Baisse de l’inflation en Roumanie

baisse de l’inflation en roumanie L’inflation pourrait baisser sous le seuil de 4% en juin, estime le gouverneur de la Banque centrale roumaine.

Reconfirmé cette semaine pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de la Banque centrale roumaine, le gouverneur Mugur Isărescu a assuré que l'institution, qu'il dirige depuis 30 ans maintenant, assumera ses responsabilités pour que la Roumanie ne connaisse pas une inflation galopante, soit supérieure à 10%. Cette déclaration est plus qu'un engagement, a précisé le gouverneur. 


Selon les données de la Banque nationale, l'inflation pourrait baisser, en juin, sous le seuil de 4%. Jeudi, l'institution a décidé de maintenir le taux directeur à 2,5% et Mugur Isărescu a déclaré que l'époque où l'on stimulait la croissance économique par la consommation devait prendre fin : « Un défi pour la période à venir est d'assurer la croissance économique et, dans le même temps, la consolidation fiscale. C'est réellement un défi, car jusqu'à présent la croissance a été stimulée en encourageant la consommation. Ce ressort atteint ces limites et alors, un problème de fond se pose : qui et quoi va stimuler la croissance économique ? »


Comment comprendre ces évolutions financières ? L'analyste Cornel Cojocaru considère que les nouvelles de la Banque centrale roumaine sont bonnes : « Pratiquement, le taux directeur de 2,5% est inchangé depuis une année. Les raisons pour maintenir ce chiffre concernent, d'un côté, une sorte de stabilité de la hausse des prix moyens. C'est une bonne chose, car chaque année nous risquons de subir une croissance fulgurante de l'inflation moyenne. La Banque nationale de Roumanie prédit, par ailleurs, une baisse du taux d'inflation, qui serait inférieur à 4% en juin. Il est clair que pour les citoyens, pour les investisseurs et pour les entrepreneurs, ce taux se maintiendra probablement dans les 3,5-4% jusqu'à la fin de l'année. C'est une bonne nouvelle, car c'est une preuve de stabilité. »


La Banque centrale roumaine gardera le cap d'une politique prudente et responsable, avec pour objectif à long terme l'adhésion à la zone euro, a rajouté Mugur Isărescu dans sa prise de parole. Le gouverneur de la Banque nationale a cependant précisé que la Roumanie devait être prête avant d'adhérer à la zone euro, surtout que les écarts de développement entre les différentes régions du pays étaient significatifs. (Trad. Elena Diaconu)



www.rri.ro
Publicat: 2019-07-05 13:00:00
Vizualizari: 134
TiparesteTipareste