19.08.2019 (mise à jour)

19.08.2019 (mise à jour) - Les présidents roumain et américain discuteront mardi, à Washington, du développement du Partenariat stratégique bilatéral/Le ministère roumain de la Santé a demandé que des contrôles soient effectués dans tous les hôpitaux psychiatriques du pays

Visite - Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, effectue une visite de deux jours à Washington, à l'invitation de son homologue américain, Donald Trump. A l’agenda des pourparlers des deux chefs d’Etat, prévus le 20 août, figurent le développement du Partenariat stratégique bilatéral en matière de sécurité et d’énergie, ainsi que le régime des visas pour les citoyens roumains souhaitant se rendre aux Etats-Unis. Le président Klaus Iohannis abordera le sujet de l’énergie dans le contexte des inquiétudes américaines concernant la dépendance énergétique de l’Europe vis-à-vis de la Russie. Il a exprimé son espoir que la législation relative à l’énergie, qui a mécontenté les investisseurs étrangers, y compris américains, serait modifiée. Klaus Iohannis souhaite aussi aborder la question des effectifs militaires américains présents en Roumanie, précisant que le pays est en mesure d’accueillir un nombre accru de militaires américains. Par ailleurs, Klaus Iohannis va réitérer l’invitation de visiter la Roumanie adressée au président Trump. L’actuelle visite de travail du chef de l’Etat roumain à Washington a lieu dans le contexte où la Roumanie marque 30 ans depuis la chute du communisme et 15 ans depuis son adhésion à l’OTAN.

 

Cérémonie – La Base aérienne 57 Mihail Kogălniceanu (sud-est) a accueilli ce lundi une cérémonie militaire à l’occasion du départ en mission au Mali du Détachement Carpathian Pumas. Les militaires roumains participeront, une année durant, à la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali. Les quelque 120 membres du détachement roumain, qui seront accompagnés par quatre hélicoptères IAR-330 Puma L-RM, entameront leur mission à la mi-octobre. Ils exerceront des missions d’évacuation médicale, de transport de troupes et de matériel, des missions de transport de passagers, de patrouille aérienne et d’observation.

 

Attaque – Le ministère roumain de la Santé va procéder à des contrôles dans tous les hôpitaux de neuropsychiatrie du pays, a fait savoir lundi la ministre de tutelle, Sorina Pintea. Cette mesure intervient après la tragédie qui a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à l’Hôpital de neuropsychiatrie de Săpoca, dans le département de Buzău (est de la Roumanie). Un homme de 38 ans, interné volontairement pour traiter sa dépendance à l’alcool, a tué et blessé plusieurs patients,à l'aide d'un support de perfusion. Le manager de cet établissement de santé a déposé sa démission, après la présentation du rapportde l’enquête menée par le Corps de contrôle du ministère. Dimanche soir, les magistrats du Tribunal de Buzău ont décidé de faire interner l’agresseur, afin d’en évaluer la capacité de discernement. Une procédure de poursuite pénale pour homicide volontaire a été ouverte à l’encontre de l’agresseur.

 

Projets – La ministre roumaine des Affaires étrangères, Ramona Mănescu, a reçu, lundi, l’ambassadeur de République de Moldova en Roumanie, Mihai Gribincea. Les deux responsables ont discuté de la réalisation des projets et des programmes concrets convenus entre Bucarest et Chişinău afin d’améliorer la vie des citoyens. La ministre a réaffirmé l’engagement de la Roumanie pour le parcours européen du pays voisin, conformément au Partenariat stratégique bilatéral pour l’intégration européenne de la République de Moldova. La cheffe de la diplomatie roumaine a exprimé son intérêt pour l’approfondissement du dialogue bilatéral sur des thèmes d’intérêt commun, aussi dans le contexte de la prochaine visite à Bucarest de son homologue moldave, Nicolae Popescu, prévue le 26 août, dans le contexte de sa participation à la Réunion annuelle de la diplomatie roumaine.

 

Inflation – La Roumanie a eu en juillet dernier le taux de l’inflation le plus élevé des Etats membres de l’UE, avec une flambée des prix à la consommation de 4,1%, à la hausse par rapport au niveau de 3,9% enregistré en juin. Selon l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat), c’est le 7e mois consécutif lorsque la Roumanie enregistre le taux de l’inflation le plus élevé de l’UE. Parmi les Etats de l’Union, les taux de l’inflation les plus élevés étaient enregistrés en Roumanie, en Hongrie (3,3%), en Lettonie et en Slovaquie (les deux avec 3%). A l’opposé, les Etats ayant les taux de l’inflation les plus bas ont été le Portugal, Chypre et l’Italie.

 

 


www.rri.ro
Publicat: 2019-08-19 20:10:00
Vizualizari: 159
TiparesteTipareste