22.10.2019 (mise à jour)

22.10.2019 (mise à jour) "Par la future adhésion à l’espace Schengen de la Croatie, de la Bulgarie et de la Roumanie l’UE sera mieux équipée pour protéger cette zone de libre circulation", estime Dimitris Avramopoulos, commissaire européen à la Migration.

Diplomatie - Le chef de l'Etat roumain, Klaus Iohannis, et son épouse Carmen ont participé mardi à Tokyo à la cérémonie de Couronnement de l'Empereur Naruhito. Ce dernier a officiellement proclamé son ascension au trône en présence de plus de 180 dignitaires étrangers. Parmi les invités, le prince Charles, l'héritier de la couronne britannique, le roi Felipe VI d'Espagne et la reine Letizia. Le président Iohannis participe aussi au banquet impérial organisé à cette occasion. Lundi, Klaus Iohannis s'est entretenu à Tokyo avec le premier ministre japonais Shinzo Abe sur le Partenariat stratégique entre la Roumanie et le Japon. Il a également rencontré le président finlandais et celui de la Lettonie. 126e monarque japonais, Naruhito a repris ses prorogatifs au 1er mai 2019, suite à la décision de l'empereur Akihito que quitter son trône.


MCV - En Roumanie, les évolutions de la réforme en justice et de la lutte contre la corruption au cours des premiers mois de 2019 ont été source de sérieux soucis pour la Commission Européenne, lit-on dans le rapport de suivi dans le cadre du MCV, publié mardi. Selon le document, depuis le précédent rapport de novembre 2018, l'Exécutif communautaire a été obligé à plusieurs reprises de faire part aux autorités de Bucarest de ses inquiétudes en ce qui concerne l'Etat de droit. Les institutions - clé de Roumanie doivent prouver ensemble leur engagement ferme face à l'indépendance du système judiciaire et à la lutte contre la corruption et d'assurer l'efficacité des garanties nationales et du système de contrôle et d'équilibre, précise encore le communiqué de presse de la CE. Celle-ci exprime son regret quant au fait que la Roumanie n'a pas mis en oeuvre les recommandations supplémentaires formulées en novembre 2018, telles la révision des lois de la justice ou l'arrêt de l'entrée en vigueur des modifications des codes pénaux La Commission continuera à suivre de près l'évolution de la situation en Roumanie par le biais du MCV. Dans ce contexte, la ministre roumaine de la Justice, Ana Birchall a l'intention de convoquer d'urgence la Commission spécialisée au niveau national pour un plan d'action commun. Dans Rappelons-le, Bucarest fait l'objet d'un suivi dans le domaine de la justice et des Affaires intérieures depuis déjà 2007, l'année de son adhésion à l'UE.  



Schengen - Par la future adhésion à l'espace Schengen de la Croatie, de la Bulgarie et de la Roumanie l'UE sera mieux équipée pour protéger cette zone de libre circulation. C'est ce qu'a déclaré mardi, à Strasbourg, le commissaire européen à la Migration, aux Affaires intérieures et à la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos. Cela, dans le contexte où la Commission européenne a décidé mardi, Strasbourg, dans le cadre du Collège des Commissaires, que Zagreb remplissait les conditions techniques nécessaires à l'intégration de l'espace Schengen. Dimitris Avramopoulos a également rappelé qu'à présent, plus de 400 millions de citoyens européens pouvaient se déplacer librement dans 22 pays de l'UE et 4 Etats non membres de l'Union associés, sans devoir passer par des contrôles aux frontières. D'ailleurs, l'espace Schengen est la plus grande zone de libre circulation au monde, a-t-il encore précisé. Prévue initialement pour le mois de mars 2011, l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l'espace Schengen a été reportée à plusieurs reprises en raison de l'opposition de plusieurs Etats membres, qui ont invoqué l'absence des réformes en matière de justice.    


Transport - La chambre des députés de Bucarest, en tant que chambre décisionnelle, a adopté les modifications du décret d'urgence sur l'activité de transport alternatif. Par conséquent, les chauffeurs roumains pourront utiliser les applications de transport alternatif quel que soit l'endroit où leur véhicule est immatriculé. Par contre, les sociétés étrangères qui se servent de telles applications devront détenir en Roumanie une filiale enregistrée au Registre du Commerce et non pas un bureau, comme il était précisé dans le décret intial.


Météo - Le beau temps persiste en Roumanie avec des températures beaucoup plus élevées que la normale saisonnière, dont les maxima iront de 18 à 28 degrés. 

  



www.rri.ro
Publicat: 2019-10-22 19:13:00
Vizualizari: 305
TiparesteTipareste