RRI Live!

Écoutez Radio Roumanie Internationale en direct

Promenade à pied à travers Bucarest

Aujourd'hui, nous découvrons trois visites à pied gratuites ayant pour thématiques « Le communisme contre la monarchie », « Le centre-ville historique et Dracula », et « Le centre-ville et le communisme ». Ils sont inclus depuis plus de sept ans dans un projet intitulé « Btrip Bucarest Walking Tour ».

Photographer: Mihai Barbu European Union, 2020 Scopes : Non-commercial use Copyright Source: EC - Audiovisual Service
Photographer: Mihai Barbu European Union, 2020 Scopes : Non-commercial use Copyright Source: EC - Audiovisual Service

, 23.05.2024, 10:42

La première attestation documentaire de Bucarest remonte à l’an 1459. Avec une histoire riche, la capitale de la Roumanie est aujourd’hui un point d’intérêt majeur. Et la meilleure façon de la découvrir est dans le cadre de visites à pied gratuites organisées par un groupe de guides locaux enthousiastes et expérimentés. Les touristes sont conduits vers les objectifs les plus importants, pour y apprendre les histoires les plus intéressantes. Aujourd’hui, nous découvrons trois visites à pied gratuites ayant pour thématiques « Le communisme contre la monarchie », « Le centre-ville historique et Dracula », et « Le centre-ville et le communisme ». Ils sont inclus depuis plus de sept ans dans un projet intitulé « Btrip Bucarest Walking Tour ».

Marius Burda, l’initiateur de ce projet, raconte qu’il s’est inspiré des pays qui avaient déjà une tradition de visites guidées gratuites pour les touristes.

« J’étais une fois en Suède. J’ai fait quelques tours à Stockholm et je les ai vraiment aimées. J’ai me suis dit que nous pourrions également adapter quelque chose comme ça à Bucarest. Nous avons commencé au printemps du 2017. J’ai réalisé le projet avec Ștefania, ma collègue, qui est une guide expérimentée, et nous avons dû régler plusieurs détails : quel itinéraire choisir, ce qu’un étranger serait intéressé à voir à Bucarest, comment présenter la ville, car, la plupart du temps, l’image était un peu négative et nous voulions transformer cette image en une expérience formidable. Ensuite, nous avons décidé d’intituler le premier tour « Le communisme contre la monarchie ».

Cette visite commence par l’Athénée roumain, un bâtiment emblématique, et finit au point d’intérêt le plus important pour les touristes étrangers, le Palais du Parlement.

« Sur cette route on voit en fait deux régimes qui ont changé à la fois la Roumanie et Bucarest, le communisme et la monarchie. On présente les 200 dernières années d’histoire de la ville de Bucarest sur les plans architectural et politique. C’est en fait sur cela que repose cette visite : de belles histoires de Bucarest. Il y a beaucoup de touristes étrangers qui viennent en provenance de pays dont la monarchie a une longue tradition, soit le Norvège ou l’Angleterre. Ce circuit est assez facile à comprendre et attrayant pour eux. Par contre ils n’ont pas connu le communisme, ce qui fait que ce tour soit d’autant plus intéressant. Tant les habitants de Bucarest que les visiteurs sont venus, ont parcouru le tour et ont été surpris. En effet, on connaît l’histoire d’une certaine manière, mais un habitant de la ville pourrait mieux la présenter. Rien qu’un exemple : on parle de l’Athénée roumain, on explique sa construction et sont histoire, puis on se rend à la statue de Carol, devant le Musée national d’art, où l’on parle de la monarchie, et ensuite sur la place de la Révolution, où l’on parle de la Révolution roumaine »

Les touristes qui participent à la visite reçoivent un catalogue avec des images qui présentent l’évolution des lieux. Beaucoup restent impressionnés, choqués de voir que, par exemple, sur la place de la Révolution, il y a 35 ans, il y avait des chars d’assaut et des combats de rue. La visite se poursuit sur Calea Victoriei, avec Marius Burda, guide touristique :

