07.03.2019 (mise à jour)

07.03.2019 (mise à jour) La première ministre roumaine est en visite à Bruxelles où se déroule aussi le Conseil JAI/L'ancienne cheffe du Parquet national anti-corruption de Roumanie,Laura Codruţa Kovesi, a été entendue en qualité de suspecte

Visite - La première ministre roumaine, Viorica Dancila, a rencontré jeudi, au dernier jour de sa visite à Bruxelles, le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier, dans le contexte où Londres devrait quitter le bloc communautaire le 29 mars. Les deux officiels ont discuté de la protection des droits des citoyens européens. Mercredi, au premier jour de sa visite, la responsable roumaine s’est entretenue avec le premier vice-président de la Commission Européenne, Frans Timmermans, des récentes modifications opérées dans le paquet des lois visant le domaine de la justice de Roumanie. L'occasion pour M. Timmermans de faire part de son inquiétude quant aux dernières évolutions visant le Mécanisme de coopération et de vérification concernant la Roumanie. Les deux dignitaires ont décidé que des experts roumains et européens se rencontrent la semaine prochaine pour examiner plus en détail cette question.

 

JAI – Le Conseil de l’UE a adopté jeudi une décision portant modification du mécanisme de protection civile. L'UE renforce ainsi ses capacités en matière de protection civile, afin de garantir qu'un soutien puisse être apporté en temps utile aux États membres et à d'autres pays participant au mécanisme en cas de catastrophes naturelles ou d'origine humaine. Le document adopté jeudi au sein du Conseil Justice et Affaires intérieures (JAI) prévoit la création d’une réserve de ressources (rescEU), afin de fournir de l’assistance si les capacités existantes s’avèrent insuffisantes. La réunion du Conseil est présidée par la ministre roumaine de l’Intérieur, Carmen Dan, dans le contexte de la présidence roumaine du Conseil de l’UE. A l'agenda de la réunion figurent aussi des questions visant la coopération au niveau européen en matière de justice et la sécurité des frontières et la réponse de l’Union aux problématiques de la migration et du terrorisme. Vendredi, les ministres européens de la Justice se verront informer quant aux avancées enregistrées par l'Union en vue de la mise en place, en 2020, du nouveau Parquet européen.

 

Justice – L'ancienne cheffe du Parquet national anti-corruption de Roumanie, Laura Codruţa Kovesi, a fait des déclarations, jeudi, à l’issue des auditions à la Section chargée d'enquêter sur les éventuelles infractions commises par les magistrats. Elle a dit avoir été entendue comme suspecte dans un autre dossier pénal que celui dont elle avait connaissance. Laura Codruţa Kovesi a précisé qu’elle y est accusée d’avoir coordonné un groupe criminel organisé formé de procureurs de la Direction nationale anti-corruption. Elle a ajouté que le magistrat qui instruit le nouveau dossier n’avait respecté aucun de ses droits découlant de la procédure par laquelle de nouvelles accusations sont portées à la connaissance de l’intéressé, un des vices de procédure constaté étant la présentation de documents non signés.

Laura Codruta Kovesi a été convoquée jeudi à la Section chargée d'enquêter sur les éventuelles infractions commises par les magistrats pour être entendue dans le dossier où elle est accusée d'abus de service, corruption et faux témoignage. Laura Codruta Kovesi, qui nie en bloc ces accusations, est en lice pour le poste de procureur européen. En février, elle s’est classée en première position suite au vote des Commissions CONT et LIBE du Parlement européen. 

 

Procureur européen – La Direction nationale anticorruption de Bucarest a annoncé avoir transmis jeudi une lettre à Financial Times, précisant que certaines informations transmises auparavant par le ministre roumain de la Justice, Tudorel Toader, au sujet de l’ancienne patronne du Parquet anticorruption, Laura Codruta Kovesi n’étaient pas réelles. Le Parquet présente des chiffres démontrant que la nouvellement créée Section d’investigation des magistrats n’a repris que 275 enquêtes pénales, loin des 1.422 évoquées par le ministre de la Justice, Tudorel Toader. En outre, seulement 12% de ces enquêtes ont été ouvertes d’office par ladite Section, contre les 70% dont parle le ministre. Par ailleurs, le nombre d’enquêtes menées par le Parquet anticorruption sous la direction de Mme Kovesi est bien en-deçà de celui précisé par Tudorel Toader. En plus, une bonne partie des enquêtes avait été classée sans suite, vu l’absence d’éléments de preuve. Pour rappel, le quotidien Financial Times a publié jeudi une lettre signée par le ministre roumain de la Justice Tudorel Toader, dans laquelle il affirme que Mme Kovesi ne correspond pas au poste procureur européen, pour lequel elle s’est portée candidate. Il déclare aussi que Laura Codruta Kovesi n’a pas été démise de ses fonctions pour avoir visé des hommes politiques corrompus, mais parce qu’elle a violé la loi.  

 

Banque nationale – La promotion de la coopération financière et l’évaluation des dernières évolutions économiques et financières au niveau mondial ont figuré à l’agenda de la visite que le gouverneur de la Banque centrale de Roumanie, Mugur Isarescu, a entreprise, du 28 février au 5 mars, à Pékin, à l’invitation de son homologue, Gang Yi. Selon un communiqué de la Banque nationale, la délégation roumaine a rencontré la direction de la Banque nationale de Chine, celle de la Bank of China, l’une de banques commerciales à capital public les plus importantes, et la direction de l’Asian International Infrastructure Bank, une banque internationale fondée à Pékin en 2016, qui investit dans l’infrastructure et dans d’autres secteurs sur le continent asiatique.

 

Radio – Un accord de collaboration entre les radios publiques roumaine et italienne (la RAI et Radio Roumanie) a été conclu jeudi, à Rome, par les représentants des deux institutions, respectivement Fabrizio Salini, administrateur délégué de la RAI et Georgică Severin, président directeur général de la Société roumaine de radiodiffusion. L’accord conclu avec la RAI fait suite à celui que la radio publique roumaine avait signé avec Radio France, en décembre dernier. Radio Roumanie est dans un stade avancé des négociations avec, également, la BBC. Selon le PDG de Radio Roumanie, la RAI envisage de développer des programmes destinés aux Roumains qui vivent dans la péninsule italienne. Les Roumains forment la communauté étrangère la plus nombreuse qui vit en Italie.

 

Météo – Dans le prochain intervalle de 24 heures, il fera très chaud pour cette période de l’année. Le ciel sera variable, plutôt nuageux dans le nord, l’ouest et le centre du pays, où l’on attend aussi des pluies à verse accompagnées de phénomènes électriques. Les températures maximales iront de 12° à 22°. 

 


www.rri.ro
Publicat: 2019-03-07 20:13:00
Vizualizari: 146
TiparesteTipareste