Le prix des jeunes écritures

le prix des jeunes écritures L'Agence universitaire de la francophonie a lancé début décembre une nouvelle compétition à l'adresse des francophones

"Toute histoire commence un jour, quelque part". C'est cette petite phrase qui ouvre le roman « Les exilés meurent aussi d'amour » d'Abnousse Shalmani, qui devra servit d'incipit à tous les textes inscrits dans la compétition « Le prix des jeunes écritures » lancée début décembre par l'Agence Universitaire de la Francophonie en partenariat avec RFI. Un défit à relever par tous les passionnés de la langue française et de la littérature, comme l'affirme Mohamed Ketata, directeur de l'AUF pour l'Europe centrale et orientale en dialogue avec Ioana Stancescu. 






www.rri.ro
Publicat: 2018-12-11 11:42:00
Vizualizari: 307
TiparesteTipareste