La semaine du 24 au 30 juin 2019

la semaine du 24 au 30 juin 2019 Fin de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE/Règlementations pour le vote dans la diaspora/Critiques et recommandations de la Commission de Venise/La nouvelle loi des retraites, adoptée/Foot: la Roumanie perd la demi-finale contre l'Allemagne

La Présidence du Conseil de l’UE s’achève pour la Roumanie

 

La Roumanie termine son mandat à la présidence du Conseil de l’UE le 30 juin. C’est le premier lors duquel Bucarest a assuré, pendant six mois, la responsabilité de présider les 28 Etats membres du bloc communautaire. Les quatre thèmes principaux de l’agenda de travail ont été l’Europe de la convergence, l’Europe de la sécurité, l’Europe – acteur global et l’Europe des valeurs communes. Le mandat du pays à la présidence du Conseil de l’UE a été marqué par des moments clé tels le sommet de Sibiu, le jour même de la Fête de l’Europe, le 9 mai, ou encore les élections européennes des 23-26 mai. Le mandat a été considéré à succès tant par la première ministre Viorica Dăncilă que par Bruxelles. Plus de 90 dossiers législatifs importants ont été finalisés pendant le mandat roumain, a rappelé le chef de l’Etat, Klaus Iohannis, qui a récemment présenté, au sommet d’été de l’Union, un bilan de la présidence roumaine du Conseil de l’UE. Les principaux dossiers visaient l’Union bancaire, l’amélioration du régime de travail et des droits sociaux, l’approfondissement du marché unique, la décarbonisation des transports et le progrès en matière de renforcement de l’Europe numérique. 

 

Règlementations pour le vote dans la diaspora

 

Les Roumains vivant à l’étranger pourront désormais voter pendant trois jours, alors que le vote par correspondance sera possible aussi pour l’élection présidentielle. Ce ne sont que quelques modifications de la loi électorale validées à l’unanimité cette semaine par une commission parlementaire spéciale. On y précise également que les listes supplémentaires de l’étranger seront électroniques, permettant à tout électeur de s’enregistrer au moment où il franchit le seuil du bureau de vote. De même, le ministère des Affaires étrangères devra demander aux pays de lui communiquer le nombre de ressortissants roumains se trouvant sur leur territoire.

 

Ces modifications étaient nécessaires après la situation survenue lors du scrutin européen du 26 mai dernier, une situation similaire aux élections présidentielles de 2014, lorsque des dizaines de milliers de Roumains de l’étranger ont attendu de longues heures devant les bureaux de vote et certains n’ont même pas pu voter. Le projet qui porte modification à la législation électorale sera soumis aux deux chambres du Parlement la semaine prochaine.

 

Critiques et recommandations de la Commission de Venise pour la Roumanie

 

La Commission de Venise, organisme consultatif du Conseil de l’Europe, formule de nouvelles critiques à l’égard des modifications apportées en 2018 à la législation consacrée à la Justice et exhorte les autorités roumaines à limiter de manière drastique les décrets d’urgence dans ce secteur. Cet organisme européen conclut que la pratique des modifications des lois affaiblit la possibilité de vérifier l’activité du gouvernement, qu’elle contrevient au principe de séparation des pouvoirs au sein de l’Etat et perturbe la stabilité législative. En ce qui concerne la Section spéciale chargée d’investiguer les infractions dans le système judiciaire, nouvellement créée, les experts de la Commission soutiennent que les raisons de sa création restent floues. Ce qui plus est, ils attirent l’attention sur le fait que ladite Section risque de faire obstacle à la lutte contre la corruption et le crime organisé. Le président Klaus Iohannis souligne que le message transmis par la Commission de Venise est aussi clair que possible : les gouvernants ont le devoir de réparer le préjudice apporté au système judiciaire, par la mise en application sans délai et intégrale des recommandations des organismes européens en la matière. 

 

La nouvelle loi des retraites – adoptée au parlement de Bucarest

 

La Chambre des députés de Bucarest, en tant qu’assemblée décisionnelle, a adopté mercredi le projet de loi des retraites, après avoir été réexaminée, car la Cour constitutionnelle avait considéré que plusieurs articles de loi ne respectaient pas la loi fondamentale. La loi prévoit une majoration graduelle du point de retraite, de 1265 lei au 1er septembre prochain à 1775 lei en 2020 et à 1875 lei en 2021. Selon ce projet, à partir de 2022, le point de référence sera revalorisé annuellement avec le taux de l’inflation et avec 50% de la hausse réelle du salaire moyen brut réalisé. La retraite minimum est calculée à partir du salaire moyen brut de l’année en question. Les personnes avec une ancienneté d’au moins 15 ans touchent 45% du salaire minimum brut national, et 1% de plus du salaire pour chaque année d’ancienneté supplémentaire. Ceux qui ont une ancienneté entre 10 et 15 ans, et sont déjà à la retraite à la date d’entrée en vigueur de la loi, touchent 40% du salaire minimum brut national, et 1% de plus du salaire pour chaque année d’ancienneté supplémentaire. Selon la nouvelle loi des retraites, tous les droits de nature salariale pour lesquels des contributions ont été payées sont valorisés : boni, 13e salaire, heures supplémentaires, primes, prix et autres suppléments. Même s’il n’y a pas eu de vote contre, l’opposition a critiqué la nouvelle loi des retraites, qu’elle a qualifiée de démarche électorale. 

 

La Roumanie a perdu la demi-finale contre l’Allemagne au Championnat d’Europe de football des moins de 21 ans

 

En football, la sélection nationale des jeunes espoirs de la Roumanie a perdu jeudi soir 4-2 devant l’Allemagne, à Bologne, dans les demi-finales du Championnat d’Europe de football des moins de 21 ans qui a lieu en Italie et au Saint Marin. Les Roumains sont arrivés dans l’avant-dernière étape de la compétition après avoir gagné le groupe C, avec des victoires claires les deux premiers matchs, 4-1 contre la Croatie et 4-2 contre l’Angleterre, et un match nul contre la France. Les jeunes tricolores ont fait un très bon tournoi, et leur qualification en demi-finales assure leur présence aux JO de 2020 à Tokyo, après 55 années d’absence.

 


www.rri.ro
Publicat: 2019-06-29 13:06:00
Vizualizari: 265
TiparesteTipareste