Les fêtes d'hiver aux pieds du Massif de Piatra Craiului

les fêtes d'hiver aux pieds du massif de piatra craiului La région des Gorges de Dambovicioara n’est jamais à court d’attractions. ici, les traditions ancestrales autour de la fête de Noël ont un charme et une saveur tout à fait particuliers

Passer les fêtes de fin d'année à l'écart du bruit et du mouvement incessants de grandes villes, dans un décor de rêve et en pleine nature, est un rêve à portée de main. Notre destination d'aujourd'hui : les Gorges Dâmbovicioarei. Cette région n'est jamais à court d'attractions, et les traditions ancestrales autour de la fête de Noël ont un charme et une saveur tout à fait particuliers. 


Pour en savoir un peu plus, nous sommes allés à la rencontre de Raluca Busuioc, du Centre Info Tourisme de Dâmbovicioara, dans le département d'Argeș (sud). « La commune de Dâmbovicioara est à cheval entre les départements d'Argeș et de Brașov. Elle est située à l'extrémité nord de notre département d'Argeș, et ce qui est bien connu ici, ce sont le massif de Piatra Craiului, les Gorges Dâmbovicioarei, mais aussi la grotte du même nom. Pourtant, on est loin d'avoir épuisé tous les présents que la nature nous a faits, car notre région regorge de trésors naturels. Aussi, pour les passionnés de randonnées, c'est surtout du côté des Gorges Dâmbovicioarei qu'ils vont aller voir, alors que la grotte de Dâmbovicioara détient la palme en termes de nombre d'entrées ».Sur le territoire de la réserve naturelle de Piatra Craiului l'on dénombre 50 grottes. 


La fameuse Grotte de Dâmbovicioara a été découverte en 1579, et elle a été électrifiée, pour le plus grand bonheur des visiteurs, en 1980. Actuellement, une passerelle en métal, illuminée, permet la visite de l'entièreté des 250 mètres qui sont ouverts au public. Certaines galeries demeurent bien évidemment fermées au public, car difficiles d'accès. Mais qu'y aurait-il de si spécial à voir dans cette grotte ? Raluca Busuioc : « Des stalactites de différentes formes et dimensions. Certaines ressemblent à s'y méprendre à une tête de serpent ou à une patte d'ours, par exemple. Une légende prétend que dans la grotte aurait vécu un ermite, Pavel, qui avait sculpté dans la pierre une bibliothèque, un lit et ainsi de suite. Et il est vrai qu'avec un peu d'imagination, on reconnaît ces éléments-là. Les enfants du village de Dâmbovicioara font du bénévolat à la grotte, et ce sont eux, vos guides. Ils adorent raconter aux touristes cette légende de l'ermite. Une autre aussi, celle de deux haïdouks qui trouvaient refuge dans la grotte, après avoir spolié les riches et donné de leur butin aux pauvres. Et les touristes raffolent de ces histoires, surtout qu'elles sont contées par les enfants du coin ».  


La région est connue pour ses itinéraires de randonnée, poursuit Raluca Busuioc, du Centre Info Tourisme de Dâmbovicioara : « Nous comptons des sentiers très faciles d'accès, praticables même en hiver. Il s'agit de ceux qui mènent à la Réserve naturelle de  Piatra Craiului ou vers Leaota, parfaitement adaptés aux petits randonneurs. Mais nous avons aussi un musée qui recèle des objets anciens, traditionnels, de la région. Et puis, n'oublions pas les traditions toujours vivantes. Telle celle de Brezaie, où les jeunes du village s'organisent en groupent et partent à la chasse aux bonbons à la veille de Noël, accompagnant la « Brezaia», une sorte de chèvre en bois, parée par de jeunes filles de toutes sortes de foulards colorés. Il s'agit d'une tradition ancestrale et nous, on essaye d'aider les jeunes à la promouvoir et la poursuivre, génération après génération. Après la chasse aux bonbons, un bal est organisé, le soir même de Noël. C'est le bal de Brezaia. Selon la tradition, les jeunes filles et les jeunes hommes se rencontrent, ils vont jouer la ronde, mais là, tous les gens du village sont invités. Et puis, cette année, parce que c'est celle du Centenaire, nous avons organisé un événement particulier, le 1er Décembre, le jour de la Fête nationale. Mais nous avons d'autres surprises dans notre besace ». 


Raluca Busuioc promeut la pratique du tourisme organisé, pour pouvoir atteindre tous les objectifs d'intérêt de la zone, et s'informer à leur sujet au préalable. «Nous disposons de brochures et de livres d'information sur Dâmbovicioara, Rucăr et Lerești, les trois communes touristiques de la région. Et puis, vous avez accès à notre site, où vous trouverez notre contact, le numéro de téléphone de notre Centre Info Tourisme. Je vous convie là, au Centre, où dans un cadre très à propos, vous allez pouvoir obtenir très vite l'ensemble de renseignements dont vous aurez besoin pour un séjour inoubliable. »  


Selon notre interlocutrice, la plupart de touristes viennent de l'étranger : « Surtout d'Israël, de France, du Canada, des Etats-Unis. Tous, sans exception, adorent découvrir cette région, où la nature est divine et où les gens ont gardé bien vivantes leurs traditions ancestrales. Les Israéliens en raffolent. On pourrait dire : Voir Dâmbovicioara, et puis mourir, tant cette région est belle. Il s'agit dune petite commune, avec des gens simples et hospitaliers, et qui peut en plus se targuer de disposer d'une cuisine du terroir exceptionnelle ». Vous voilà donc informés pour prévoir votre séjour aux environs de Dâmbovicioara, une région aux traditions ancestrales vivantes et à la beauté naturelle à couper le souffle.  (Trad. Ionut Jugureanu)


www.rri.ro
Publicat: 2018-12-27 14:03:00
Vizualizari: 224
TiparesteTipareste