L'Initiative des Trois Mers

l'initiative des trois mers A Ljubljana, en Slovénie, le quatrième sommet de l'Initiative des Trois Mers a touché à sa fin. La Roumanie y a été représentée par son président, Klaus Iohannis.

En Slovénie a eu lieu le Sommet de l'Initiative des Trois Mers - une plateforme politique, au niveau présidentiel, qui réunit les douze États membres de l'Union européenne situés entre la mer Adriatique, la mer Baltique et la mer Noire. L'Initiative vise à stimuler le développement économique des pays de la région en favorisant la connectivité dans trois domaines principaux : les transports, l'énergie et le numérique. 


La Roumanie y a été représentée par le président Klaus Iohannis, qui a souligné que l'Initiative des Trois Mers augmentait la convergence et la cohésion au niveau européen et renforçait les relations transatlantiques. Le chef de l'Etat roumain a salué la reconfirmation, en Slovénie, des priorités fixées en septembre dernier, lors du Sommet de Bucarest. Il a tenu à rappeler que c'était à la réunion de Bucarest qu'avaient été agréés des instruments importants pour faire avancer l'Initiative : la liste des projets prioritaires de connectivité, le réseau des chambres de commerce de la région et la création du Fonds d'investissements de l'Initiative. Klaus Iohannis : « Le rapport d'étape sur la mise en œuvre des projets de Bucarest signale l'avancement d'un nombre important d'entre eux. Le Forum d'affaires de l'Initiative, dont la première édition a eu lieu l'année dernière à Bucarest, continue de représenter un pan important de nos sommets annuels. La première réunion du réseau des chambres de commerce de la région a été organisée avec succès en marge du Forum d'affaires de cette année, et le Fonds d'investissements de l'Initiative est maintenant opérationnel. Je salue le fait que mon pays, à travers Eximbank, accompagne cet effort et j'encourage les autres partenaires intéressés à se joindre à cette démarche. »


Parmi les invités de Slovénie, l'on comptait aussi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a affirmé que l'Initiative des Trois Mers bénéficiait du soutien de l'Exécutif communautaire. Jean-Claude Juncker : « L'Initiative des Trois Mers n'est pas une initiative neutre, ce ne sont pas des poèmes en l'air, ce sont des projets concrets. Il s'agit d'améliorer les conditions de vie des 114 millions d'habitants de cette région de l'Europe. C'est la raison pour laquelle, depuis le début, la Commission ne cesse d'apporter son aide à cette Initiative. »


De son côté, le secrétaire américain à l'Energie, Rick Perry, a déclaré que, pour les Etats-Unis, une Europe sûre et souveraine est une Europe qui n'est confrontée aux menaces venues de l'Est à l'encontre de son économie, de sa politique et de son énergie. Le responsable américain a aussi parlé du potentiel de la Roumanie en matière de sécurité énergétique.


A la fin du sommet, les participants ont adopté une déclaration commune qui reconfirme les objectifs de l'Initiative, le développement économique et le renforcement de la cohésion au niveau de l'UE, et qui exprime, dans le même temps, un message d'unité et de confiance dans une future Union européenne égalitaire. (Trad. Elena Diaconu)



www.rri.ro
Publicat: 2019-06-07 13:02:00
Vizualizari: 946
TiparesteTipareste