RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

Λes vacances dans le département de Timiș

Il existe plus de 900 raisons de se promener à Timișoara.

Timișoara (Foto: pixabay.com)
Timișoara (Foto: pixabay.com)

, 27.03.2024, 13:29

Timiș est un département multiculturel et un exemple de coexistence ethnique. La présence de ces différentes ethnies est visible grâce à l’architecture des bâtiments, mais aussi à la diversité des événements, et bien sûr à l’artisanat local. DirectionTimișoara, capitale européenne de la culture en 2023, vers les attractions touristiques les plus intéressantes du pays.

IosifNicoară est le directeur exécutif de l’Association pour la promotion et le développement du tourisme dans le département de Timiș, que les touristes connaissent sous le nom de VisitTimiș. Selon les membres de cette association, il existe plus de 900 raisons de se promener àTimișoara. 900, c’est le nombre de bâtiments historiques de la ville, Timișoara ayant la plus grande superficie consacrée aux bâtiments historiques de Roumanie, chacun ayant sa propre histoire, sa place, et attendant d’être découvert.

« Je commencerais par une visite de la cathédrale métropolitaine orthodoxe, le deuxième plus grand bâtiment de ce type dans le pays. Elle a longtemps été le premier, de par sa taille et son importance dans le monde spirituel, mais aussi de par l’histoire de la ville. Elle est construite dans un style architectural distinct et offre une vue merveilleuse sur le centre-ville. C’est aussi dans ce quartier qu’a eu lieu la révolution anticommuniste de 1989. Après cet événement, on a pu se promener sur la PiațaVictoriei (Place de la Victoire), la PiațaLibertății (Place de la liberté), la PiațaUnirii (Place de l’Union), des lieux également chargés d’histoire. Sur la PiataUnirii (Place de l’Union), se trouve le Musée National d’Art, qui a accueilli l’exposition Brancusi. L’exposition a rencontré un véritable succès auprès du public, même aux Etats-Unis. Les visiteurs venaient parfois de très loin pour la voir. Après 50 ans, cette exposition a permis de regrouper en un seul lieu, ici même, la plupart des œuvres du sculpteur Constantin Brancusi. La Citadelle de Timișoara est également connue sous le nom de BastionulTerezia. Son nom actuel est le Musée national du Banat. Ensuite, on peut découvrir le musée du village de Banat. Voilà les principales attractions à visiter à Timișoara. »

 

Le centre historique de la ville est unique en Roumanie, composé de trois places, chacune représentant un style architectural différent. Le style architectural prédominant est le baroque viennois, mais les styles néo-byzantin et Art nouveau ont également laissé leur empreinte sur de nombreux édifices. D’ailleurs, Timișoara possède la structure ethnique et religieuse la plus diversifiée de Roumanie, avec 21 groupes ethniques de 18 confessions religieuses différentes, vivant ici dans l’harmonie et la tolérance, explique IosifNicoară, directeur exécutif de l’Association pour la promotion et le développement du tourisme dans le département de Timiș.

« Il y a quelque temps je cherchais le mot le plus approprié pour décrire au mieux Timișoara et le département de Timiș dans son ensemble, car le département de Timiș a aussi beaucoup à offrir. Nous pouvons dire que nous avons des Allemands, des Hongrois et des Serbes. Il y a de nombreuses communautés distinctes. Si quelque chose caractérise bien ce département, c’est la coexistence pacifique de ces communautés. Rien n’a jamais dérapé, au contraire, les gens ont appris les uns des autres, se sont enrichis mutuellement, se sont développés harmonieusement et ont grandi ensemble. Ils ont contribué au développementde la ville, mais aussi à celui de la région, la transformant en véritable attraction touristique pour tous ceux qui viennent en Roumanie. Ce n’est pas sans raison que l’on l’appelle Timișoara la « Petite Vienne ». »

Buziaș est une station balnéaire d’intérêt national située à l’ouest du pays, qui offre la possibilité de venir faire descures pourles maladies cardiovasculaires. Lestraitements utilisent des produits naturels pour aider à guérirles maladies. Par exemple, on trouve de l’eau minérale gazeuse utilisée pour les cures externes sous forme de bains d’eau minérale chauffée et pour les cures internes depuis les kiosques du parc. Ensuite, les mouffettes, les émanations de dioxyde de carbone, bénéfiques pour la circulation périphérique, sont également très appréciées. Enfin, il est aussi possible de suivre un traitement à l’air hautement ionisé. Dans ce cas, on parle d’une concentration de l’air similaire à une altitude de 1000 m, bien que la station soit située à 128 m d’altitude, le bioclimat étant favorable au soin et au repos. C’est la destination proposée par IosifNicoară, directeur exécutif de l’Association pour la promotion et le développement du tourisme du département de Timiș.

