Les gagnants de la 25-e édition du Festival du film français

les gagnants de la 25-e édition du festival du film français Un jury professionnels et le public ont choisi les gagnants des sections Court-métrage et Long-métrage du Festival du film français 2021.

Une belle brochette de 27 films français, une bonne centaine de projections classiques, 11 projections en ligne, durant 11 jours, 12 villes, plus de 5 000 spectateurs et 2 prix pour des jeunes talents - ce sont les chiffres qui parlent de la 25-e édition du plus longévif festival organisé en Roumanie et consacré à une cinématographie nationale, un festival organisé par l'Institut français de Roumanie et ses partenaires, du 1-er au 11 juillet 2021. Les projections ont eu, pour la première fois, un triple format: en ligne, dans des salles de cinéma ou des espaces culturels, ainsi qu'en plein air, à Bucarest, Cluj-Napoca, Iaşi, Timişoara, Arad, Brașov, Brăila, Constanța, Sfântu Gheorghe, Sibiu, Suceava et Târgu Mureş.


Au menu de cette édition anniversaire - des productions françaises des plus récentes et des plus applaudies, telles « Adieu les cons » d'Albert Dupontel, « ADN » de Maiwenn ou « Un Triomphe » d'Emmanuel Courcol, présentées en première nationale ; les débuts des jeunes talents dans les sections de courts-métrages et de longs-métrages en compétition ; Carte Blanche pour cinq cinéastes roumains, dédiée aux cinéphiles désireux de revoir des titres-repères signés par Maurice Pialat, Bertrand Blier ou Robert Bresson ; une rétrospective en ligne de films emblématiques des éditions antérieures, tels « Le goût des autres » d'Agnès Jaoui ; autant d'événements qui ont fait la joie d'un public enthousiaste.


À Bucarest, la salle de cinéma Elvire Popesco et la terrasse Le Bistrot Social, à l'extérieur de l'Institut français, ont accueilli près de 2 000 spectateurs, qui ont regardé ensemble les films à l'affiche. Un chiffre qui témoigne du désir du public de retrouver l'expérience culturelle collective, dans le respect des restrictions sanitaires en vigueur. Les spectateurs de Bucarest ont eu aussi l'occasion de rencontrer, directement ou en ligne, quelques-uns des réalisateurs, dont les productions ont été projetées pendant le festival : Emmanuel Courcol, réalisateur du film « Un Triomphe »et l'invité spécial de l'édition; Charlène Favier et Peter Dourountzis, réalisateurs de deux films en compétition (« Slalom » et respectivement « Vaurien »); Cristian Mungiu, Adina Pintilie, Radu Jude et Corneliu Porumboiu, qui ont choisi les films de la section Carte Blanche.


Les gagnants des deux compétitions dédiées aux jeunes talents sont les films « Condition d'élévation » d'Isabelle Prim, pour les courts-métrages, et « Au nom de la terre » d'Edouard Bergeon, pour les longs-métrages. Isabelle Prim a gagné un séjour de création à la Résidence de Poche de Bucarest de l'Institut français de Roumanie, le prix lui étant attribué par un jeune jury de critiques de cinéma- Flavia Dima, Victor Morozov et Georgiana Muşat. Le public des séances de projection classiques et en ligne a décidé le meilleur film de la section Longs-métrages. Le réalisateur Edouard Bergeon recevra une bourse de 1 000 euros, accordée par l'Institut français, et le distributeur roumain de son film dans les salles de Roumanie recevra un paquet de soutien offert par TV5 Monde. « Au nom de la terre », la production d'Edouard Bergeon, raconte une histoire qui s'inspire de la vie de son réalisateur, ayant réussi plus de deux millions d'entrées en France, un bon score pour un premier film.


Vivement l'édition 2022 du Festival du film français en Roumanie ! 



www.rri.ro
Publicat: 2021-07-14 12:10:00
Vizualizari: 343
TiparesteTipareste