Tout sur la Roumanie ou presque

tout sur la roumanie ou presque La Roumanie en résumé...

Chapitre 1 : Informations générales

Chapitre 2 : Armoiries, fête nationale, jours fériés, heure officielle, monnaie

Chapitre 3 : Séparation des pouvoirs, pouvoirs dans l’Etat

Chapitre 4 : Informations sociales-démographiques

Chapitre 5 : Division administrative du territoire, principales villes

Chapitre 6 : Histoire

Chapitre 7 : Relief, eaux, climat, végétation, faune, aires protégées, ressources minérales

Chapitre 8 : Transports

Chapitre 9 : Préfixe téléphonique, domaine Internet

 

 

 

Chapitre 1: Informations générales

 

 

Nom officiel: Roumanie (appellation adoptée dès 1862, après l’union en 1859 des principautés de Moldavie et de  Valachie).

 

Forme de gouvernement: République

 

Statut international: membre de l’ONU  (depuis 1955), de l’UNESCO (1956), du Conseil de l’Europe (1993), de l’OTAN (29 mars 2004), membre de l’Union Européenne (depuis le 1er janvier 2007).

 

Capitale: Bucarest (dans le Sud  du pays, superficie de 228 km²). Attestation documentaire de 1459.

 

Position géographique: Etat du Sud-Est de l’Europe Centrale, situé  dans la partie Nord de la péninsule des Balkans, dans le bassin inférieur du Danube, avec  une petite façade sur la mer Noire. Entre son extrémité Est et celle de l’Ouest, la Roumanie couvre 9 méridiens environ. Du Nord au Sud, le pays couvre 5 parallèles.

 

Superficie: 238.391 km².  (91.843 milles carrés). La Roumanie est le 12e  plus grand pays d’Europe.

 

Frontières: ~3150 kilomètres, dont un tiers environ de frontières terrestres et deux tiers de frontières sur l’eau (les rivières de Tisza et Prout, le Danube et la mer Noire). La  côte roumaine de la Mer Noire s’étend sur près de 245 kilomètres.

 

Voisins: La Hongrie (à l’Ouest et au Nord-Ouest), l’Ukraine (au Nord et à l’Est), la République de Moldova au Nord-Est et à l’Est), la mer Noire (au Sud-Est), la Bulgarie (au Sud) et la Serbie (au Sud-Ouest et à l’Ouest).

 

Langue officielle: le roumain, qui est une langue néo-latine.

 

 

 

Chapitre 2: Armoiries, fête nationale, jours fériés, heure officielle, monnaie

 

 

Fête nationale: Le 1er Décembre (le 1er décembre 1918, les provinces historiques  à population roumaine prépondérante   envoyèrent leurs représentants à Alba Iulia, au centre du pays pour décider de leur union à la Roumanie).

 

Drapeau: Le drapeau roumain est tricolore  (bleu, jaune, rouge) et n’a pas connu  de transformations majeures le long de l’histoire; la disposition des couleurs est verticale, en trois bandes de largeur égale, dans l’ordre suivant à partir de la hampe: bleu-cobalte, jaune-chrome, rouge-vermillon.

 

Hymne national: “Réveille-toi Roumain!”, sur les vers du romantique roumain quarante-huitard Andrei Muresanu et la musique du poète et musicien Anton Pann.

 

Armoiries:  Les armoiries actuelles ont pour élément central l’aigle d’or des croisés, sur un écu d’azur,  tenant dans ses serres un sceptre et une épée. Sur la poitrine de l’aigle se trouve un blason partagé en champs héraldiques représentant les provinces historiques roumaines (Valachie, Moldavie, Transylvanie, Maramureş, Crişana, Banat, territoires adjacents de la mer Noire).

 

Heure officielle: l’heure de l’Europe orientale: (TU+2 (hiver), TU+3 (été). L’heure d’été est valable depuis le dernier dimanche du mois de mars et jusqu’au dernier dimanche du mois d’octobre.

