Découverte du département de Tulcea

découverte du département de tulcea Nous sommes dans le sud-est de la Roumanie, dans une contrée appelée la Dobroudja - une zone riche en sites archéologiques recelant une histoire fascinante, en monastères vieux de plusieurs siècles et en paysages naturels d'une beauté spéciale.

 Mais aussi et surtout cette zone abrite un endroit unique au monde : la réserve de la Biosphère « Le delta du Danube ». Point de départ : Tulcea, chef-lieu du département homonyme, surnommée « la ville sise aux portes du Danube ». Ici commencent tous les itinéraires touristiques les plus intéressants de la région.  


Notre guide d'aujourd'hui est Horia Teodorescu, président du Conseil départemental de Tulcea. Il nous dit que les portes d'entrée au delta du Danube sont les localités de Murighiol, Mahmudia et Jurilovca, qui méritent bien d'être visitées.


Dans ce qui suit, il propose un itinéraire pour tout touriste qui se rend dans cette partie de la Roumanie : « Je lui conseillerais de d'arrêter pendant une journée dans la ville de Tulcea pour voir ses objectifs touristiques : le Musée d'Art, l'Aquarium, le Musée d'Ethnographie, la Maison Avramide et bien d'autres endroits qui le tiendront occupé toute la journée. Puis, je lui dirais de louer une chaloupe, il y a plein de moyens de transport sur l'eau appartenant à des opérateurs publics et privés, et de se rendre au delta du Danube. Sulina, Mila 23, Crișan et bien d'autres localités disposent de très beaux gîtes ruraux d'où peut commencer l'exploration du delta. Une randonnée sur les canaux est la première chose à faire pour admirer les beautés des lieux. Une journée ou deux ne suffiraient pas pour tout explorer. Parmi les objectifs touristiques à ne pas rater, je mentionnerais la forêt de Letea, les villes de Caraorman et Sulina ou encore le Vieux Phare de Sulina. Visiter les villages du delta sera aussi une bonne occasion de découvrir les traditions et la gastronomie locales, de passer de merveilleux moments de détente et de découverte et de se faire de très beaux souvenirs. On peut aller observer les oiseaux dans la nature, faire des randonnées en canot, en barque électrique ou à moteur. Partout il y a des guides prêts à accompagner les touristes. Ils sont très bien préparés et pourront bien vous renseigner.»


Sans doute c'est le delta du Danube qui fascine le plus et qui attire le plus grand nombre de touristes, mais il faut dire que le département de Tulcea a plein d'autres destinations intéressantes, qui valent le détour. Par exemple, notre invité nous recommande de faire une excursion dans les Monts de Măcin (Munții Măcinului), les montagnes les plus vieilles et les plus basses de Roumanie. Les Monts de Măcin auraient fait partie d'une ancienne chaîne montagneuse dont les sommets dépassaient les 3000 m d'altitude et qui parcourait l'Europe de l'ouest à l'est. De nos jours, il n'en reste que ces collines de Dobroudja, celles d'Ecosse et de Bretagne.


Horia Teodorescu, le président du Conseil départemental de Tulcea nous donne d'autres exemples de passe-temps inédits en Dobroudja : « Les touristes découvriront des objectifs touristiques très divers, voire uniques, au département de Tulcea. On y trouve trois monastères très intéressants, à Celic-Dere, Saon et Cocoș. On peut visiter aussi les caves à vins de Tulcea, dont celles de Măcin et Niculițel, où l'on peut faire des dégustations. S'y ajoutent les caves à vin de Babagad et de Baia. Et on ne saurait oublier non plus les Monts de Măcin, où l'on peut faire des randonnées à pied ou bien à VTT. Ce sont en fait les montagnes les plus anciennes de Roumanie. »


Maintenant que l'on connaît un peu plus sur la beauté et l'histoire de la région du delta du Danube et de la Dobroudja, précisons que cette zone se distingue des autres régions de la Roumanie aussi par la multiculturalité. Plusieurs ethnies y coexistent dans le plus strict respect de leurs traditions et coutumes.


Horia Teodorescu nous en parle : « Cela fait 3 ans qu'une ONG s'active pour promouvoir le côté multiculturel et multi-ethnique du département de Tulcea. Et pour cause. Pas moins de 16 minorités y cohabitent en parfaite harmonie. Nous sommes devenus un exemple de bonne cohabitation et de bonnes pratiques, y compris en Europe. D'où la richesse gastronomique et de traditions de la zone, préservée par les Russes lipovènes, les Ukrainiens, les Aroumains, les Grecs ou encore les Italiens. » 


Le tourisme est bien sûr une priorité pour les autorités locales, affirme Horia Teodorescu, chef du Conseil départemental de Tulcea, qui ajoute : « Au niveau du département de Tulcea, nous avons une stratégie mise au point par la Banque Mondiale, avec deux composantes importantes pour son développement. La première, c'est le tourisme. Nous avons réussi à identifier les priorités qui nous permettront de développer le tourisme. Et là je pense à la route express, aux aspects sanitaires, à l'Hôpital départemental et à l'aéroport. Un touriste doit avoir un accès facile à sa destination, y arriver vite, bénéficier de bonnes conditions de logement et de tarifs bon-marché. S'y ajoute un autre projet que nous espérons mettre en place dans les 2 ou 3 années à venir, afin de rendre le delta du Danube accessible par de nouveaux bateaux écologiques. C'est un projet très ample, qui, nous sommes persuadés, haussera la qualité du tourisme au département de Tulcea. Une chose est claire : il faut s'inspirer des grands pays ayant une longue tradition dans l'industrie du tourisme ».


A la fin de notre balade virtuelle dans l'extrémité est de la Roumanie, Horia Teodorescu, vous lance une dernière invitation : « Il faut saisir toute occasion de visiter le département de Tulcea, avec toute l'offre dont je viens de vous parler. Vous n'allez pas le regretter, puisqu'il y a des choses extraordinaires à voir. Nous espérons bien pouvoir finaliser d'ici deux ans la modernisation du Port de Tulcea, cette porte d'accès au delta du Danube.  » 


Chers amis, n'hésitez pas à demander à votre tour opérateur de vous renseigner sur des vacances au delta du Danube. Le printemps est le moment idéal de le visiter, mais le delta est superbe à la belle saison aussi, tout comme au printemps. (Trad. Valentina Beleavski)



www.rri.ro
Publicat: 2021-07-29 14:13:00
Vizualizari: 506
TiparesteTipareste