09.01.2020 (mise à jour)

09.01.2020 (mise à jour) La montée des tensions au Moyen Orient n’est pas dans l’intérêt de la région, comme elle n’est pas non plus dans l’intérêt de la communauté internationale, a affirmé le président de la Roumanie/Le premier ministre roumain a achevé sa visite à Bruxelles

Déclaration – La montée des tensions au Moyen Orient n’est pas dans l’intérêt de la région, comme elle n’est pas non plus dans l’intérêt de la communauté internationale, a affirmé jeudi le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, lors d’une déclaration à la presse. Ces évolutions n’ont jusqu’ici affecté ni la Roumanie, ni les citoyens roumains, y compris les militaires déployés dans la région, a-t-il précisé. La Roumanie est en permanence coordonnée, au sein de l’OTAN et de l’UE, ainsi qu’au niveau bilatéral, avec ses partenaires stratégiques, dont notamment les Etats-Unis, en ce qui concerne les objectifs fondamentaux de sécurité, a encore déclaré le président Klaus Iohannis. Le chef de l’Etat roumain a salué les déclarations du président Donald Trump, mercredi, et souligné que la lutte commune contre le terrorisme en Irak devait être continuée avec fermeté.

 

UE – La Roumanie est un partenaire sérieux, responsable et impliqué dans la mise en place des objectifs européens et des règlementations adoptées par les institutions communautaires. C’est ce qu’a déclaré ce jeudi, à Bruxelles, le premier ministre roumain libéral, Ludovic Orban, lors de sa rencontre avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. L'UE qui se prépare pour l'ère du numérique, compte sur l'appui de Bucarest dans ce domaine, vu son excellente réputation, a précisé pour sa part la responsable européenne. A l’agenda des discussions ont figuré entre autres l’économie et l’adhésion à l’espace Schengen, question sur laquelle la Roumanie a aussi bien des partisans que des opposants parmi les pays membres. Ludovic Orban a exprimé son espoir que la situation serait réglée dans un intervalle de temps raisonnable.

 

OTAN – Le premier ministre roumain Ludovic Orban et le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, se sont entretenus à Bruxelles sur des sujets tels la coopération au sein de l’Alliance, la situation au Moyen Orient et la sécurité dans la région de la Mer noire. L’officiel otanien a salué l’octroi par la Roumanie de 2% du PIB à la Défense et a mis en exergue l’importance stratégique pour l’Alliance de la région de la Mer noire. Il a remercié la Roumanie pour sa participation à la mission en Irak et précisé que l’OTAN avait la possibilité de faire davantage au Moyen Orient, comme le président Donald Trump l’avait sollicité. Ludovic Orban a souligné l’importance fondamentale de l’OTAN pour la Roumanie et assuré que Bucarest allait pleinement soutenir l’accomplissement des objectifs de l’organisation. La Roumanie continuera à prendre part aux missions et aux initiatives de l’Alliance en ce qui concerne la présence avancée sur son flanc oriental ainsi qu’en Afghanistan, au Kosovo et en Irak, a-t-il ajouté.

 

Mesures – L’externalisation des services de soins pour les personnes atteintes de dishabilités et la mise en place du suivi des centres spécialisés par des experts indépendants membres d’ONG, sont les deux mesures principales annoncées jeudi par la ministre roumaine de l’Emploi et de la Protection sociale, Violeta Alexandru. Ces mesures seront mises en pratique suite aux contrôles effectués dans un centre de ce type ainsi que dans d’autres institutions de soins et de protection pour les enfants institutionnalisés. La ministre a également précisé qu’elle avait en vue une réforme radicale, vu que les institutions publiques du domaine ne se concentrent pas sur l’amélioration de la qualité de vie des bénéficiaires. La solution pour les personnes atteintes de dishabilités c’est qu’elles vivent dans la communauté et non pas enfermées dans de tels centres, a déclaré Violeta Alexandru.

 

Brexit  -  Les députés britanniques ont donné leur approbation finale au texte qui permettra au Royaume-Uni de quitter l’UE le 31 janvier, lors d’un vote historique, au bout de trois ans et demi de crise. La Chambre des communes, largement dominée par les conservateurs du premier ministre Boris Johnson, a adopté le document avec 330 voix pour et  231 contre. Après son examen par la Chambre des  Lords et l’accord de la reine, le texte devrait être ratifié par le Parlement européen le 29 janvier, soit deux jours avant la date limite.

 

Météo – Températures à la hausse, dans le prochain intervalle de 24 heures, avec des maximales allant de 2° à 12°. Dans le nord-est du territoire, on attend des pluies et les conditions seront propices à la formation de verglas.

 


www.rri.ro
Publicat: 2020-01-09 19:08:00
Vizualizari: 159
TiparesteTipareste