19.03.2020 (mise à jour)

19.03.2020 (mise à jour) 17 nouveaux cas de COVID-19 confirmés en Roumanie, ce qui porte à 277 leur nombre total/Le présidant Klaus Iohannis demande aux Roumains de l'étranger de ne pas rentrer pour Pâques, car ils seront placés en quarantaine ou confinés à domicile

Coronavirus en Roumanie – 17 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés en Roumanie, ce qui porte à 277 le nombre total de personnes contaminées. Le Groupe de communication stratégique qui transmettra désormais une seule information par jour a également fait savoir que 25 personnes considérées guéries ont pu quitter l’hôpital, 16 à Timişoara (ouest), 8 à Bucarest et 1 à Iaşi (est). 3.822 de personnes sont placées en quarantaine et testées, tandis que plus de 33.700 autres sont confinées à domicile sous surveillance médicale.   

Par ailleurs, le président Klaus Iohannis a salué l’adoption par le Parlement, jeudi, du décret instituant l'état d'urgence sur le territoire de la Roumanie pour une période de 30 jours. Selon le chef de l’Etat, ce vote montre le degré élevé de responsabilité et de solidarité de toute la classe politique. A son tour, le premier ministre Ludovic Orban a annoncé le durcissement des peines en cas d’entrave à la lutte contre la propagation de l’épidémie ou de fausses déclarations par rapport à la pandémie de coronavirus. De même, le gouvernement a décidé d’augmenter d’environ un milliard d’euro le plafond de garantie des crédits des PME. L’Exécutif paiera également une indemnité compensatrice pour le chômage technique égale à 75% du salaire brut de l’employé.

 

Message – Le présidant Klaus Iohannis a sollicité jeudi aux préfets et aux chefs des institutions publiques déconcentrées de transmettre aux Roumains vivant à l’étranger de ne pas rentrer pour les fêtes de Pâques, car, en vertu des normes établies par les experts, ils seront placés en quarantaine ou en confinement à domicile. « Pratiquement, on ne peut plus circuler en Europe » a souligné le président. « Les Roumains de l’étranger nous sont chers, nous souhaiterions les revoir, être ensemble, mais, cette année, cela n’est plus possible à l’occasion des fêtes. C’est triste, mais nous devons être sincères et ne pas créer des attentes irréalisables », a ajouté le président. Pâques, la fête la plus importante du christianisme, sera célébrée le 12 avril par les catholiques et le 19 avril par les orthodoxes, majoritaires en Roumanie.

 

Transport ferroviaire – La SNCFR, principal opérateur de transports ferroviaires de Roumanie, suspend temporairement les trains internationaux qui font la liaison avec la Hongrie et l’Autriche. La décision a été prise dans le but de combattre la propagation du Covid-19 et après que la Hongrie eut décidé de fermer ses frontières aux ressortissants étrangers. La Société nationale de Chemins de fer roumains avait pris une décision similaire, mardi, pour des trains en direction de Bulgarie et de République de Moldova voisines. Les passagers peuvent solliciter le remboursement intégral des billets.

 

Fake news – Le ministre roumain de l’Intérieur, Marcel Vela, a transmis à l’Autorité nationale pour la gestion et la régulation des communications (ANCOM) la proposition du Groupe de communication stratégique visant la désactivation du site Internet stiridemoment.ro. (infosdumoment). Le fondement de cette proposition réside dans l’article 54 du Décret présidentiel portant instauration de l’état d’urgence sur le territoire de la Roumanie. Selon les autorités, le site en question procède à la sélection des déclarations et des informations et à leur diffusion tronquée, en utilisant des titres et des formules alarmistes, de nature à semer la panique parmi les gens. Les titres des matériels postés sont soit totalement faux soit sans aucun rapport avec des décisions annoncées officiellement. En outre, le site n’a pas d’identité et l’on n’a pu identifier aucune personne de contact. La police mène des investigations pour l’infraction de diffusion de fausses informations. Mercredi, le porte-parole de l’UE en charge de la politique extérieure, Peter Stano, a mis en garde contre le fait que "quiconque répand de fausses informations ne fait que jouer avec la vie des gens". Selon lui, derrière certaines de ses désinformations se trouvent les médias pro-russes, accusation rejetée par le Kremlin.

 

Enquête – La moitié des travailleurs roumains craignent une éventuelle crise économique, causée par les effets du COVID -19, tandis qu’un quart des salariés ne disposent d’épargnes personnelles même pas pour un mois au cas où ils perdraient leurs emplois. Ce sont les principales conclusions d’une enquête réalisée par BestJobs, une des plates - formes de recrutement de Roumanie. Un peu plus de 10 % des sondés redoutent la perte d’emploi dans un proche avenir. Selon le même sondage, 60% des employeurs affirment que leur affaire n’a pas encore été touchée par la crise du coronavirus, mais que le principal effet qu’ils constatent c’est la crainte des salariés d‘entrer en contact direct avec les clients. Les employeurs ont par ailleurs observé que certains fournisseurs s’étaient trouvés dans l’impossibilité d’honorer les commandes ou que les prix de certains produits qu’ils avaient acquis avaient sensiblement augmenté. Le sondage a été réalisé du 9 au 16 mars.

 

Coronavirus dans le monde - Le président du Parlement européen, David Sassoli, a convoqué pour le 26 mars une session plénière extraordinaire du Législatif communautaire, afin d'approuver certaines mesures contre la pandémie de coronavirus. La décision a été prise suite à une visioconférence avec les leaders des groupes politiques du Parlement européen. Ce sera la première séance plénière à utiliser le système de vote à distance.

Alors qu'il n'y a plus de transmission locale en Chine et que tous les cas confirmés récemment là-bas sont de personnes venues de l'étranger, la situation continue à empirer en Europe. En Italie, le nombre de victimes approche le total enregistré dans la région de Hubei, en Chine, le point de départ de la pandémie. L'Union européenne a décidé de fermer ses frontières pour les ressortissants de pays tiers et a interdit la circulation non essentielle à l'intérieur de l'espace Schengen, afin de ralentir la propagation du virus. Dans ce contexte, la Banque centrale européenne a annoncé un plan d'urgence de 750 milliards d'euros pour venir en aide à la dette publique et privée, dans une tentative de contrecarrer les répercussions de la pandémie sur l'économie. Selon les estimations, le PIB de la zone euro pourrait baisser de 5% cette année.


 Météo – Il fera beau et très chaud pour cette période de l’année. Des pluies sont à attendre localement dans les Carpates orientales. Les températures maximales iront de 14° à 22°.

 


www.rri.ro
Publicat: 2020-03-19 19:44:00
Vizualizari: 315
TiparesteTipareste