Mureș

mureș Un département transyvlain qui compte une centaine de manoirs et de châteaux datant de différentes époques.

Notre destination d'aujourd'hui est le comté de Mureș, situé dans le sud de la Transylvanie et qui compte une centaine de manoirs et de châteaux datant de différentes époques. La contrée offre en plus tout un éventail de loisirs et une nature splendide et variée. 


Nous avons pour guide Sanda Vițelar, conseillère de communication et médias au Conseil départemental : « Je vous propose un itinéraire virtuel. Si vous empruntez la route européenne E60 de Bucarest jusqu'à Brașov, les deux premières haltes incontournables sont les cités transylvaines de Saschiz et de Sighișoara, qui gardent de nos jour leur charme des temps jadis. Au centre du village de Saschiz, on peut admirer les ruines de la citadelle paysanne. Le chemin vers la crête est malaisé, mais le panorama qui s'ouvre récompensera vos efforts. Nous nous arrêtons ensuite à Sighișoara, cité médiévale habitée, aux ruelles étroites et maisons de contes de fées. La cité accueille les Festivals Sighișoara médiévale et ProEtnica. Ce dernier est le seul festival de Roumanie à réunir les représentants de toutes les minorités ethniques. A 13 km de Sighișoara vous attendent le village de Criș, typiquement saxon, et le château de Bethlen, construit entre le 14e et le 18e siècle, représentatif de la Renaissance transylvaine. Depuis Criș, nous nous dirigeons vers Sovata, où se trouve le lac Ursu, le plus grand lac salé héliotherme du continent, avec une superficie de 40 mille m² et une circonférence de 1.100 mètres. » 



Une fois arrivés à Sovata, les passionnés de pêche peuvent faire un saut jusqu'à Câmpu Cetății, où vous pourrez goûter le poisson que vous avez vous-mêmes attrapé. Les bistrots de la zone vous offrent en outre les meilleurs produits traditionnels. Câmpu Cetății accueille également la seule parade des ballons à air chaud de Roumanie.

 
Sanda Vițelar : « En poursuivant notre périple, nous arrivons à Târgu Mureș, chef-lieu du département. Nous faisons une première halte au centre-ville, dont les bâtiments historiques rappellent le passé multiculturel de cette ville des roses. Parmi eux se distinguent le Palais de la Culture et le Palais administratif, de style Art nouveau. Ne ratez pas, non plus, le plateau de Cornești, un espace aménagé où vous pouvez passer du temps au milieu de la nature et visiter le deuxième grand zoo de Roumanie. En été, le complexe sportif Mureșul met à votre disposition 3 piscines en plein air, une autre couverte et un lac artificiel pour des promenades en canot. » 

Depuis Târgu Mureș nous nous dirigeons vers Reghin, ville des violons et point de départ pour visiter la réserve naturelle des Monts Călimani. 


Sanda Vițelar : « A part ses paysages magnifiques, on peut y découvrir une centaine de grottes plus ou moins grandes formées suite aux éruptions volcaniques. On peut ensuite se diriger vers la Vallée de Gurghiu et le pittoresque château de chasse de Lăpușna. Si vous suivez la vallée du Mureș, à Brâncovenești, entre Reghin et Toplița, vous pouvez voir le Château Kemény, construit par la famille dont il porte le nom. Le comté de Mureș est renommé pour ses manoirs et ses châteaux, dont bon nombre sont en train d'être rénovés ». 


Bonne visite ! (Trad. : Dominique)



www.rri.ro
Publicat: 2019-06-05 13:46:00
Vizualizari: 291
TiparesteTipareste