Le nouveau film de Radu Jude vient de sortir en salles

le nouveau film de radu jude vient de sortir en salles « Il m'est égal qu'on se souvienne de nous dans l'histoire en tant que barbares» est la proposition de la Roumanie pour le Meilleur film étranger aux Oscars 2019.

C’est la deuxième fois que le Conseil national de la cinématographie de Roumanie désigne un film de Radu Jude comme candidat aux Oscars, après « Aferim ! » en 2016. Pour rappel, c’est pour « Aferim ! » que Radu Jude avait remporté l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à Berlin en 2015.

 

« Il m'est égal qu'on se souvienne de nous dans l'histoire en tant que barbares » a eu sa première mondiale cet été, lors du Festival de film de Karlovy Vary. Il y a gagné le Globe de cristal, le prix le plus important du festival qui se déroule en République tchèque.

 

Encensé par la presse internationale, le film raconte l’histoire d’une reconstitution historique, celle du massacre d’Odessa, pour un spectacle de rue. « Une attaque caustique et très actuelle sur la négation de l’Holocauste en Roumanie et sur la myopie à l’égard de l’histoire », écrit le magazine Variety sur le film. « Un signal d’alarme intelligent », « un interrogatoire provocateur, sarcastique et crucial entre le passé et le présent, dont l’action avance vers une impasse ». Les formules sont nombreuses pour désigner le film de Radu Jude. Les critiques ont également remarqué le jeu de l’actrice Ioana Iacob, considéré comme « captivant et naturel ». Nous avons discuté avec elle du défi de tenir le rôle principal dans ce film.

 

Ioana Iacob : « Le rôle a été très intéressant pour moi. La femme que j’interprète est une personne très informée, très décidée, qui n’est pas disposée à faire de compromis dans sa démarche artistique. C’est une grande différence par rapport à sa vie privée, à la vie réelle, où elle n’est pas du tout si sûre d’elle, elle n’est pas si déterminée. C’est ce qui la rend humaine à mes yeux. L’interpréter a été passionnant. Le sujet qu’elle choisit de mettre en scène est encore un sujet délicat de notre histoire. Des générations entières ont été menties concernant les événements d’Odessa, je crois qu’il est important d’en parler. »

 

Le massacre d’Odessa a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale, à compter du 22 octobre 1941, jour où l’explosion du Quartier général roumain d’Odessa entraîne la mort de plusieurs officiers et sous-officiers roumains. Le général Ion Antonescu ordonne des représailles contre la population locale, en particulier les Juifs et les Tsiganes. Le nombre des victimes recensées durant les trois jours de terreur qui ont suivi varie selon les sources, entre 22.000 et 40.000 Juifs exécutés. Le titre du film est une citation d’un discours tenu à l’été 1941 par Mihai Antonescu, homme politique qui a occupé plusieurs fonctions au Conseil des ministres du général Antonescu.

 

Avec ce film, Radu Jude souhaitait offrir une réponse cinématographique à l’homme politique, construire « un pont à travers les décennies », selon la déclaration d’intention du réalisateur. Sur sa participation à la production, Ioana Iacob avoue que : « Il y a plusieurs choses qui comptent pour moi et je peux dire que ce projet les réunit toutes. Cela fait longtemps que j’apprécie Radu Jude, j’ai vu tous ses films. Aussi, le personnage central m’attirait beaucoup. C’est rare dans la vie d’un acteur que tous ces éléments soient réunis, alors j’ai été vraiment heureuse quand j’ai appris que j’allais jouer dans ce film. »

 

Avant de travailler avec Radu Jude, Ioana Iacob, actrice au Théâtre allemand d’Etat de Timişoara, avait joué uniquement en allemand : « Radu Gabrea a été le premier réalisateur roumain avec lequel j’ai travaillé. Avant cette collaboration, j’avais joué dans quelques films en Allemagne. Mon premier rôle au cinéma était dans une production allemande. Ensuite j’ai joué dans ces films de Radu Gabrea, « Le Coq décapité » et « Gants rouges », les deux des adaptations de l’écrivain allemand Eginald Schlattner. C’est donc la première fois que j’ai l’occasion de faire un film en roumain. »

 

Pour plus d’informations sur le massacre d’Odessa, nous vous invitons à retrouver cet épisode dans l’émission Pro Memoria dédiée à ce sombre événement sur notre site Internet, rri.ro : (http://www.rri.ro/fr_fr/le_massacre_dodessa-2583598)

Trad. Elena Diaconu


www.rri.ro
Publicat: 2018-10-02 14:10:00
Vizualizari: 460
TiparesteTipareste