Problèmes pour la future Commission européenne

problèmes pour la future commission européenne La Commission européenne attend que la France, la Roumanie et la Hongrie présentent d’autres propositions pour les postes de commissaires, vu le rejet des premières candidatures à l’issue des auditions

L’équipe de commissaires européens peine à se constituer. Voilà pourquoi la présidente élue de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a demandé jeudi à tous les acteurs concernés d’agir sans délai pour compléter son équipe.

Cette sollicitation fait suite au rejet des candidats roumain, hongrois et français à la future Commission. «  Nous sommes dans une phase parlementaire, démocratique et transparente. J'ai proposé 26 candidats; 23 ont été acceptés, 3 n'ont pas obtenu de majorité pour des raisons diverses. Les nominations hongroise, roumaine et française restent donc ouvertes », a précisé Ursula

Von der Leyen dans une déclaration transmise à l’Exécutif communautaire. Cette déclaration intervient après que la Française Sylvie Goulard eut échoué, une deuxième fois, à convaincre les députés des commissions parlementaires chargés d’évaluer sa candidature. Une candidature minée par des soupçons sur son intégrité. Des investigations sont en cours sur la participation de Sylvie Goulard à un système d’emploi fictif à son bureau de député européen. Elle a également été attaquée au sujet de l’activité déployée pour un groupe de réflexion américain lorsqu’elle était eurodéputée. Dans la foulée du recalage de Sylvie Goulard, le président français, Emmanuel Macron déclarait que celle-ci était victime d’un jeu politique.  

Les nominations de la Roumaine Rovana Plumb et du Hongrois Laszlo Trocsanyi, ont-elles aussi été rejetées par la Commission des Affaires juridiques du Parlement européen en raison de soupçons de conflits d'intérêts. Selon le calendrier, le Parlement Européen devrait se prononcer par vote, dans l’intervalle 21-24 octobre, sur la composition et le programme de la Commission dirigée par Ursula von der Leyen, de sorte que l’activité puisse commencer le 1er novembre. (Trad.Mariana Tudose)

 

 


www.rri.ro
Publicat: 2019-10-11 12:57:00
Vizualizari: 123
TiparesteTipareste