A la découverte de Brasov

a la découverte de brasov Un agréable mélange de charme rural, d'histoire et de modernité.

Agréable mélange de charme rural et de modernité, la ville de Brasov peut servir de point de départ pour des randonnées en haute montagne. Les passionnés de la nature peuvent y camper avant d'escalader les sommets de Piatra Craiului, de Postavaru, de Bucegi ou encore de Piatra Mare. Pour une randonnée plutôt en douceur, vous pouvez monter en haut de la colline de Tâmpa, 960 mètres d'altitude, qui vous offrira une vue panoramique sur toute la ville et ses alentours. 


Aujourd'hui, nous avons à nos côtés, Mme Mihaela Damian, du Bureau de tourisme de la station de ski de Poiana Brasov, qui passe en revue les incontournables d'une visite à Brasov : « On ne saurait se rendre sur Brasov sans entrer dans l'Eglise Noire, un des édifices les plus connus de la ville. Dressé près de la Place du Conseil, le monument est l'un plus des grands lieux de culte médiévaux d'Europe et le plus grand de Roumanie. Il renferme une collection de tapis orientaux et le plus grand orgue mécanique de chez nous. A part l'Eglise Noire, on invite les touristes à se rendre au Musée de la première Ecole roumaine, au Bastion des Tisserands, à faire un tour aux pieds du mont de Tampa ou à longer les remparts de jadis pour admirer la Tour Blanche et la Noire, toujours debout. Il convient de préciser que Brasov est l'une des villes les plus animées de Roumanie grâce à toute sorte d'événements qui s'y déroulent. Je pense, par exemple, au Festival Etno-novembre ou encore aux manifestations consacrées aux fêtes d'hiver. Intitulées « Brasov- une ville de conte de fées », elles débutent le 6 décembre, au moment où on inaugure les illuminations Place du Conseil. On attend nombreux les touristes qui souhaitent découvrir aussi bien la ville de Brasov que la station de montagne de Poiana Brasov. Que ça soit pour le tourisme culturel, d'aventure ou tout simplement pour la détente, ils seront bien servis ».


Une visite de Brasov ne saurait être complète sans se rendre rue de la Ficelle. Large d'1,3 mètre seulement, cette ruelle a été construite au XVème siècle  afin de servir de couloir aux pompiers. Ce n'est pas une rue comme toutes les autres, car elle est unique non seulement en Roumanie, mais aussi en Europe. C'est une rue à ne pas rater, surtout si vous voyagez avec des enfants : ils adoreront se suspendre entre ses deux murs ! Pourtant, puisque on parle enfants, sachez que rien ne leur fait davantage plaisir que de pouvoir jouer librement, dans la nature. 


Poiana Brasov est donc une destination idéale de vacances en famille, fortement recommandée par Mihaela Damian, du Bureau pour la promotion touristique : « Poiana Brasov est une station à découvrir en toute saison. Que ce soit en hiver, pour faire du ski ou en  été, pour des randonnées, cette station est l'une des mieux équipées et des mieux placées de Roumanie. Elle permet un accès direct aussi bien au château de Bran qu'à la cité médiévale de Râsnov ». 


A dix kilomètres de Brasov, les touristes sont invités à découvrir le petit village saxon de Harman dont le nom signifie la Montagne de Miel. L'endroit est dominé par la silhouette en pierre d'une magnifique église fortifiée, admirablement conservée depuis le XIIème siècle. L'église est entourée d'un mur de protection haut de 5 mètres. Pour résister aux attaques ennemies, elle a été dotée de 7 canons. L'imposante tour de la cloche est haute de 32 mètres. C'est la plus haute tour du Pays de Barsa, en Roumanie. 


Notre guide, Dan Ilica Popescu, explique: "Au fur et à mesure que l'on approche de la cité, la tour du clocher devient de plus en plus visible. Elle fait figure à part, puisqu'elle est entourée de 4 petites tours, ce qui n'était pas monnaie courante dans les églises des villages. Cela voulait dire que dans cette localité, on avait le droit de mettre en place la peine capitale. Et puis, une fois près de l'église, le visiteur sera surpris de se retrouver devant un édifice entouré de remparts et de douves, spécifiques au Moyen Age. L'entrée se fait par un grand portail en chêne, au bout d'un tunnel construit après 1800, à la place d'un pont levis. Trois autres portails existent encore de nos jours". 


Et puisque l'on se trouve dans le département de Brasov, on vous conseille de visiter également la cité de Feldioara dont le nom, en hongrois, signifie la Cité d'argile. Connue également sous la dénomination saxonne de Marienbourg - la Cité de Marie, protectrice des chevaliers Teutons, la citée a été construite en 1211, et détruite trente ans plus tard, en 1241. 


Heureusement, la communauté saxonne locale l'a fait renaître de ses cendres, comme nous le raconte Georgiana Gamalie: "La cité de Feldioara a été pratiquement reconstruite et aujourd'hui, avec les travaux de rénovation des cinq dernières années, elle a enfin l'aspect qu'elle avait au XVIIème siècle. Elle est très belle. La cité est dominée par trois tours à l'intérieur desquelles les visiteurs peuvent découvrir des expositions archéologiques avec des objets datant pour certains du néolithique ou du Moyen Age. Dans une de ces tours, on a exposé des objets offerts par la communauté locale afin d'illustrer l'art des maitres artisans autochtones".


Si le temps vous le permet, on vous signale qu'une fois dans le département de Brasov, vous avez 12 cités fortifiées à visiter, dont le célèbre château de Bran, ancienne résidence de la reine Marie de Roumanie. (Trad. Ioana Stancescu)


www.rri.ro
Publicat: 2018-11-08 15:15:00
Vizualizari: 109
TiparesteTipareste