Le Courrier des auditeurs du 04.01.2019

le courrier des auditeurs du 04.01.2019 Ligia répond à vos messages

Permettez-moi d’abord de vous souhaiter une excellente année 2019, avec une très bonne santé, beaucoup de joie, de bonheur et de réussite, dans la paix et l’harmonie. C’est le début de l’année, le moment de faire un bilan et de prendre de bonnes résolutions. Tout le monde n’a pas la même chance, et après avoir entendu cette statistique, vous pouvez peut-être vous estimer heureux. Ainsi, près de la moitié des citoyens de la Roumanie (taux supérieur à 48%) vivent dans des logements bondés, d’une ou de deux pièces (en Roumanie, la cuisine et la salle de bains ne sont pas considérées des pièces). Et ce pourcentage atteint même les 57% dans les villes, selon une étude de marché de BCR Banca pentru Locuinte. Le même pourcentage est de 17% au niveau de l’Union européenne, selon Eurostat. La Roumanie compte 7,47 millions de ménages. Dans l’espace urbain, 40% des maisons et des barres d’immeubles ont besoin d’être réparées, dont 52% d’urgence. Au niveau national, 16% des ménages se confrontent à des problèmes graves de leur logement : détériorations, moisissures, fuites, éclairage insuffisant. En plus, manque de confort. Selon une étude Erste Bank Autriche, près de 30% des Roumains vivent dans des habitations équipées en dessous du niveau décent. Le niveau bas des revenus ne permet pas aux Roumains de s’acheter des logements plus grands ou de meilleure qualité. 40% des familles de trois personnes vivent dans deux pièces tout au plus, ainsi que 32% des familles de 4 personnes, 20% des familles avec 5 personnes et 20% des familles comptant 6 personnes. Selon une étude très récente d’Eurostat, 65% des jeunes Roumains (entre 15 et 19 ans) vivaient, en 2017, dans des logements bondés ; c’est le pourcentage le plus élevé de toute l’UE, où la moyenne est de moins de 27%. 10 Etats de l’UE ont dépassé en 2017 la moyenne communautaire en la matière. Les jeunes Maltais semblent avoir la vie la plus commode, vu que seuls 4% vivent dans des habitations bondées. Selon Eurostat, un logement est considéré bondé s’il ne dispose pas d’au moins une chambre par couple, une chambre pour une personne seule d’au moins 18 ans, une pièce pour deux jeunes du même sexe entre 12 et 17 ans, et d’une chambre pour deux enfants de moins de douze ans tout au plus. Entre 2000 et 2012, 197.541 logements ont été construits, la demande étant d’un million en milieu urbain seulement. Tous les êtres vivants souffrent lorsque leur espace de vie est bondé. Les animaux, par exemple, se reproduisent moins souvent, ils ne s’occupent pas bien de leurs petits et deviennent vulnérables aux affections. Les recherches faites par un institut de sondages de Roumanie indiquent qu’une hausse de l’irritabilité, de la frustration, de la sensation de contrainte et du sentiment d’absence de contrôle sur leur vie est constatée chez les personnes provenant de familles nombreuses vivant dans un espace exigu. De telles familles n’ont pas besoin de compassion, mais d’aide, soit accès aux financements, par des politiques et des stratégies gouvernementales d’amélioration de l’habitat, et surtout par une prise de conscience publique des risques de la vie dans des espaces exigus. A l’opposé, seulement 6% des Roumains vivent dans des logements trop spacieux, la moyenne européenne étant de 38%. Pout terminer sur une note positive, disons aussi que 95% des Roumains sont propriétaires de leur logement, le taux le plus élevé de l’UE.  

 

C’est le moment d’ouvrir vos lettres et messages. Nous allons maintenant en Inde, saluer M Najimuddin, coordinateur d’un programme de la Banque Mondiale. Merci pour ce message en anglais. Il affirme écouter les OC depuis 1995 et faire parfois du DX. « Maintenant je suis le programme sur Internet et sur les médias sociaux. Je suis les émissions de RRI parce que c’est notre 3e œil pour voir et percevoir la Roumanie, l’histoire roumaine, l’art et la culture, les gens, les endroits et les destinations touristiques. RRI est ma seule et ma meilleure source pour rassembler des informations sur la Roumanie. Je souhaite visiter la Roumanie un jour, c’est pourquoi je rassemble beaucoup d’informations sur ce pays. Les programmes de RRI sont d’actualité, ils visent juste, bien débattus et bien analysés. Ceci me permet d’avoir une image vraie sur la Roumanie et sur différents sujets  nationaux et internationaux, sur différents événements etc. La Roumanie est un pays avec une longue histoire et une culture pleine d’événements. Votre site m’apporte beaucoup d’informations pour mieux connaître votre pays », ajoute enfin notre auditeur qui habite en Inde. Merci d’avoir suivi nos émissions et d’avoir partagé ces pensées avec nous.

 

        Bien le bonjour à Gilles Gautier, de France, qui ne nous oublie jamais, et merci pour le dernier numéro d’Antennes du Perche. Une pensée pour ta famille et pour tous les membres du Radio Club du Perche ! Dont Philippe Marsan, de France, qui est vedette de journaux avec sa passion des ondes et des émetteurs, qu’il présente à différents salons dans l’Hexagone. Philippe, merci de nous faire découvrir la Gironde par une carte postale que tu nous adressais. Dans ce même numéro, nous constatons que M Paul Jamet, lui aussi de France, arrive en première position comme nombre de mentions dans les Courriers des auditeurs. Très actif à notre écoute aussi, je salue bien Philippe et M Jamet. Bienvenue dans votre club à M Thierry Fricot, qui se présente dans les pages d’Antennes. Ceux qui sont plus techniques y trouveront aussi des articles intéressants. Chers amis, le bulletin est bien plus attrayant en couleurs.

 

        Mes salutations à M Paul Jamet, déjà cité dans Antennes, mais qui nous a également écrit et décrit les couleurs de l’automne dans sa ville comme « très, très variées : du vert foncé au rouge des feuilles, en passant par la palette des jaunes, des oranges, des roses, mauves… Superbes. Qu’en est-il de la Roumanie ? Les arbres ont-ils gardé leur feuillage ? Je me souviens que certaines années, les feuilles mortes étaient ramassées bien plus tôt. Là, elles sont encore présentes, alors que les services municipaux commencent à installer les guirlandes électriques pour les fêtes de fin d’année ».  Non, en Roumanie, les feuilles tombent plus vite qu’en France ; ainsi, je me suis réjouie d’avoir passé deux semaines d’automne de plus cette année, à Paris, où les feuilles garnissaient encore les arbres au Jardin du Luxembourg et sur les Champs-Elysées, par exemple. « Deux écoutes de RRI le même jour, je frise l’overdose. Mais comme je vous l’ai dit, en ce moment, j’écoute mes stations préférées sur les différentes fréquences qu’elles utilisent, concours d’écoute du RCP oblige. » J’espère que vous aurez reçu les QSLs à temps.

 

        Superbes, les phots qui accompagnaient vos bulletins de réception, M Bernard Launay, toujours de France et membre du RCP ! Merci pour cette découverte.

 

        Merci pour le très joli calendrier qui orne chaque année nos bureaux, M Roger Roussel, du Canada. Et je vois que vous faites aussi partie du RCP !

 

        Point final de ce Courrier des auditeurs. Merci d’avoir été là, et à très bientôt sur RRI.


www.rri.ro
Publicat: 2019-01-04 14:22:00
Vizualizari: 173
TiparesteTipareste