« Si le séjour d’un touriste est limité à deux ou trois jours, après avoir vu Timișoara en une journée, très brièvement, le premier endroit très proche où je lui conseille de se rendre estBuziaș. D’ailleurs, beaucoup ignorent que sur la colline deDealulSilagiului, juste à côté de Buziaș, se trouvent six domaines viticoles.On y trouve des producteurs locaux qui produisent un vin spécial et où sera sûrement organisé un Marathon du Cœur le 2 juin prochain. Il y aura des courses à partir de 600 m pour les enfants, car ils constituent le public cible pour faire de l’exercice en plein air et découvrir la beauté de cette région. En voiture, il faut 30 minutes de Timișoara pour se rendre à Buziaș, et, en plus de l’offre extrêmement généreuse de la ville, cette colline de Silagiu est toute en beauté et splendeur. Je parlais des six domaines viticoles, mais il y a aussi des producteurs locaux qui proposent toutes sortes de produits naturels de la région, du miel, du très bon fromage, de la viande, ainsi que d’autres produits authentiques. »

Appelée BucovinaBanatului (la Bucovine du Banat), ȘaraFăgetului s’étend dans la partie orientale du département de Timiș. C’est une région pittoresque, où les possibilités de repos et de loisirs sont multiples, comme nous l’a expliqué IosifNicoară, directeur exécutif de l’Association pour la promotion et le développement du tourisme du département de Timiș :

« Je suis né dans une région vallonnée vers la montagne, et la deuxième destination vers laquelle je guiderais les touristes serait la région de Făget. C’est une région extraordinairement belle, où se trouve également la plus ancienne église documentée de la région, où on peut visiter la cascade de Sopot, voir la rivière Bega et s’y rendre en voiture ou en moto. Ceux qui veulent faire du vélo peuvent choisir un très bel itinéraire, appelé Transluncani.On peut traverser de l’autre côté, dans le département de Caraș-Severin. Dans les environs, on trouve la cascade Cornet, la forteresse de Jdioara, le lac Surduc, sur lesquels on peut faire une promenade avec le bateau qui appartient à notre association. Cette région est donc aussi extraordinairement belle. C’est une région de collines et de montagnes où chacun peut se détendre et se sentir bien. »

Dans le département de Timiș on trouve également de nombreux artisans. Contrairement à d’autres régions de Roumanie, ici, la richesse des traditions fascine en raison de son caractère multiethnique. Ainsi, cet univers rural devrait être découvert sans plus attendre, car le jeu en vaut la chandelle. Pour rendre visite aux artisans, vous pouvez contacter l’Association pour la promotion et le développement du tourisme du département de Timiș, sur sa page en ligne en français https://turismtimis.ro/despre-noi/. L’Association peut organiser un voyage chez les artisans de tout le département.

Mots clés:
Saison estivale à la mer Noire
Radio Tour jeudi, 13 juin 2024

Saison estivale à la mer Noire

Le littoral roumain, en plein essor   D’une année à l’autre, la côte roumaine de la mer Noire ne cesse d’améliorer son apparence. De...

Saison estivale à la mer Noire
Sursa foto: fb.com / Primăria Oradea
Radio Tour jeudi, 06 juin 2024

Oradea, capitale de l’architecture Art Nouveau de Roumanie

Sans impressionner par leur taille ou leur opulence, les bâtiments d’Oradea se sont toujours distingués par leur beauté.      La ville...

Oradea, capitale de l’architecture Art Nouveau de Roumanie
Пэдуря Краюлуй - осенний пейзаж
Radio Tour jeudi, 30 mai 2024

A la découverte de Pădurea Craiului

Des parcours thématiques, des randonnées, des grottes, des courses en montagne à pied ou à vélo, de la cuisine traditionnelle – autant...

A la découverte de Pădurea Craiului
Photographer: Mihai Barbu European Union, 2020 Scopes : Non-commercial use Copyright Source: EC - Audiovisual Service
Radio Tour jeudi, 23 mai 2024

Promenade à pied à travers Bucarest

La première attestation documentaire de Bucarest remonte à l’an 1459. Avec une histoire riche, la capitale de la Roumanie est aujourd’hui...

Promenade à pied à travers Bucarest
Radio Tour jeudi, 16 mai 2024

Randonnée à travers la contrée de Vâlcea

Connue pour ses stations thermales, la contrée de Vâlcea est une destination à découvrir en toute saison. On y trouve des pics montagneux, des...

Randonnée à travers la contrée de Vâlcea
Radio Tour jeudi, 09 mai 2024

Le château des Corvin, une légende au cœur de la Transylvanie

L’un des plus beaux châteaux du monde   Le château de Corvin est le monument le mieux préservé de l’architecture gothique,...

Le château des Corvin, une légende au cœur de la Transylvanie
Radio Tour jeudi, 02 mai 2024

Les vacances de Pâques dans le Maramureș et en Bucovine

Pâques est la meilleure occasion de connaître de près les villages traditionnels roumains. Cette fête religieuse, tout aussi, voire plus...

Les vacances de Pâques dans le Maramureș et en Bucovine
Radio Tour vendredi, 26 avril 2024

« Les portes de la Transylvanie », un circuit touristique époustouflant

  Une centaine de sites à découvrir le long de 1141 km   La route culturelle et touristique des « Portes de la Transylvanie »...

« Les portes de la Transylvanie », un circuit touristique époustouflant

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company