22.03.2019 (mise à jour)

22.03.2019 (mise à jour) « Il existe une chance réelle pour une sortie ordonnée de la Grande Bretagne de l’UE», a déclaré le président roumain à Bruxelles/ De larges catégories de la population n’arrivent pas à bénéficier de la croissance économique soutenue de la Roumanie

Sommet – Le président Klaus Iohannis a participé, jeudi et vendredi, à la réunion du Conseil européen de Bruxelles, où il a mis en avant les résultats importants remportés par la Roumanie depuis la reprise du flambeau de la Présidence du Conseil au 1er janvier dernier. Des résultats qui se sont concrétisés par le bouclage d’un nombre important de dossiers qui se trouvaient sur la table du Conseil. Au sujet du Brexit, le chef de l’Etat estime qu’il existe une chance réelle d’obtenir un accord avec le Royaume-Uni et pour un retrait ordonné de ce dernier de l’Union. Klaus Iohannis a réaffirmé que la sauvegarde des intérêts des ressortissants roumains qui vivent au Royaume-Uni demeure la priorité principale. Au sommet de Bruxelles, les leaders de l’Union ont accepté de retarder la date butoir du Brexit, proposant à la Grande-Bretagne deux scénarios de rechange.

 

Semestre européen – De larges catégories de la population n’arrivent pas à bénéficier de la croissance économique soutenue de la Roumanie de ces dernières années et la pauvreté touche souvent les enfants. C’est ce qu’a affirmé ce vendredi à Bucarest, la commissaire européenne à la Politique régionale, Corina Cretu. En présentant le Rapport par pays de la Commission européenne sur la Roumanie, elle a insisté sur la nécessité de faire des investissements majeurs dans les services de santé, dans l’infrastructure routière, dans l’énergie et dans l’environnement. Des investissements importants dans le domaine de l’innovation pourraient aider à transformer l’économie roumaine, a-t-elle encore précisé. Le rapport de la CE attire l’attention sur le fait qu’une croissance économique fondée sur la consommation diminue la capacité de récupérer de manière soutenable les décalages par rapport aux pays plus industrialisés. De même, la dette extérieure sur le moyen et sur le long terme de la Roumanie risque de dépasser les 60% du PIB, alors que l’économie est affectée par les hausses salariales qui ne sont pas mises en corrélation avec la productivité. Pour sa part, le ministre roumain des Finances, Eugen Teodorovici, considère ce document de la CE comme étant trop pessimiste.    

 

Défense – La Roumanie est bien mieux préparée du point de vue militaire par rapport à il y a 15 ans, lorsque le pays a adhéré à l’OTAN – a déclaré vendredi le ministre de la Défense, Gabriel Leş. Il a participé à l’événement consacré au lancement de la campagne d’événements publics « La Roumanie – 15 années à l’OTAN. 70 ans depuis la création de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord » et la relance en Roumanie de la campagne d’information publique #WeAreNATO. Gabriel Leş a parlé de la contribution de la Roumanie au sein de l’OTAN, tant pendant la période de préadhésion qu’après le moment de d’admission à l’Alliance, le 27 mars 2004. Selon le responsable, à présent, un millier de militaires sont en missions à l’étranger, et leur nombre a même dépassé les 2500 à un moment donné. 29 militaires roumains ont perdu la vie et 180 ont été blessés dans les théâtres d’opérations étrangers, a rappelé Gabriel Leş.

 

Revendications Justice – Environ 1.500 greffiers ont manifesté vendredi devant le siège du gouvernement de Bucarest, mécontents des conditions salariales et des conditions de travail. Tout au long de la semaine écoulée, ils avaient porté une banderole blanche dans l’exercice de leur profession, au sein des juridictions et des parquets. Les greffiers menacent de déclencher la grève si leurs revendications demeurent sans écho.


Grippe - Le nombre de victimes de la grippe a grimpé à 186, selon les dernières informations fournies par le Centre national de surveillance et de contrôle des maladies transmissibles de l'Institut national de Santé publique. Quant aux dernières victimes il s'agit de quatre femmes, d'un homme et d'un nourrisson âgé de 4 mois, les six touchés par la souche A du virus, n'ayant pas été vaccinés et souffrant des comorbidités.    


Météo - Un ciel bleu et des températures à la hausse nous attendent dans les 24 prochaines heures partout en Roumanie, à l'exception du sud, où des nuages et des pluies à caractère local sont attendus. La vitesse du vent atteindra en rafales les  70 km/h dans les Carpates méridionaux et à la courbure des Carapates. Les températures minimum varieront entre - 3 et 9°C, alors que les maxima atteindront les 20°C.


www.rri.ro
Publicat: 2019-03-22 19:14:00
Vizualizari: 178
TiparesteTipareste