La protection des cigognes blanches en Roumanie

la protection des cigognes blanches en roumanie Une nouvelle application mobile permet de mieux protéger les cigognes blanches

Migration sûre et de nouveaux nids - ce sont les avantages dont bénéficient les cigognes sur le territoire roumain deux ans après le lancement de l'application mobile « Uite Barza! » / « Regarde, une cigogne ! ». Le programme a été lancé en 2017 par la Société roumaine d'ornithologie, avec le soutien du fournisseur d'électricité Enel Roumanie. Depuis, 9.000 Roumains ont téléchargé l'application, s'impliquant ainsi activement dans la protection de cette espèce très aimée dans le pays. La cigogne blanche construit habituellement son nid sur le toit des maisons ou sur les poteaux électriques, l'électrocution étant alors une des principales menaces pour l'espèce. Le projet « Regarde, une cigogne ! » a pour but d'identifier les zones à risque élevé d'électrocution, pour que les compagnies de distribution du groupe Enel puissent intervenir. Cela vise à protéger autant les oiseaux, que les réseaux électriques, par l'isolation des câbles électriques ou par l'installation de plates-formes supports pour les nids. Les cigognes ont commencé à revenir en Roumanie vers la mi-mars. Plus de 100 familles de cigognes ont des nids nouveaux ou rénovés, suite aux messages envoyés via l'application mobile depuis 2017. 


Ovidiu Bufnilă, responsable de communication au sein de la Société roumaine d'ornithologie :« Les avantages de l'application « Regarde, une cigogne ! » sont de plus en plus nombreux. Il faut préciser que c'est notamment maintenant, au printemps, que l'on constate l'importance de cette application mobile. Pendant l'été, au mois de juillet, grâce aux 9.000 utilisateurs de l'appli, nous faisons un recensement des nids de cigogne, mais aussi d'autres espèces d'oiseaux de Roumanie. Les nids trop grands qui touchent les fils électriques et qui peuvent provoquer des courts-circuits sont signalés sur l'application. On nous envoie des informations précises sur le nid, son emplacement et la nature exacte du problème. Nous analysons et envoyons ces avis à notre partenaire, Enel Roumanie. C'est seulement après le départ des cigognes, vers le mois de septembre, qu'il est possible d'intervenir pour réaménager les nids. Il y a des nids dont le poids peut atteindre une tonne. L'intervention commence par enlever la vieille structure, pour ensuite monter une plateforme surélevée sur le poteau électrique, pour que le cigogneau qui quitte le nid ne marche pas directement sur les fils et qu'il ne s'électrocute pas. Cette construction doit alors être très stable et sûre. Suite aux messages envoyés via l'application ces deux dernières années, Enel a refait 100 nids. C'est beaucoup, nous sommes aujourd'hui à un total de 700 nids rebâtis depuis 2010. Le deuxième avantage de cette appli est la fonction « Incident », qui indique tout problème en lien avec une famille de cigognes. Nous avons rajouté cette fonction l'année dernière et elle nous permet de tracer une carte des endroits problématiques pour mieux protéger l'espèce. »


A l'été 2019, la Société roumaine d'ornithologie organisera un troisième recensement des cigognes blanches de Roumanie, toujours à l'aide de « Regarde, une cigogne ! ». La population estimée de cigognes blanches est 180.000 - 220.000 paires en Europe, pour 4.000 - 5.000 paires en Roumanie. (Trad. Elena Diaconu)


www.rri.ro
Publicat: 2019-04-08 14:15:00
Vizualizari: 581
TiparesteTipareste