22.07.2020 (mise à jour)

22.07.2020 (mise à jour) La Roumanie prépare son propre plan de relance économique, en accord avec le plan voté par Bruxelles / Le président Klaus Iohannis, en visite à l’usine Ford de Craiova

Economie - La relance économique était au cœur des discussions, ce mercredi, entre le président Klaus Iohannis, une partie de l'exécutif de Bucarest et le premier ministre Ludovic Orban. Il s'agit d'accorder le plan de relance de l'Union européenne, qui a alloué 80 milliards d'euros à la Roumanie, avec les fonds européens accessibles via le budget habituel de l'Union. En ce sens, la Roumanie doit dresser un plan national de relance. Une partie de l'argent européen pourra être accédée dès cette année, a précisé le chef de l'Etat, a condition que le plan national soit prêt, comme c'est dans l'intention du gouvernement.


Automobile - Mercredi toujours, le président Klaus Iohannis, en visite à l'usine Ford de Craiova (sud), a déclaré que l'industrie automobile était vitale pour la Roumanie et qu'elle pouvait encore beaucoup se développer. A l'usine Ford de Craiova, le travail en 3x8 a repris et le volume de production est quasiment au niveau d'avant la pandémie de Covid-19. La direction de l'usine a quant à elle annoncé un investissement supplémentaire de 30 millions de dollars pour la production de pièces détachées. Les Américains de Ford ont investi plus de 1,5 milliards d'euros dans l'usine de Craiova où travaillent à présent quelques 6.000 salariés. Au niveau de l'industrie automobile, le groupe Renault est également présent en Roumanie avec la marque Dacia. Leur site de production de Piteşti, toujours dans le sud du pays, embauche près de 18.000 personnes.


Coronavirus - Nouveau jour, nouveau record négatif en Roumanie : 1.030 nouveaux cas de contamination au SARS-COV-2 en 24 heures, informe mercredi le Groupe de communication stratégique. Au total, depuis le début de l'épidémie, plus de 40.000 personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus et près de 25.000 d'entre elles ont guéri. Même si la loi relative à la quarantaine et à l'isolement est en vigueur depuis mardi, offrant ainsi aux autorités un bon nombre de leviers susceptibles de faire baisser le nombre de contaminations, le ministre de la Santé Nelu Tătaru estime que les deux prochaines semaines seront « assez difficiles », étant donné le nombre de cas actifs. La commune de Cartojani dans le département de Giurgiu (sud) est en quarantaine à partir de mercredi, après que 32 cas de contamination ont été dépistés pour 3.600 habitants. La transmission du virus est communautaire et le risque épidémiologique est maximal, car les mesures de prévention légales n'y sont pas respectées, estiment les autorités locales. Un village du département de Prahova (sud) a également été placé en quarantaine pour deux semaines et les autorités prennent en compte la possibilité d'étendre cette décision à quelques communes du département d'Argeş, toujours dans le sud.


Justice - Les sénateurs roumains ont rejeté la suppression de la Section spéciale d'investigation des magistrats. Lors des débats au Sénat, les représentants de l'Union sauvez la Roumanie, formation politique qui a initié le projet de loi, ont rappelé que cette structure était critiquée par les magistrats, par les institutions européennes et par plusieurs organisations juridiques. Pour sa part, le Parti social-démocrate, derrière la création de la Section spéciale d'investigation des magistrats, a soutenu que cette institution représentait une garantie de l'indépendance de la justice. La Chambre des députés avait déjà voté contre le projet de suppression, mais c'était au Sénat de prendre la décision finale.


UE - Les déficits publics se sont fortement creusés au premier trimestre 2020, dans la zone euro et dans toute l'Union, par rapport aux trois mois précédents, à cause des mesures de confinement prises par les Etats membres pour endiguer la pandémie de coronavirus. Les données rendues publiques mercredi par Eurostat montrent un déficit public dans la zone euro à 2,2% du PIB au premier trimestre 2020, contre 0,7% du PIB au quatrième trimestre 2019. Parmi les pays membres, le déficit le plus élevé a été rapporté par Malte (8,5% du PIB), suivie par la Roumanie (7,2% du PIB) et la Belgique (6% du PIB).


Météo - Le temps reste instable en Roumanie dans les prochaines 24 heures. Pluies torrentielles, orages, intensifications du vent, chutes de grêle - ce sont les prévisions pour les zones de colline et de montagne, ainsi que localement dans le sud, le centre et l'est du pays. Les températures maximales iront de 23 à 33°. 



www.rri.ro
Publicat: 2020-07-22 20:11:00
Vizualizari: 338
TiparesteTipareste