Qu’est-ce que les citoyens attendent des prochaines élections européennes ?

qu’est-ce que les citoyens attendent des prochaines élections européennes ? Les Roumains comptent parmi les Européens les plus inquiets quant à la transparence des campagnes électorales. C’est ce qu’indique un sondage de l’Eurobaromètre, réalisé à six mois des élections européennes.

En mai 2019, des élections seront organisées dans tous les Etats membres de l'Union européenne, pour désigner les élus au Parlement européen. L'immigration de pays tiers et sa représentation négative par les courants politiques populistes et nationalistes, les écarts aux principes de l'Etat de droit, le budget communautaire ou encore les effets du Brexit seront les sujets qui domineront la campagne électorale dans de nombreux Etats membres. 


Un sondage Eurobaromètre, rendu public ce lundi, s'est intéressé non pas aux thèmes de campagne, mais à la qualité du débat, à travers la décision de participer ou non au scrutin ou à l'intérêt porté à des sujets tels que la fraude et la manipulation électorale. Les réponses au sondage mettent en évidence le fait que c'est la présence plus importante des jeunes et des femmes sur les listes de candidats, ainsi qu'une meilleure information sur l'UE qui convaincra les électeurs européens d'aller voter. Sur ce qui inquiète l'électorat, la réponse la plus fréquente est le risque de fraude électorale ou d' attaque informatique. Près de deux tiers des sondés se sont dits inquiets des difficultés rencontrées par certaines catégories de population, telles les personnes handicapées ou les personnes âgées, à pouvoir exercer leur droit de vote. En même temps, plus de la moitié des répondants disent craindre une influence extérieure sur le processus électoral, de la part de groupes criminels ou de pays tiers par exemple. 


Les Roumains comptent parmi les Européens qui s'inquiètent le plus de la transparence des campagnes électorales. Durant les presque trois décennies de démocratie post-communiste, la Roumanie a traversé des processus électoraux divers. Elle a été confrontée à des tentatives de fraude et d'influence électorale, à de la manipulation électorale ou à des cas de vote multiple. Tout cela est visible dans l'Eurobaromètre de ce lundi. Pour le prochain scrutin européen, presque deux tiers de nos compatriotes redoutent une participation au vote de personnes qui n'en ont pas le droit ou un vote multiple - un chiffre largement supérieur à la moyenne communautaire de moins de 50%. Le même nombre de Roumains, pensent que les gens sont contraints de voter pour ou contre un certain candidat, que les élections seront influencées par des moyens informatiques ou que les votes seront achetés et le résultat final manipulé - ce taux les place à nouveau en tête du peloton européen.  


Les principaux facteurs en mesure de convaincre les Roumains à aller voter sont un nombre plus élevé de candidats jeunes et de candidates en général, une meilleure information sur l'UE et sur son impact sur leur vie, plus de listes de candidats appartenant à des groupes politiques moins représentés. « Les gens s'inquiètent vraiment de la désinformation. Ce qui est bien c'est qu'un nombre croissant de citoyens font preuve d'esprit critique à l'égard des informations reçues. Il est de notre devoir à nous tous, institutions et Etats membres de l'UE, de protéger nos élections et de consolider notre démocratie. », affirmait le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, en analysant les résultats de cet Eurobaromètre.



www.rri.ro
Publicat: 2018-11-27 19:12:00
Vizualizari: 253
TiparesteTipareste