Timisoara

timisoara Une ville au croisement des cultures.

Chers amis, aujourd'hui nous visitons la 3e plus grande ville de Roumanie, sise dans l'ouest du pays: Timișoara. Une véritable Europe en miniature, une ville multiculturelle et multiethnique où vivent en harmonie Roumains, Allemands, Serbes, Magyars, Croates, Slovaques et Bulgares. Une ville riche en culture et en histoire et qui en plus se prépare pour être la Capitale européenne de la Culture 2021. Autant de raisons pour vous convaincre que Timișoara est la destination idéale pour les amateurs de tourisme culturel. 


Nous visitons le centre historique de la ville en compagnie de Lucia Solomon, coordinatrice du Centre d'information et de promotion touristique de la municipalité de Timișoara : « Les vestiges archéologiques de Timișoara sont vieux de plus de 7000 ans. Mais ceux que les touristes peuvent voir datent des 16e-17e siècles, lorsque la ville était sous occupation ottomane. On peut ainsi retrouver la fondation d'une mosquée et d'un minaret de l'époque. C'est à peine au 18e siècle que Timișoara se transforme en ville moderne. C'était la période de l'occupation des Habsbourg, d'après 1716. La cité ancienne de l'époque ottomane a été démolie et remplacée par une autre qui devint la fortification la plus ample du territoire actuel de la Roumanie. C'est une forteresse de type Vauban, c'est-à-dire en forme d'étoile, qui ressemble à celle d'Alba Iulia (centre) et qui accueillait l'administration de la ville. Aujourd'hui on en voit uniquement le bastion Teresia et le centre historique de la ville qui est impressionnant. Il date de l'époque baroque ; en témoignent de nombreux bâtiments dont le Dôme catholique, l'Eglise serbe ou encore le Palais baroque. Combien de villes disposent encore d'un palais baroque au centre-ville, de nos jours ? En plus, on peut le visiter, car il accueille le Musée d'art. » 


Après l'époque baroque suivit la période pendant laquelle la Transylvanie a fait partie du royaume de Hongrie, sous la monarchie austro-hongroise. 


Lucia Solomon poursuit son récit : « Les principales fonctions de la ville sont à ce moment-là économiques. Timisoara se développe énormément. D'ailleurs c'est à cette époque-là que remontent nombre de premières de la ville. Par exemple, le premier tramway tiré par les chevaux y a fonctionné à compter de 1869. Ou bien Timisoara est la première ville européenne à se doter d'éclairage public électrique, en 1884. S'y ajoutent de nombreux parcs créés à l'époque, si bien que Timișoara est surnommée de nos jours « la ville des fleurs ». »


Il faut dire aussi que c'est toujours à Timișoara que vous allez trouver le plus grand ensemble de bâtiments historiques de Roumanie. Dans toute la ville, plus de 14.000 bâtiments sont classés monuments historiques. 


Quelle est leur spécificité ? Lucia Solomon répond : « La principale caractéristique de Timișoara - ce sont les immeubles en style Art nouveau, construits à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Parmi eux, les beaux palais qui entourent la Place de la Victoire et dont l'architecture impressionne tous les touristes. Mais on en trouve aussi dans les différents quartiers historiques. En fait, cette ville ressemble beaucoup à Budapest ou à Vienne. Même si elle est plus petite, elle se remarque par le même style architectural que l'on retrouve d'ailleurs partout en Europe. Et les touristes trouvent cela impressionnant. » 


Et ce n'est pas tout. Timișoara est aussi le seul endroit de Roumanie où l'on peut assister à des concerts dans une grotte. Une idée inédite qui attire de nombreux touristes étrangers, notamment d'Israël, des Etats-Unis, du Canada, de Hongrie et d'Autriche. 


Quels autres loisirs attendent les touristes qui se rendent à Timișoara ? Notre invitée répond : « Un touriste peut passer des moments très agréables au centre-ville où il y a plein de terrasses. Des bars, restaurants et clubs très sympas ont été aménagés dans les caves des vieux bâtiments. On peut aussi se promener dans les parcs ou au bord de la rivière Bega, faire des randonnées en bateau ou à vélo. En fait, les bateaux font partie des moyens de transports de la ville et ils traversent tous les quartiers. Ou bien on peut faire une randonnée en tram touristique, le dimanche. Tout cela, sans plus parler des musées, des spectacles et des festivals.   » 


Si vous avez plusieurs jours à votre disposition, ce serait très intéressant de découvrir aussi les environs. Le Centre d'information et de promotion touristique de Timișoara vous proposera plusieurs itinéraires. Lucia Solomon : «Depuis Timisoara, les touristes peuvent découvrir plusieurs endroits se trouvant à proximité, tels Recaș ou Buziaș, où ils peuvent déguster des vin spécifiques de la région du Banat. Ils peuvent aussi se reposer dans la nature au bord du lac Surduc. On peut également visiter les villes avoisinantes: Arad, Oradea, la station thermale Herculane les Bains ou bien faire une randonnée dans les Monts du Banat. Beaucoup de touristes choisissent aussi de visiter le château des Corvin, à Hunedoara. Nous invitons donc les gens à découvrir Timisoara avec son charme à part dû à ses parcs, à sa rivière et à ses nombreux styles architecturaux. Nous sommes sûrs qu'ils y passeront des moments très agréables. »


Rappelons aussi qu'en 2021 vous aurez une raison de plus de visiter cette belle ville de l'ouest de la Roumanie, car Timisoara sera Capitale européenne de la Culture. Des milliers d'événements culturels y sont prévus sous le slogan « C'est toi qui éclaires la ville ! ». Nous vous attendons nombreux.  (Trad. Valentina Beleavski)


www.rri.ro
Publicat: 2019-07-11 12:00:00
Vizualizari: 490
TiparesteTipareste