 

Jours fériés: Les 1er et 2 janvier (Nouvel An), le dimanche et le lundi de Pâques, le 1er mai, (Journée Internationale du Travail), le 24 juin (la Pentecôte), le 15 août (Fête de l’Assomption de la Vierge Marie), le 30 novembre (la Saint André), le 1er décembre (Fête nationale), les 25 et 26 décembre (Noël).

 

Monnaie: Le leu (pluriel "lei"; symbole international RON) divisé en 100 bani. Le taux de change du leu par rapport à d’autres monnaies est disponible sur notre site.

 

 

 

Chapitre 3: Séparation des pouvoirs, les pouvoirs dans l’Etat

 

 

L’Etat roumain est organisé suivant le principe de la séparation et de l’équilibre  des pouvoirs - législatif, exécutif (le Gouvernement et le Président de la république) et judiciaire – dans le cadre de la démocratie constitutionnelle (aux termes de la Constitution roumaine de 2003).

 

Le président est élu au suffrage direct pour un mandat de 5 ans. Une personne peut occuper la fonction de président de la Roumanie pour deux mandats maximum.

 

Les gouvernements roumains ont été pour la plupart issus de coalitions politiques, notamment depuis la première succession au pouvoir de la période postcommuniste, en 1996.

 

Le  Parlement bicaméral, formé de la Chambre des Députés et du Sénat (Chambre Supérieure), est élu au suffrage universel, dans un système uninominal à un seul tour de scrutin, pour un mandat de 4 ans.  Les citoyens roumains résidant à l’étranger désignent par vote 4 députés et 2 sénateurs qui représentent leurs intérêts.

 

Selon la Constitution, les minorités ethniques qui ne peuvent pas accéder directement au Parlement, se voient réserver un siège à la Chambre des Députés, à condition d’obtenir un nombre minimum de voix au niveau national.

 

18 minorités sont ainsi représentées à la Chambre des Députés. La seule minorité ethnique qui parvient à accéder directement au Législatif est celle magyare, la plus nombreuse de Roumanie.

 

La Roumanie est représentée au Parlement européen par 33 eurodéputés, pour un mandat de 5 ans.

 

 

 

Chapitre 4: Informations sociales-démographiques

 

 

Selon le recensement de la population et des immeubles, d’octobre 2011 (résultats partiels), la population stable était d’un peu plus de 19 millions (19.043.000) de personnes, dont 18,38 millions étaient présentes et 659 mille temporairement absentes. 910 mille autres étaient parties pour une longue période, (plus de 12 mois), et 300 mille temporairement présentes. Le recensement général de 2002 faisait état de 21,68 millions de personnes, la population ne cessant de baisser, en raison du déclin accentué de la natalité et d’un solde migratoire extérieur négatif.

 

52,8% de la population stable de la Roumanie habitaient dans des grandes villes (appelées « municipes ») et  villes et 47,2% dans des communes rurales.

 

16,87 millions de personnes de la population stable (88,6%) se sont déclarées Roumains. La population d’ethnie magyare s’est chiffrée à 1,24 millions de personnes, (6,5%). 619 mille personnes (3,2%) se sont déclarées  Roms.

 

Autres groupes ethniques plus nombreux : Ukrainiens (51,7 mille personnes), Allemands (36,9 mille), Turcs (28,2 mille), Russes - Lipovènes (23,9 mille) et Tatares (20,5 mille).

 

Les plus importantes communautés de Roumains ou de personnes originaires de Roumanie au delà des frontières nationales se trouvent en République de Moldova, aux Etats-Unis, au Canada, en Ukraine, Serbie, Allemagne, Israël et Australie. S’y ajoutent les nombreuses communautés de Roumains parties travailler à l’étranger, notamment en Italie et en Espagne.

