21.03.2019

21.03.2019 La Roumanie considère que son mandat à la tête du Conseil de l’UE est une opportunité de promouvoir un agenda de coopération positif entre l’Union et les Etat, a déclaré à Bruxelles le président roumain, Klaus Iohannis.

Déclaration - Présent hier à la Conférence transatlantique annuelle, organisée à Bruxelles par la Chambre de commerce américaine auprès de l'Union européenne, le président roumain Klaus Iohannis a affirmé qu'en sa qualité de partenaire stratégique des Etats-Unis, la Roumanie considérait son mandat à la tête du Conseil de l'UE comme une opportunité de promouvoir un agenda positif de coopération entre l'Union et les Etats-Unis. Le président Iohannis a encore précisé que les échanges commerciaux transatlantiques s'élevaient à environ un milliard de milliards de dollars de biens et services, ce qui avait permis de créer quelque 7 millions d'emplois aux Etats-Unis et 5 millions dans l'UE. Le chef de l'Etat roumain participe, aujourd'hui et demain, au Conseil européen de printemps, où il plaidera pour que les 28 continuent leurs efforts de consolider et d'approfondir le marché unique européen. L'agenda de la réunion inclut également des sujets tels la consolidation de la base économique européenne, le changement climatique, le prochain sommet avec la Chine et les moyens de lutter contre la désinformation. Par ailleurs, les dirigeants européens examineront la demande de la première ministre britannique Theresa May de reporter au 30 juin la sortie du Royaume Uni de l'UE.


Décision - Le Parti populaire européen (PPE) a décidé de suspendre temporairement de ses rangs le parti FIDESZ, au pouvoir en Hongrie, a annoncé le président de la droite européenne, Joseph Daul. Plusieurs partis membres du PPE ont demandé, dernièrement, la suspension et même l'exclusion du parti du premier ministre hongrois Victor Orbán, après que le pouvoir de Budapest avait lancé contre Bruxelles une campagne controversée, dont les affiches incluaient aussi des photos du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Dorénavant, le FIDESZ ne pourra plus participer aux réunions du PPE, il n'aura plus le droit de voter ni de proposer des candidats pour les fonctions à pourvoir. Après l'annonce faite par Joseph Daul, Viktor Orbán a déclaré qu'il avait été d'accord de son propre gré avec la suspension du FIDESZ des rangs du PPE, afin d'éviter une suspension forcée à cause des inquiétudes concernant l'Etat de droit en Hongrie. Deux partis roumains membres de la principale famille politique européenne, le Parti national libéral (PNL) et le Parti du Mouvement populaire (PMP), ont voté pour la suspension du FIDESZ, tandis que le troisième, l'Union démocrate des Magyars de Roumanie (UDMR), a voté contre.


Statistiques - En 2017, 4,4 millions d'immigrants sont entrés dans l'Union européenne, un chiffre qui se réfère aussi à la migration intracommunautaire, indiquait aujourd'hui le Bureau de statistique de l'UE, Eurostat. Dans les 28 Etats membres, 2,8 millions de migrants venaient de pays tiers, tandis que 1,9 millions de personnes avaient migré d'un Etat membre à un autre. Dans le même temps, 3,1 millions de migrants avaient quitté un Etat membre de l'UE. Dans 22 Etats communautaires - Bulgarie, Croatie, Lettonie, Lituanie, Pologne et Roumanie - le nombre d'émigrants a été supérieur à celui d'immigrants. L'immigration la plus importante a été enregistrée à Malte (46 immigrants pour 1000 habitants). L'émigration la plus forte s'est produite au Luxembourg (23 émigrants pour 1000 habitants).


Conférence - La ville roumaine de Cluj-Napoca (nord-ouest) accueille une des plus importantes réunions européennes consacrées aux startups. Il s'agit de la 4-e édition d'une conférence qui rassemble hommes d'affaires - patrons de compagnies « jeunes pousses », représentants de la Commission européenne, du gouvernement et des pouvoirs locaux de Roumanie, représentants d'institutions financières internationales. Une occasion pour les hommes d'affaires de présenter leurs idées, de trouver des partenaires d'affaires ou du financement, y compris européen, pour leurs projets.


Syndicats - Les syndicalistes du métro de Bucarest organisent, aujourd'hui et demain, pendant une heure, des piquets de grève devant le siège du ministère des transports. Ils accusent les autorités d'indifférence à l'égard des problèmes de sécurité de plusieurs rames du métro. Aujourd'hui également, les transporteurs ont organisé, pour la deuxième journée consécutive, une manifestation au centre-ville de la capitale roumaine. Après les protestations d'hier des membres de la fédération FORT, ce sont les chauffeurs affiliés à la Confédération des opérateurs et des transporteurs autorisés de Roumanie (COTAR), principalement des chauffeurs de taxi, qui demandent la réglementation par la loi du transport urbain alternatif, qu'ils accusent de concurrence déloyale.


Football - La sélection nationale de football -21 de Roumanie rencontre aujourd'hui, en déplacement, la sélection similaire d'Espagne, dans un match amical qui aura lieu à Grenade. Lundi, les jeunes tricolores affronteront le Danemark, également dans un match amical à la Marbella. Les trois équipes sont qualifiées à l'EURO U21, accueilli par l'Italie, au mois de juin. Quant à la sélection nationale de Roumanie, elle se déplacera samedi à Stockholm, pour affronter la Suède dans le premier match de qualification au Championnat d'Europe de 2020. La Roumanie fait partie du Groupe préliminaire F, aux côtés de la Suède, de l'Espagne, de la Norvège, Malte et les Îles Féroé. Les deux premières places du classement final assurent la qualification au tournoi final.


Tennis - Plusieurs joueurs de tennis roumains débutent aujourd'hui au tournoi de Miami, aux Etats-Unis. Irina Begu rencontre au premier tour la Canadienne d'origine roumaine Bianca Andreescu, récente gagnante du tournoi d'Indian Wells, tandis que Monica Niculescu o affrontera la Slovène Tamara Zidanšek. Sur le tableau masculin, Marius Copil jouera contre l'Espagnol Albert Ramos Vinolas.


Météo - Ciel variable, et même bien nuageux au-dessus du sud de la Roumanie, où il pleut localement. Les températures maximales vont de 7 à 15°. A Bucarest, il y avait 14° à midi.


www.rri.ro
Publicat: 2019-03-21 14:18:00
Vizualizari: 287
TiparesteTipareste