12.01.2019 (mise à jour)

12.01.2019 (mise à jour) - La première ministre Dancila présentera, la semaine prochaine, à Strasbourg, au Parlement européen, les priorités de la présidence roumaine du Conseil de l’UE/L’opposition roumaine critique le gouvernement après la suspension de l'achat de 4 corvettes

Présidence – La première ministre de la Roumanie, Viorica Dăncilă, fera lundi et mardi une visite à Strasbourg. Elle présentera au plénum du Parlement européen les priorités de la première présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne. Mme Dăncilă rencontrera de hauts responsables européens. Vendredi, dans le cadre des rencontres avec le chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et les membres du Collège des commissaires, présents à Bucarest, Viorica Dăncilă a souligné que la présidence roumaine du Conseil de l’UE tenterait d’obtenir un consensus parmi les Etats membres au sujet du cadre financier pluriannuel et qu’elle considère de faire « de petits pas, mais des pas bien fondés » en vue d’obtenir cet accord politique. Selon la première ministre roumaine, les discussions de vendredi entre les membres du gouvernement roumain et ceux du Collège des commissaires ont été structurées en trois sections thématiques et ont visé à approfondir les dossiers prioritaires tels que le marché unique européen, le renforcement de l’Union économique et monétaire, la migration, la sécurité et la justice.

 

Scandale – L’Union Sauvez la Roumanie, d’opposition, affirme que le nouveau scandale relatif à l’appel d’offres pour les corvettes prouve que le PSD, n° 1 de la coalition au pouvoir en Roumanie, ne réussit à finaliser aucun contrat sans soupçons de corruption. L’USR considère que ce blocage, en même temps que l’attaque au chef de l’Etat major de l’Armée, que le ministère souhaite remplacer, ne fait que déstabiliser le flanc est de l’OTAN et sert directement les intérêts de la Russie, qui lutte pour le contrôle en mer Noire. Le Parti du mouvement populaire, également d’opposition, affirme aussi que le gouvernement a réussi à compromettre le processus d’équipement de l’armée, ainsi que les engagements internationaux de la Roumanie. Les critiques surviennent après que le ministère roumain de la Défense a annoncé avoir suspendu la procédure d’acquisition de 4 corvettes multifonctions, d’une valeur de 1,6 milliards d’euros. Dans un communiqué du ministère, il est indiqué que le Parquet militaire a été saisi en vertu de soupçons raisonnables sur la régularité de la procédure, de nature à affecter la réalisation de l’intérêt national de sécurité. Le ministre de la Défense, Gabriel Leş, a déclaré que la saisine du Parquet au sujet de la procédure d’acquisition avait été faite uniquement par mesure de sécurité et pour la parfaite légalité de cette procédure.

 

Visite – Le Pape François, qui fera une visite apostolique en Roumanie, pays de confession majoritairement chrétienne orthodoxe, du 31 mai au 2 juin prochain, aura une rencontre avec le patriarche de l’Eglise orthodoxe roumaine, Daniel, a annoncé le porte-parole du Patriarcat roumain. Il a souligné que les bonnes relations entre l’Eglise orthodoxe roumaine et l’Eglise catholique se sont manifestées et se manifestent aussi par l’hospitalité dont bénéficient les communautés de Roumains de beaucoup de pays, dont surtout l’Italie, où beaucoup de paroisses roumaines célèbrent leurs services religieux dans des églises mises à leur disposition par la communauté catholique locale. La visite du Souverain pontife a été confirmée par le Vatican et par l’Administration présidentielle de Bucarest. En plus de la capitale, le Souverain Pontife se rendra à Iaşi (nord-est), à Blaj (centre) et au sanctuaire marial de Şumuleu Ciuc (centre). La Conférence des évêques catholiques de Roumanie fait savoir, dans un communiqué, que la visite du Pape aura principalement un caractère pastoral, ainsi qu’une dimension œcuménique, mise en évidence par le thème de son déplacement en Roumanie, « Cheminons ensemble ! ». Les évêques catholiques de Roumanie espèrent que la visite du Souverain Pontife aide le pays à rassembler tout ce qui est bon et de valeur pour le bien commun et à œuvrer en faveur du dialogue entre les Eglises chrétiennes, sur la base du respect de l’altérité.

Ce sera la seconde visite d’un Pape en Roumanie, après celle du Saint Père Jean-Paul II en mai 1999, premier successeur de Pierre à se rendre sur une terre majoritairement orthodoxe depuis le Grand Schisme de 1054.

 

Passeports – Les nouveaux passeports simples électroniques et simples temporaires roumains, qui ont été délivrés à compter de cette semaine, seront quasiment infalsifiables, a déclaré, samedi, le chef de la Direction générale des passeports, Mirel Toancă. Il a dit que chaque page des nouveaux documents contient un dessin stylisé d’un monument historique ou d’une attraction touristique connue de Roumanie, dont le delta du Danube, le lac Roşu, la Grotte de Scărişoara ou la ville médiévale de Sighişoara. Les frais pour les nouveaux passeports restent inchangés, et les autres, en cours de validité, pourront être utilisés jusqu’à leur date d’expiration. Les passeports simples électroniques pour les plus de 18 ans ont une validité de 10 ans, tandis que les passeports simples temporaires sont valables 1 an.  


www.rri.ro
Publicat: 2019-01-12 19:33:00
Vizualizari: 210
TiparesteTipareste