« On peut y raconter une centaine d’histoires. On s’arrête à l’ancien Théâtre National. Beaucoup de gens ne savent pas, par exemple, qu’à la place de l’actuel hôtel Novotel se trouvait l’ancien Théâtre National. Bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été ensuite démoli. On descende ensuite dans le jardin de Cișmigiu, pour présenter le parc le plus beau et le plus ancien de Bucarest. Le dernier arrêt est au Palais du Parlement, dans le parc Izvor, pour expliquer comment le régime communiste a entièrement transformé la ville. Il a littéralement rasé tout un quartier de maisons, avec tout ce qu’il y avait dedans, et a construit l’un des plus grands bâtiments du monde. »

 

Des tours en anglais et en espagnol

 

Le deuxième tour se déroule en anglais, explique Marius Burda, guide touristique :

« Le tour s’appelle « Old Town et Dracula ». On le fait uniquement dans la vielle ville de Bucarest. On se retrouve à l’auberge de Manuc et l’itinéraire passe uniquement par la zone centrale. Lors du deuxième tour on présente les histoires du vieux Bucarest, la légende de la ville. De nombreux étrangers se rendent ensuite au château de Bran, au château de Peleș, simplement attirés par la légende de Vlad Țepeș. C’était dommage de ne pas l’utiliser. On leur présente toute l’histoire, on leur raconte comment la ville s’est transformée, comment elle est devenue le « Petit Paris », on les emmène dans le vieux Centre-ville, poru découvrir de belles églises, telles Stavropoleos et Saint Georges. On a vraiment beaucoup de choses à voir. »

Le troisième tour est en espagnol. Marius Burda, guide touristique et initiateur du projet « Btrip Bucarest Walking Tour », explique que la décision d’organiser un tour en espagnol a été prise grâce au grand nombre de touristes parlant cette langue, qui avaient des difficultés à comprendre l’anglais.

« Notre projet implique aussi deux personnes extraordinaires, Esu et Gema, d’origine espagnole, qui ont déménagé en Roumanie. Avec leur aide, on a décidé d’organiser un tour pour les hispanophones à Bucarest. Le tour en espagnol réunit en fait les histoires des tours guidés en anglais. On commence à l’auberge de Manuc et on finit la visite au Palais du Parlement. Elle s’étend sur environ trois heures. Les autres visites durent deux heures et demie, donc il y a beaucoup de choses à raconter. La plupart des touristes viennent évidemment d’Espagne, mais s’y ajoutent aussi de nombreux Italiens. Parallèlement il y a aussi des touristes d’Allemagne ou d’Angleterre. On les demande « comment avez-vous entendu parler de Bucarest », « pourquoi avez-vous choisi la Roumanie », « pourquoi êtes-vous venu à Bucarest », « aimez-vous Bucarest » ? Beaucoup de gens ont une très bonne opinion sur Bucarest. Ils aiment le mélange architectural. Sur Calea Victoriei, après quelques centaines de mètres, l’architecture change, on passe des vieux bâtiments construits il y a plus de cent ans, à des bâtiments communistes. On ne voit quelque chose de pareil dans aucune autre capitale. Pareil dans le quartier du vieux centre-ville. Ils sont étonnés. Autre sujet d’étonnement : nos restaurants, nos clubs sont ouverts jusqu’au matin. Dans d’autres capitales européennes, ils ferment assez tôt. »

De véritables amitiés se forment à la fin des tours, selon les photos sur le site https://freetourinbucharest.com/ et sur les réseaux sociaux. L’un des aspects les plus importants de ces tours est que les touristes, s’ils le souhaitent, reçoivent toutes les informations nécessaires pour avoir une expérience unique à Bucarest.

Saison estivale à la mer Noire
Radio Tour jeudi, 13 juin 2024

Saison estivale à la mer Noire

Le littoral roumain, en plein essor   D’une année à l’autre, la côte roumaine de la mer Noire ne cesse d’améliorer son apparence. De...