 

La population par sexe, selon l’Institut National de la Statistique ( le 1er janvier 2011): 51,3% de sexe féminin, 48,7% de sexe masculin. L’espérance de vie était de 70,1 ans pour les hommes et de 77,5 pour les femmes. L’âge moyen estimé de la population était de 39,8 ans.

 

 

 

Chapitre 5: Division administrative du territoire, principales villes

 

 

Divisions administratives :  41 départements et Bucarest, la capitale, qui a le rang de département; 320 villes (dont 103 grandes villes portant le nom de “municipes”) et 2861communes rurales.

 

Principales villes:  Bucarest   (1,94 millions d’habitants environ)  suivie par Iasi, Cluj-Napoca, Timisoara et  Constanta (de plus de 300 mille habitants).

 

 

 

Chapitre 7: Relief, eaux, climat, végétation, faune, aires protégées, ressources minérales

 

 

Les différentes formes de relief dessinent un amphithéâtre, à trois niveaux importants. Le plus élevé est représenté par les Carpates (avec un sommet atteignant les 2544 mètres - le Pic Moldoveanu, dans les Monts Fagărăş). La chaîne montagneuse, qui entoure le Plateau de la Transylvanie, se prolonge vers l’est et le sud, par les Subcarpates, zone de collines hautes de 1000 à 1500 mètres. Viennent ensuite les plaines, les vallées et le Delta du Danube, la région la plus jeune du pays qui subit des transformations permanentes, atteignant une altitude moyenne de 52 centimètres.

 

La particularité du relief de la Roumanie est sa proportionnalité – les montagnes représentent 31% du territoire, les collines et les plateaux – 36%, alors que les plaines et les régions basses occupent 33% du territoire du pays.

 

Le climat de la Roumanie est de type semi-continental de transition, avec des influences océaniques (dans l’ouest de la Roumanie), méditerranéennes, (dans le sud-ouest) et continentales excessives (dans l’est). Les températures moyennes pluriannuelle varient en fonction du relief, 8°C dans le nord, plus de 11°C dans le sud, moins 2,5°C à la montagne et 11,6°C dans les plaines.

 

Ces dernières années, la Roumanie a connu des phénomènes météorologiques extrêmes – chutes abondantes et rapides de neige, pluies diluviennes, tornades, vagues de chaleur extrême et sécheresse prolongée, qui ont fait de nombreuses victimes et des dégâts matériels.

 

Les eaux courantes de Roumanie forment un réseau radial. La plupart d’entre elles prennent leur source dans les Carpates et se jettent dans le Danube, directement ou par leurs affluents. Ce fleuve est le plus important cours d’eau du pays, qu’il arrose sur une longueur de 1075 kilomètres. Avant de se jeter dans la Mer Noire, le Danube forme un delta.

 

Les lacs de Roumanie sont notamment naturels et se retrouvent à tous les niveaux du relief : lacs glaciaires (tel le Lac Mioarelor, à 2282 mètres d’altitude, dans les monts Fagaras), lacs fluviaux et maritimes (comme le lac Techirghiol, à 1 mètre et demi d’altitude).

 

La végétation a une distribution étagée, suivant les caractéristiques du sol et du climat. Les régions montagneuses sont couvertes de forêts de conifères (notamment des épicéas), de forêts mixtes (hêtre, sapin et épicéa) et de forêts de hêtre. Les sommets des montagnes sont couverts de pâturages alpins et de buissons variés – genévriers, airelles (myrtilles), buis etc. Le hêtre, le chêne, le rouvre dominent les forêts de feuillus couvrant surtout les régions collinaires et les plateaux. La végétation de steppe et de sylvosteppe, occupant jadis les aires peu humides, a été en grande partie remplacées par des cultures agricoles.

