Vacances dans la vallée de la Cerna

vacances dans la vallée de la cerna           Un lieu pittoresque, avec des paysages divers et spectaculaires, dans le sud-ouest de la Roumanie.

On y trouve encore des villages où les gens mènent la vie simple d'il y a des centaines d'années. Les attractions touristiques naturelles sont très varieés : des cascades, des grottes et des gorges impressionnantes. C'est ici toujours que vous trouverez une station balnéaire où les propriétés thérapeutiques des eaux minérales sont utilisés depuis deux mille ans, depuis déjà l'époque romaine : Herculane-les-Bains.


Mariana Păsărin, du Parc national Domogled - Vallée de la Cerna, soutient que le parc en question est le plus grand de Roumanie : « Le parc a plus de 61.000 hectares. Il y a un centre d'accueil à l'intérieur du Parc, où nous sommes à la disposition des touristes. C'est un bâtiment à trois étages et à chaque étage nous essayons de leur montrer un aspect différent du parc. L'entresol est dédié aux grottes, on y présente les maquettes de plusieurs d'entre elles et une maquette du Parc national. Le dernier étage parle des communautés et de l'homme. On y trouve des vestiges archéologiques, différents objets, ainsi que des costumes traditionnels. Au rez-de-chaussée il y a les informations générales sur la faune et la flore. De mon côté, je suis guide, je donne aux touristes des informations sur les sentiers du Parc. Nous avons aussi des « info-kiosques » où l'information est présentée en roumain, anglais et allemand. La carte du Parc est également traduite en anglais. Le centre d'accueil se trouve pile à la sortie de Herculane-les-Bains.»

Les attractions du Parc National Domogled - Vallée de la Cerna sont nombreuses et variées. Mariana Păsărin : «Nous avons des cascades, des grottes, des gorges exceptionnelles, de hauts sommets avec des panoramas magnifiques. Il y a aussi des endroits où on peut pratiquer l'escalade et le rafting. La plupart des touristes viennent ici pour les randonnées. Ils sont ravis de cette nature très sauvage. Parmi les sentiers de randonnée, le plus fréquenté est celui qui mène à la Cascade Vânturătoarea, avec une chute d'eau de 40 m de haut. Ce qui est inédit, c'est qu'on peut aussi passer derrière la cascade. Les touristes sont souvent impressionnés de pouvoir passer derrière la chute d'eau. Les gorges de la région, très nombreuses, ont un relief karstique impressionnant. Il y a même un moulin à eau fonctionnel. Autour de Herculane-les-Bains, un trajet mène à la Croix blanche. C'est une croix qui se trouve en haut d'un pic. Son origine exacte n'est pas connue, ce qui a donné lieu à beaucoup de légendes sur son apparition en haut de cette montagne. En tout cas, le panorama vers la station balnéaire et toute la vallée de la Cerna est très beau de là-haut. Toujours autour de Herculane, il y a plusieurs chemins vers des pavillons qui offrent des panoramas. C'était l'endroit préféré de l'impératrice Sissi d'Autriche-Hongrie quand elle visitait la station balnéaire. D'ailleurs, le pavillon Elisabeth est nommé d'après elle. C'est alors un lieu très chargé d'un point de vue historique.» 


Le 24 mai, à l'occasion de la Journée d'action européenne des parcs nationaux, la Vallée de la Cerna se prépare à faire la fête. Les touristes et les montagnards y seront attendus pour découvrir la nature parallèlement aux traditions ancestrales de la région. 


Mariana Pasarin nous en parle: « Connue sous le nom de la Fête du pin noir du Banat, la journée de notre Parc a lieu chaque année, le dernier week-end du mois de mai, à la même période que la Journée européenne des parcs nationaux. A cette occasion, on essaie de réunir toutes les communautés qui vivent à l'intérieur du Parc pour une parade des costumes traditionnels, agrémentée des chants et des danses spécifiques à chaque région. Les enfants sont invités à participer à des concours de dessin, de peinture ou encore de poésie qui portent principalement sur la nature, la protection du pin noir ou encore l'écologie. Sur l'ensemble des travaux primés, les plus beaux seront exposés au centre d'accueil à l'intérieur du Parc. »


Une incursion dans la Vallée de la rivière Cerna serait une bonne occasion de découvrir la quarantaine de hameaux qui s'y trouvent, dont la plupart sont déserts. Parmi eux, celui de Ineleţ, toujours habité, rattaché à la civilisation grâce à des escaliers, d'une centaine de mètres de longueur, placés sur la paroi verticale du rocher. Même si le hameau n'a pas d'électricité, l'école, elle, s'est vu doter de quatre ordinateurs qui fonctionnent grâce à des panneaux photovoltaïques. Véritable havre de paix d'une centaine d'hébergements parsemés sur plusieurs collines, Ineleţ se trouve à une vingtaine de kilomètres de la ville d'eaux Herculane les Bains, fameuse pour les propriétés thérapeutiques de ses sources thermales. 


Laura Patru, manager d'un complexe hôtelier de Herculane les Bains : « L'endroit où l'on se trouve actuellement est chargé d'histoire. Déjà qu'il s'agit d'une des stations balnéaires les plus anciennes de Roumanie, puisque sa première attestation documentaire remonte à 153 après J.C. L'endroit regorge de légendes et il s'enorgueillit d'une nature plus que généreuse puisqu'il bénéficie de 16 sources thermales aux effets ultra-bénéfiques pour la santé. Nos hôtels sont entièrement remis à neuf et les cures mélangent techniques ancestrales et modernes. Une fois sur place, les visiteurs auront à choisir entre les paquets dits de base leur permettant l'accès au SPA et aux massages, et ceux personnalisés en fonction de leurs besoins. Par exemple, inspirés par les légendes sur la force d'Hercule ou la beauté d'Aphrodite, on met à la disposition de nos clients des saunas aux plantes aromatiques locales pour un plus de détente. »


Dans la saison froide, la station de Herculane les Bains attend les visiteurs dans une ambiance chaleureuse et décontractée, en leur mettant à la disposition une piscine réchauffée et un jacuzzi. En été, les piscines extérieures feront la joie de tous les touristes. Comme quoi, la région est à découvrir en toute saison. (Trad. Elena Diaconu, Ioana Stancescu)


www.rri.ro
Publicat: 2019-08-22 13:16:00
Vizualizari: 449
TiparesteTipareste