La semaine du 1er au 07 juin 2020

la semaine du 1er au 07 juin 2020 Phase deux du déconfinement / Décisions de la Cour Constitutionnelle / Nouvelles mesures de relance économique adoptées par le gouvernement roumain / Festivals annulés en Roumanie

Phase deux du déconfinement en Roumanie

La deuxième phase du déconfinement a démarré en Roumanie, même si le danger du nouveau coronavirus n'est pas entièrement disparu. Avec un bilan de plus de 1300 décès pour quelque 20 mille personnes infectées depuis le premier cas de Covid-19 dépisté en Roumanie il y a trois mois, le pays connait un nouvel assouplissement des restrictions. Imposées le 15 mars, afin de limiter la propagation du virus, ces restrictions ont été partiellement levées il y a deux semaines, lorsque l'état d'urgence a été remplacé par l'état d'alerte. Depuis 15 mai, les Roumains peuvent sortir de leurs maisons sans attestation dérogatoire, pour se déplacer à l'intérieur d'une localité ou d'une région métropolitaine. L'accès du public dans les parcs et les musés n'est plus interdit, ce qui ouvre la voie vers un retour à la normale du point de vue des relations sociales. Les résultats de l'analyse réalisée deux semaines, après l'entrée en vigueur des nouvelles règles, ont déterminé les décideurs de Bucarest à autoriser l'entrée en vigueur, ce 1er juin, d'une nouvelle étape, caractérisée par un relâchement des restrictions. Parmi ces mesurent figurent l'ouverture de terrasses et des plages mais aussi la possibilité d'organiser des spectacles en plein air, avec un public allant jusqu'à 500 spectateurs. Les compétitions sportives sont à nouveau autorisées, si elles n'impliquent pas de contact physique direct entre les participants. Ce qui plus est, les Roumains peuvent désormais voyager aussi à l'extérieur des localités ou des zones métropolitaines sans déclaration sur l'honneur, donc partout en Roumanie. Même si certaines restrictions ont été levées, il faut toujours être vigilants, met en garde le président Klaus Iohannis.


Décisions de la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle de Roumanie juge inconstitutionnelle la prorogation des mandats des élus locaux. Le gouvernement et le Parlement doivent fixer la date du prochain scrutin. Mercredi, les juges de la Cour ont décidé, à une large majorité, que le décret d'urgence du Cabinet Ludovic Orban, visant une possible prorogation des mandats des membres des pouvoirs locaux, n'était pas conforme à la Loi fondamentale. Les juges ont également rejeté un texte de loi sur le même sujet, adopté par le Parlement et qui aurait introduit un parallélisme parallélisme législatif. Selon la Cour Constitutionnelle, la prolongation des mandats des élus locaux ne peut pas se faire par décret gouvernemental, mais uniquement par loi. Le Parlement pourrait donc revenir avec un nouvel acte normatif. Rappelons-le, dans le contexte de la pandémie de coronavirus, le Législatif de Bucarest avait adopté un projet de loi censé, d'une part, prolonger d'ici la fin de l'année, les mandats des élus locaux, et de l'autre - accorder aux élus nationaux le droit de fixer la date du prochain scrutin par une loi organique. Selon les magistrats constitutionnels, la prorogation des mandats devrait se décider au Parlement, selon les procédures habituelles. Quant à la date des prochaines élections locales, elle devra s'inscrire dans le délai de temps accordé aux maires pour mener à bout leurs mandats. L'Assemblée législative et le Gouvernement seront donc tenus de collaborer en ce sens. Les mandats des élus locaux expirent ce 21 juin et cette situation oblige les représentants des partis parlementaires à démarrer la promotion d'une telle loi dès la semaine prochaine.


Nouvelles mesures de relance économique adoptées par le gouvernement roumain

Le gouvernement roumain a amélioré le programme IMM Invest, de soutien aux PME de Roumanie et se déclare prêt à majorer le budget alloué, pour que le nombre de bénéficiaires se multiplie par trois en quelques semaines. Qui plus est, l'exécutif de Bucarest a mis au point un programme par le biais duquel les grandes entreprises touchées par la crise seront également aidées, selon le modèle du programme destiné aux PME. Le ministre des finances, Florin Cîţu, a précisé que le programme d'aide aux grandes entreprises bénéficie d'une enveloppe de quelque 1,6 milliards d'euros, dont l'effet démultiplicateur dans l'économie dépasse de trois fois le coût. Ce programme sera disponible d'ici un mois, tout au plus. Il a également annoncé que la Roumanie devrait déposer une garantie de 393 millions d'euros afin de pouvoir attirer des fonds par le programme de l'UE de mesures actives d'occupation de la main d'œuvre. Rien que par ce programme la Roumanie pourrait bénéficier d'une enveloppe financière communautaire allant jusqu'à 5 milliards d'euros. 


Festivals annulés en Roumanie

Des festivals à tradition, qui se déroulent chaque été en Roumanie, ont été officiellement annulés à cause de la pandémie de coronavirus et des restrictions imposées jusqu'ici. Parmi les gros festivals annulés : le festival de musique électro Untold, prévu du 31 juillet au 2 août à Cluj, dans le centre-ouest de la Roumanie ; et le festival similaire de Neversea, qui se déroule normalement à Constanta, au bord de la Mer Noire, et qui devait avoir lieu début juillet. Ce n'est plus le cas, affirment les organisateurs qui ont pris cette décision dans le contexte de l'incertitude qui domine l'industrie de l'événementiel de Roumanie, des mesures de sécurité imposées pour les gens qui travaillent ensemble, mais aussi à cause du fait que le ministère de la Culture avait envoyé au Parlement un projet de loi interdisant l'organisation des événements à plus de 1.000 personnes jusqu'au 31 août 2020. Le festival appelé « Summer Well », organisé chaque été près de Bucarest, a également été remis à l'année prochaine. Pareil pour Electric Castle, prévu normalement pour la mi-juillet, qui sera tenu selon ses organisateurs en 2021 au même endroit, dans le département de Cluj. Même région de la Roumanie, mais dans un tout autre genre musical, le festival « Jazz in the parc », a lui aussi été ajourné à cause de la pandémie de Covid-19. Les personnes qui ont déjà acheté des abonnements ou des billets aux éditions de cette année des grands festivals de musique de Roumanie peuvent les utiliser l'année prochaine. Dans certains cas, ils peuvent même demander à être remboursés. Par ailleurs, la 19-e édition du Festival International du Film Transilvania, TIFF, reportée initialement à cause des restrictions mises en place ce printemps, se déroulera du 31 juillet au 9 août. TIFF propose une édition d'été qui privilégie les projections en plein air, une atmosphère de vacances et un programme adapté au contexte actuel. Les projections en plein air auront lieu dans des espaces bien définies et les sièges des spectateurs seront placés à distance les uns des autres. (Trad. Alex Diaconescu)



www.rri.ro
Publicat: 2020-06-06 13:42:00
Vizualizari: 374
TiparesteTipareste