 

Variée, en fonction de la végétation, la faune de la Roumanie reste parmi les plus riches en Europe. A la montagne, on peut toujours rencontrer le chamois ou l’aigle. Les principaux locataires des forêts des Carpates sont – l’ours, le cerf, le lynx, le loup, le sanglier, le chevreuil, l’écureuil et de nombreuses espèces d’oiseaux. Dans certaines régions montagneuses, on peut encore observer le coq de bruyère ; les collines et les plaines, elles, sont notamment peuplées de lièvres, taupes, hérissons, reptiles, batraciens et un grand nombre d’espèces d’oiseaux. Les zones de steppe sont surtout le territoire des rongeurs – dont le souslik d’Europe et le hamster d’Europe. Du côté des eaux, les poissons dominants sont la truite (en montagne), le chevesne et le barbeau (dans les régions collinaires), la carpe, la perche, le brochet, le silure glane et le carassin argenté (dans les eaux des basses régions ainsi que dans le Delta du Danube) ou encore plusieurs espèces d’esturgeons (sur le cours du Danube inférieur ou dans les eaux marines).

 

Les ressources minérales sont plutôt bien variées également : pétrole – avec une importante tradition d’exploitation – gaz naturels, charbon (la houille, le charbon brun ou le lignite), minerais ferreux et non ferreux, gisements d’or, d’argent et de bauxite, sel et ainsi de suite. S’y ajoutent les plus de 2000 sources d’eaux minérales et thermales utilisées dans la consommation courante ou pour des cures médicales.

 

Plusieurs centaines d’aires sont protégées en Roumanie, totalisant quelque 20% du territoire du pays. En 2011, il y avait 3 réserves de la biosphère, inscrites au patrimoine de l’UNESCO (le Delta du Danube, les Parcs Nationaux des Monts Retezat et Rodnei), 8 zones humides d’importance internationale, 13 parcs nationaux, 15 parcs naturels, 206 monuments de la nature, 64 réserves de préservation  scientifique, 699 réserves naturelles et 148 aires de protection spéciale des populations d’animaux et d’oiseaux.

 

 

 

Chapitre 8: Transports

 

 

La Roumanie dispose d’un peu plus de 500 kilomètres d’autoroutes ou routes en régime d’autoroutes, groupés sur 3 directions : A1 (Bucarest - Piteşti–Sibiu–Deva–Timişoara–Arad–Nădlac), A2 (Bucarest – Constanta), A3 (Bucureşti–Braşov–Oradea–Borş).

 

Les routes européenne classe A qui traversent la Roumanie sont : E58; E60; E68; E70; E79; E81; E85; E87. En Roumanie les routes s’étendent sur 198.930 kilomètres.

 

La longueur totale des voies ferrées est d’environ 10.785 kilomètres, dont près de 4.020 kilomètres électrifiées.

 

Principaux ports : à la Mer Noire - Constanţa, Mangalia ; sur le Danube - Orşova, Drobeta-Turnu Severin, Calafat, Corabia, Turnu Mãgurele, Zimnicea, Giurgiu, Olteniţa, Cãlãraşi, Cernavodã, Brãila, Galaţi, Tulcea, Sulina.

 

Principaux aéroports : Bucarest ("Henri Coandã” - Otopeni et „Aurel Vlaicu” – Bãneasa pour des vols charters et vols privés), Constanta, („Mihail Kogãlniceanu”), Timişoara („Traian Vuia”), Cluj-Napoca, Târgu Mureş („Transilvania”), Bacău, Iaşi, Sibiu, Arad, Oradea, Baia Mare, Suceava.

 

 

 

Chapitre 9: Préfixe téléphonique, domaine Internet

 

 

Le préfixe téléphonique international pour la Roumanie est 0040 (ou +40)

 

Le préfixe de Bucarest est 0040.21 si on appelle de l’extérieur de la Roumanie. Le préfixe est suivi d’un numéro à 7 chiffres.

 

Le domaine Internet pour la Roumanie est .ro  .


www.rri.ro
Publicat: 2013-01-14 21:01:00
Vizualizari: 18903
TiparesteTipareste