dans cette magnifique vallée de la rivière Cerna. D'une longueur de 300 mètres, à plus de 100 mètres de hauteur, ces gorges sont à vous couper le souffle.  Trad. Ionut


www.rri.ro
Publicat: 2018-06-07 17:07:00
Vizualizari: 406
TiparesteTipareste