Reboisements des zones du sud de la Roumanie touchées par la désertification

reboisements des zones du sud de la roumanie touchées par la désertification L’Association « La Forêt des enfants » s’investit dans des actions de reboisement

Dans le sud de la Roumanie, la superficie couverte de forêts va de 2,5% à 5%, contre un taux idéal d’au moins 20 % pour les régions de plaine. Voilà pourquoi depuis une dizaine d’années l’Association « La Forêt des enfants » s’investit dans des actions de boisement avec la participation des bénévoles mais aussi de la main d’œuvre rémunérée. Selon les études menées par les spécialistes, un hectare de forêt peut absorber en une heure la quantité de CO2 dégagée par 200 personnes.

 

Teodora Pălărie, présidente de l’Association « La Forêt des enfants » nous a parlé de la campagne de boisement qui a eu lieu l’automne dernier : “Nous avons planté au total plus de 40.000 jeunes arbres dans les départements de Prahova, Ialomiţa et de Călăraşi. Quelque 800 bénévoles nous ont prêté main forte, mais il nous a fallu encore recourir à l’aide rémunérée des habitants des communautés respectives. Le travail dans les trois localités concernées s’est étalé sur plus de trois semaines. A compter de 2019, l’équipe de la compagnie OMV Petrom met en place, par le biais d’une plate-forme de responsabilité sociale intitulée « Le pays d’André », un partenariat avec 7 autres ONGs dans le but de boiser les terrains infertiles situés dans différentes régions de la Roumanie. Nous sommes partenaire pour le comté de Prahova, où notre action de boisement a visé des terrains de la commune de Tinosu. Sur les trois hectares mis à notre disposition par l’administration locale, deux ont été boisés grâce aux efforts déployés par l’équipe de la compagnie OMV Petrom. Plus de 450 bénévoles l’ont rejointe pour le boisement avec 11 mille plants d’arbres».

 

Quelque 350 mille hectares de jeunes forêts seraient nécessaires à la région de plaine du sud de la Roumanie pour qu’elle puisse bénéficier du microclimat propice lui permettant de faire face aux phénomènes climatiques extrêmes. “La première campagne de boisement réalisée avec l’aide des bénévoles a eu lieu au printemps de 2008. Depuis lors, nous avons repris ce travail notamment au printemps et en automne, l’été étant réservé aux actions d’entretien. L’Association « La Forêt des enfants » a réussi à boiser jusqu’ici plus de 67 hectares de terrains, situés dans 12 communautés. Sa mission consiste aussi à donner l’exemple en ce qui concerne l’implication dans la sauvegarde de la planète. Nous nous proposons de redoubler d’efforts et d’être présents d’ici 2030 dans une centaine de communautés du sud du pays. C’est la zone la plus pauvre en forêts, à cause des défrichements effectués pour obtenir des terres agricoles et la plus exposée aux phénomènes climatiques extrêmes » (Trad. Mariana Tudose)


www.rri.ro
Publicat: 2019-12-26 14:07:00
Vizualizari: 548
TiparesteTipareste