11.09.2019 (mise à jour)

11.09.2019 (mise à jour) La première ministre roumaine Viorica Dăncilă, a fait six nouvelles propositions de ministres pour compléter son équipe.

Gouvernement - La première ministre roumaine Viorica Dăncilă, fait, ce mercredi, six nouvelles propositions de titulaires des ministères de l'environnement, de l'énergie, de l'intérieur, de l'éducation, de la relation avec le Parlement et de la fonction de vice-premier ministre chargé des questions économiques. Sur les six candidats, trois proviennent de l'Alliance des libéraux et des démocrates, qui a décidé au mois d'août de quitter la coalition avec le Parti social-démocrate et le gouvernement et de passer dans l'opposition. La première ministre Viorica Dăncilă a souligné son appréciation pour les membres de l'ALDE qui, selon elle, avaient surmonté l'intérêt personnel ou l'enjeu politique, ayant compris que la Roumanie avait besoin de stabilité. Des sources sociales-démocrates avaient antérieurement déclaré que si les trois membres de l'ALDE acceptaient les portefeuilles proposés, le vote du parlement, exigé par le chef de l'Etat et par l'opposition parlementaire, ne serait plus nécessaire. L'ALDE a décidé d'exclure de ses rangs toute personne qui accepte d'occuper des fonctions au gouvernement et au parlement, ou de recevoir le soutien d'un autre parti politique en ce sens. Le leader du Parti national libéral, Ludovic Orban, a déclaré que, par son refus de demander le vote du parlement sur le remaniement de l'Exécutif, la première ministre ne respectait pas la Constitution du pays et que le gouvernement était dans l'illégalité.


Visite - Le ministre roumain de la défense, Gabriel Les,  qui effectue une visite de deux jours en Macédoine du Nord, s'est entretenu ce mercredi avec son homologue Radmila Sekerinska-Jankovska. Les discussions entre les deux ministres ont notamment porté sur le développement des relations bilatérales dans le domaine de la défense, sur la sécurité internationale, les moyens de lutter contre le terrorisme ou encore sur les engagements de leurs pays dans des initiatives régionales. Le développement de la coopération bilatérale en matière de défense a été abordé dans le contexte de la prochaine finalisation du processus d'adhésion de la Macédoine du Nord à l'OTAN, démarré en 2008, au Sommet de Bucarest. 


Commémorations - Les attentats du 11 septembre 2001 représentent une tragédie qui a emporté des milliers de vies humaines et qui a ébranlé le monde entier - a affirmé la première ministre roumaine Viorica Dăncilă, dans un message posté sur les réseaux sociaux ce mercredi. Les sénateurs roumains ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes de ces attentats, considérés comme les plus sanglants de l'histoire. Rappelons-le, il y a 18 ans, près de 3.000 personnes, dont des Roumains, ont été tués par 19 terroristes d'Al Qaeda, qui avaient détourné quatre avions de lignes et les ont crashés sur des bâtiments emblématiques des Etats-Unis. Le nombre des décès provoqués parmi les secouristes et pompiers par l'inhalation de substances toxiques, dégagées au moment des attentats, continue d'augmenter.


Vote - L'Autorité électorale permanente de Roumanie a déposé auprès du gouvernement de Bucarest un projet d'ordonnance d'urgence qui prolonge jusqu'au 15 septembre le délai d'enregistrement des citoyens roumains sur la liste des électeurs de l'étranger souhaitant exercer leur droit de vote à l'élection présidentielle de 10 et 24 novembre prochain. Selon la première ministre Viorica Dăncilă, le projet en question sera examiné par l'Exécutif au cours de sa réunion de ce jeudi. Dans ce contexte, la direction de l'AEP a décidé que l'application reste fonctionnelle, alors qu'elle aurait dû être désactivée ce mercredi. Quelque 28.400 demandes d'inscription pour voter dans les bureaux de vote et quelque 29.800 inscriptions pour voter par correspondance avaient été formulées jusqu'à ce mardi. 


Musée - Le projet de loi relative à la création du Musée national d'histoire des Juifs et de l'Holocauste de Roumanie a été adopté, ce mercredi, par les députés de Bucarest. Le financement proviendra du budget de l'Etat, via le budget de l'Institut national « Elie Wiesel » d'étude de l'Holocauste de Roumanie, des revenus propres de l'établissement, de dons et du sponsoring. Les sénateurs avaient eux aussi voté ledit projet de loi, le 4 septembre dernier, la Chambre des députés ayant été l'assemblée décisionnelle dans ce cas précis. Il y a 78 ans, le régime du maréchal Ion Antonescu, allié de l'Allemagne nazie, avait déclenché la déportation des Juifs de l'est de la Roumanie dans les territoires occupés de l'URSS, plus de 300.000 d'entre eux ayant été tués entre 1941 et 1945. Le futur musée a pour objectif de présenter l'histoire de la culture et des traditions de la communauté juive de Roumanie, ainsi que de mettre en avant la protection des victimes de l'Holocauste et la lutte contre l'antisémitisme.


Météo - En Roumanie, le ciel sera temporairement nuageux et de pluies faibles seront signalées notamment en montagne et dans les régions de l'ouest du pays, dans les prochaines 24 heures. Jeudi après-midi, les températures se situeront entre 25° et 29°. 



www.rri.ro
Publicat: 2019-09-11 19:58:00
Vizualizari: 118
TiparesteTipareste