Saison estivale à la mer Noire
Sursa foto: fb.com / Primăria Oradea
Radio Tour jeudi, 06 juin 2024

Oradea, capitale de l’architecture Art Nouveau de Roumanie

Sans impressionner par leur taille ou leur opulence, les bâtiments d’Oradea se sont toujours distingués par leur beauté.      La ville...

Oradea, capitale de l’architecture Art Nouveau de Roumanie
Пэдуря Краюлуй - осенний пейзаж
Radio Tour jeudi, 30 mai 2024

A la découverte de Pădurea Craiului

Des parcours thématiques, des randonnées, des grottes, des courses en montagne à pied ou à vélo, de la cuisine traditionnelle – autant...

A la découverte de Pădurea Craiului
Manastirea Hurezi (Horezu) / Foto> Agerpres
Radio Tour jeudi, 16 mai 2024

Randonnée à travers la contrée de Vâlcea

Connue pour ses stations thermales, la contrée de Vâlcea est une destination à découvrir en toute saison. On y trouve des pics montagneux, des...

Randonnée à travers la contrée de Vâlcea
Radio Tour jeudi, 09 mai 2024

Le château des Corvin, une légende au cœur de la Transylvanie

L’un des plus beaux châteaux du monde   Le château de Corvin est le monument le mieux préservé de l’architecture gothique,...

Le château des Corvin, une légende au cœur de la Transylvanie
Radio Tour jeudi, 02 mai 2024

Les vacances de Pâques dans le Maramureș et en Bucovine

Pâques est la meilleure occasion de connaître de près les villages traditionnels roumains. Cette fête religieuse, tout aussi, voire plus...

Les vacances de Pâques dans le Maramureș et en Bucovine
Radio Tour vendredi, 26 avril 2024

« Les portes de la Transylvanie », un circuit touristique époustouflant

  Une centaine de sites à découvrir le long de 1141 km   La route culturelle et touristique des « Portes de la Transylvanie »...

« Les portes de la Transylvanie », un circuit touristique époustouflant
Radio Tour jeudi, 18 avril 2024

Une escapade dans le département de Harghita

Un parc animalier et une réserve naturelle pas comme les autres   Dans le centre de la Roumanie, dans le département de Harghita, se trouve un...

Une escapade dans le département de Harghita

Partenaire

Muzeul Național al Țăranului Român Muzeul Național al Țăranului Român
Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS Liga Studentilor Romani din Strainatate - LSRS
Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online Modernism | The Leading Romanian Art Magazine Online
Institului European din România Institului European din România
Institutul Francez din România – Bucureşti Institutul Francez din România – Bucureşti
Muzeul Național de Artă al României Muzeul Național de Artă al României
Le petit Journal Le petit Journal
Radio Prague International Radio Prague International
Muzeul Național de Istorie a României Muzeul Național de Istorie a României
ARCUB ARCUB
Radio Canada International Radio Canada International
Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti” Muzeul Național al Satului „Dimitrie Gusti”
SWI swissinfo.ch SWI swissinfo.ch
UBB Radio ONLINE UBB Radio ONLINE
Strona główna - English Section - polskieradio.pl Strona główna - English Section - polskieradio.pl
creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti creart - Centrul de Creație Artă și Tradiție al Municipiului Bucuresti
italradio italradio
Institutul Confucius Institutul Confucius
BUCPRESS - știri din Cernăuți BUCPRESS - știri din Cernăuți

Affiliations

Euranet Plus Euranet Plus
AIB | the trade association for international broadcasters AIB | the trade association for international broadcasters
Digital Radio Mondiale Digital Radio Mondiale
News and current affairs from Germany and around the world News and current affairs from Germany and around the world
Comunità radiotelevisiva italofona Comunità radiotelevisiva italofona

Diffuseurs

RADIOCOM RADIOCOM
Zeno Media - The Everything Audio Company Zeno Media - The Everything Audio Company