12.06.2019

12.06.2019 Le président roumain demande au gouvernement de prendre des mesures pour renforcer rapidement les finances publiques et la collecte des recettes budgétaires./ L’opposition de droite veut déposer une nouvelle motion de censure contre le gouvernement.

Finances - Le président roumain Klaus Iohannis a demandé aujourd'hui au gouvernement de prendre des mesures pour renforcer rapidement les finances publiques et la collecte des recettes, dans le contexte où, souligne-t-il, « les vulnérabilités s'approfondissent ». Présent à la séance plénière de la Coalition pour le développement de la Roumanie, le président a rappelé qu'en début d'année il avait renvoyé le budget 2019 au Parlement pour réexamen. Il a accusé les sociaux-démocrates, principale composante de la coalition au pouvoir, d'avoir négligé les investissements en faveur d'une politique des effets sur le court terme, ce qui coutera cher à tout le monde à l'avenir. Ces derniers temps, le milieu des affaires a été bouleversé par des mesures hasardeuses et intempestives, a aussi remarqué Klaus Iohannis. Si bien que les investisseurs et les patrons du secteur privé ressentent un besoin aigu de modernisation et de développement de l'infrastructure, et là il ne s'agit pas uniquement d'autoroutes, mais de tout ce qui signifie niveau de vie moderne pour les citoyens : hôpitaux, écoles, voies ferrées, aéroports, infrastructure énergétique, utilités publiques, infrastructure numérique et formation pour les industries de l'avenir, a précisé le chef de l'Etat.  


Motion - En Roumanie, l'opposition de droite a fait savoir qu'elle déposerait une nouvelle motion de censure contre le gouvernement de la coalition formée du Parti Social - Démocrate (PSD) et de l'Alliance des libéraux et des démocrates (ALDE). Pour destituer l'Exécutif dirigé par la sociale-démocrate Viorica Dancila il faut que la motion soit votée favorablement par 233 sénateurs. Pour réunir ce nombre de voix, les principaux partis de l'opposition - le Parti national libéral, l'Union Sauvez la Roumanie et le Parti du Mouvement Populaire - ont besoin du soutien du parti Pro Romania dirigé par l'ancien premier ministre Victor Ponta, de l'Union démocrate magyare de Roumanie et des autres représentants des minorités nationales. Il faudrait même que des membres de la coalition au pouvoir votent la motion pour avoir un nombre suffisant de voix. Par ailleurs, la première ministre Viorica Dancila a demandé aux parlementaires sociaux-démocrates d'être présents dans la salle pendant le vote pour assurer le quorum, mais de ne pas voter. Si la motion est déposée ce mercredi, le vote devrait avoir lieu la semaine prochaine. 


Visite - Le chef du Sénat de Bucarest, Călin Popescu-Tăriceanu, est aujourd'hui et demain, en visite officielle en France, à l'invitation de son homologue français, Gérard Larcher. Cette visite s'inscrit dans la direction de l'approfondissement et de la diversification du dialogue politique et du renforcement de la relation amicale de vielle tradition entre les deux pays. Par ailleurs, Călin Popescu-Tăriceanu participera également à Paris à la 20e réunion de l'Association des Sénats d'Europe. 


Défense - Des responsables de l'OTAN et de l'Union européenne, des représentants des institutions à responsabilité dans les domaines des relations extérieures et de la sécurité nationale, aux côtés d'invités du champ académique participent jusqu'à vendredi, à la conférence internationale « Black Sea and Balkans Security Forum » / « La mer Noire et le forum de sécurité des Balkans ». L'événement se déroule dans la station de Mamaia, au bord de la mer Noire, et abordera plusieurs thèmes : les menaces de type militaire et hybride, la guerre de l'information et les risques cybernétiques, les changements climatiques qui affectent la région, la dimension religieuse comme élément de réconciliation, mais aussi de radicalisation. Dans le même temps, les débats viseront l'influence de la militarisation de la mer Noire sur la sécurité de l'Europe de l'Est, la sécurité énergétique, les formats de coopération régionale comme Bucarest 9 et l'Initiative des Trois Mers et la coopération industrielle dans le domaine de la défense.


Exercice - Le plus important exercice multinational de l'OTAN organisé cette année en Roumanie - Saber Guardian 2019 - se poursuit jusqu'au 24 juin. Les activités d'instruction commune incluent entre autres des exercices tactiques d'Etat-major et des tirs, et se déroulent à Cincu, Borduşani, Babadag, Smârdan et Râşnov. L'exercice vise à montrer la cohésion, l'unité et la solidarité des Etats partenaires et alliés à travers leur mobilisation rapide pour se défendre contre toute agression, partout en Europe. Pour rendre plus efficaces les activités d'instructions dans le contexte international  Saber Guardian 2019 est lié à plusieurs autres exercices nationaux et multinationaux, de sorte que le nombre total des militaires participants s'élèvera à quelque 13.500. Au total 14 pays alliés et partenaires seront représentés. L'armée roumaine y compte 7600 militaires.  


Moldova - Le groupe du Parti Populaire Européen (PPE), le plus nombreux du PE, appelle à nouveau ce qu'il considère comme l'ancien gouvernement de la République de Moldova, celui dirigé par Pavel Filip, d'agir de manière responsable et de permettre une transition sans problèmes du pouvoir, en assurant l'accès à toutes les institutions de l'Etat. Dans une déclaration adoptée ce mercredi, le PPE affirme son soutien pour les décisions prises par le Parlement moldave y compris celle de créer un gouvernement de coalition dirigé par la pro-europenne Maia Sandu. A son tour, la Roumanie estime qu'en République de Moldova voisine c'est la volonté des citoyens, exprimée par vote et reflétée dans la configuration politique du Parlement, qui est la seule à même de garantir un processus politique légitime. 


Météo - Les météorologues annoncent de l'instabilité atmosphérique et de l'inconfort thermique jusqu'à vendredi dans la soirée sur la plupart du territoire de la Roumanie. On attend des pluies à verse et du vent fort, voire de la grêle. Temporairement, les précipitations pourraient dépasser les 40 litres par mètre carré. En même temps, le risque des inondations persiste. Des vigilances jaune et orange concernent notamment les rivières du sud du pays. Le niveau du Danube est lui aussi à la hausse, le fleuve étant placé en alerte jaune et orange jusqu'à samedi. Les températures sont elles aussi à la hausse, avec des maxima qui iront aujourd'hui de 27 à 34 degrés. 27 degrés et du soleil à midi à Bucarest.  


www.rri.ro
Publicat: 2019-06-12 13:10:00
Vizualizari: 123
TiparesteTipareste