Târgoviște

târgoviște Une ville située à seulement 80 kilomètres de la capitale roumaine

Ancienne résidence princière et capitale valaque entre 1396 et 1714, elle est, de nos jours, le chef - lieu du département de  Dâmboviţa. Pour remonter le temps, nous vous proposons de faire une première halte dans le Complexe du Musée de la Cour princière, un des ensembles architecturaux les plus importants de la province historique de Valachie. 


Florin Burghui, guide touristique, nous fournit davantage de détails: "Dans l'enceinte de la Cour princière, on peut observer la tour de défense, appelée Chindiei (Tour du couchant), puis les ruines du Palais et l'église princière. L'histoire de la Cour princière s'étale entre les règnes de Mircea le Vieux et Constantin Brancovan.  À la porte d'entrée, vous trouverez la liste de tous les 33 voïvodes de Valachie qui y ont élu résidence ». 


C'est ce qui explique pourquoi Târgovişte est également connue sous le nom de « citadelle des 33 voïvodes ».  A l'entrée dans la Cour princière, se dresse la tour-clocher construite vers la fin du 16e. Dans ce véritable musée en plein air, vous retrouverez les ruines de l'ancienne citadelle, la division des chambres, avec des murailles allant des plus anciennes jusqu'à celles qui proviennent des nombreuses consolidations et restaurations faites au fil du temps. Le symbole de la ville, la Tour Chindiei, mesure 27 m de haut et offre un panorama sur la ville et sur les montagnes alentour. Pour arriver jusqu'en haut de cette tour, le visiteur devra grimper 122 marches de l'escalier en colimaçon. 


A l'intérieur de la Cour princière, on peut visiter, outre les monuments du Moyen Age, le Musée de l'imprimerie et du livre roumain ancien. C'est un musée unique en Roumanie, car c'est ici, à Târgovişte, qu'a été imprimé le premier livre en terre roumaine. La ville de Târgovişte s'enorgueillit de plusieurs autres musées uniques en Roumanie : le musée de la Police roumaine, le musée de l'évolution de l'homme au Paléolithique, le musée des Ecrivains et même le musée de l'unité militaire où a eu lieu l'exécution du couple dictatorial Elena et Nicolae Ceaușescu. 


Voici les explications de Florin Burgui : « Le musée est assez petit. Il comporte la salle où ils ont passé trois nuits, celle où a eu lieu le procès, la pièce dans laquelle les deux époux ont subi l'examen médical avant l'exécution. A titre d'anecdote, ils ont demandé que leurs deux lits simples soient rapprochés, pour former un lit double, car leur couple était très soudé. On a gardé même les couverts de table. Les visiteurs peuvent se rendre aussi sur les lieux de l'exécution des Ceausescu. »

En 2017, la collection de choses uniques de la ville s'est enrichie d'une Maison de la Romance. Dans ses beaux salons, elle recèle témoignages et documents précieux : partitions originales, photographies et tant d'autres choses qui prouvent combien ce genre musical est important, pour le patrimoine national comme pour celui universel. La ville de Targoviste accueille d'ailleurs le festival de romances, « Le Chrysanthème d'or », créé il y a plus de 50 ans.  



Si vous vous baladez dans le vieux centre-ville, qui a aussi une zone piétonne, laissez-vous tenter par l'ambiance et l'offre variée des restos, des bars et des cafés. (Trad. Mariana Tudose)


www.rri.ro
Publicat: 2020-03-18 14:37:00
Vizualizari: 195
TiparesteTipareste