04.04.2019

04.04.2019 3e round de négociations, ce jeudi, entre le Parlement Européen et le Conseil de l’UE, dans le processus de désignation du futur procureur européen en chef./ Les ministres de la Défense de l’Initiative B9 se réunissent ces jeudi et vendredi à Varsovie.

Procureur européen - 3e round de négociations, ce jeudi, entre le Parlement Européen et le Conseil de l'UE, dans le processus de désignation du futur procureur européen en chef. La Roumaine Laura Codruta Kovesi, ancienne cheffe de la Direction nationale anticorruption de Roumanie, est une de 3 candidats au poste. Elle est préférée par le PE, alors que le Conseil de l'UE, soutient, lui, le Français Jean François Bonhert. Selon les réglementations en vigueur, le PE et le Conseil désignent d'un commun accord le procureur européen en chef qui aura un mandat non renouvelable de 7 ans. Mercredi, la Commission européenne et le Parlement européen ont réitéré leur soutien à la candidature de Mme Kovesi au poste de procureur en chef européen, tout en insistant sur l'importance que l'ex procureur en cheffe de la DNA puisse venir à Bruxelles, présenter sa candidature. A son tour, le président du législatif communautaire, Antonio Tajani, a demandé aux responsables de Bucarest d'arrêter de mettre des obstacles à la candidate roumaine. Précisons aussi que la Haute Cour de Cassation et de Justice de Roumanie a décidé mercredi de lever le contrôle judiciaire dans le cas de l'ancienne cheffe du Parquet anticorruption, Laura Codruta Kovesi. La mesure avait été adoptée la semaine dernière par les procureurs de la Section chargée de l'investigation des infractions en justice dans un dossier où Kovesi était accusée d'abus de fonction, acceptation de pots-de-vin et faux témoignage. 


Justice - Les représentants de plusieurs associations de procureurs et de juges roumains doivent rencontrer aujourd'hui à Bruxelles des responsables de la Commission Européenne et du Parlement Européen. Les magistrats roumains ont l'intention d'organiser un flashmob devant le Palais de la Justice de Bruxelles, aux côtés de leurs collègues bulgares. Ils sont là notamment pour dénoncer les modifications législatives adoptées ces dernières années, qui, à leur avis, ne sont que des attaques permanentes à l'adresse des juges et des procureurs roumains. Ils estiment également que le pays s'éloigne visiblement des normes de l'Etat de droit. Rappelons-le, mercredi, dans une déclaration commune, les ambassades de douze Etats partenaires de la Roumanie, dont la France, l'Allemagne et les Etats-Unis, ont appelé le gouvernement de Bucarest à s'abstenir de faire des modifications susceptibles de fragiliser l'Etat de droit ou encore la capacité de la Roumanie de lutter contre la corruption et la criminalité.



B9 - Le ministre roumain de la Défense, Gabriel Les, participe ces jeudi et vendredi à la réunion des ministres de la Défense des Etats membres de l'Initiative Bucarest 9 (B9). La réunion est organisée à Varsovie par les ministères de la Défense polonais et roumain. A part les ministres de la Défense du B9, y participent aussi des responsables de l'OTAN et du Département de la Défense américain. Ce sera notamment l'occasion de discuter les sujets d'actualité à l'agenda de l'OTAN et de l'UE, de la perspective du Sommet anniversaire de l'Alliance. L'année dernière, la réunion de l'initiative B9 a eu lieu à Bucarest.  


Concurrence - La commissaire européenne chargée des politiques de la concurrence, Mme Margrethe Vestager, effectue aujourd'hui une visite à Bucarest. Selon la Représentation de la Commission européenne en Roumanie, la responsable européenne tiendra une allocution dans le cadre de la conférence intitulée « La Journée Européenne du Consommateur  et de la Concurrence ». Elle doit également rencontrer des représentants de la Coalition pour le développement de la Roumanie. Egalement au programme : un Dialogue avec les citoyens. Y participe également la commissaire européenne à la Justice, Vera Jurova. Cette conférence est organisée par le Conseil de la Concurrence et l'Autorité nationale pour la protection des consommateurs, dans le contexte de la présidence tournante du Conseil de l'UE, que la Roumanie détient au cours des 6 premiers mois de cette année.  


Exercice - Les Force navales roumaines organisent du 5 au 13 avril le plus grand exercice naval multinational, dans les eaux territoriales de la Roumanie et dans les eaux internationales de la Mer Noire. Intitulé « Sea Shield 19 », il réunit 14 navires roumains et 6 navires de Bulgarie, Canada, Grèce, Pays-Bas et Turquie. Plus de 2000 militaires effectueront des procédures de lutte contre les menaces sous-aquatiques, de surface et aériennes, adaptées à la typologie des menaces de sécurité dans la région de la Mer Noire. Le scénario est fictif et il porte sur une opération de réponse à la crise sous le mandat d'une Résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU. Y participent également le Groupe naval permanent de l'OTAN qui est opérationnel en Mer Noire. 



Météo - Il fait beau ce jeudi en Roumanie. Le ciel est variable, plutôt couvert sur le nord-ouest. Le vent souffle légèrement sur le territoire et plus fort sur le sud-ouest et en altitude. Les températures maximales de la journée iront de 9 à 20 degrés. 18 degrés du soleil et un peu de vent à midi à Bucarest. 


www.rri.ro
Publicat: 2019-04-04 13:46:00
Vizualizari: 160
TiparesteTipareste