16.04.2018

16.04.2018 Mécontent des revenus salariaux, le personnel sanitaire poursuit ses protestations/Le chef de la diplomatie roumaine participe à Luxembourg, avec ses homologues européens, à la réunion du Conseil affaires étrangères

Sommet - Le Sénat roumain accueille, à partir de mardi, trois jours durant, le premier Sommet parlementaire du Format Bucarest (B9). Cette réunion de diplomatie parlementaire est centrée sur la sécurité et la défense, et prépare le sommet de l'OTAN prévu en juillet prochain à Bruxelles. L'agenda comporte des thèmes tels la lutte contre le terrorisme, la mobilité militaire, les perceptions relatives aux menaces auxquelles les pays participants sont confrontés, le renforcement législatif en matière de défense. L'événement est organisé à l'initiative conjointe du président du Sénat, Călin Popescu Tăriceanu, et du maréchal du Sénat de la République polonaise, Stanislaw Karczewski.

CAE - Le chef de la diplomatie roumaine, Teodor Melescanu, participe aujourd'hui, aux côtés de ses homologues européens, à la réunion du Conseil des affaires étrangères (CAE), qui se tient à Luxembourg. L'agenda est dominé par la situation en Syrie, sans oublier l'Iran, les évolutions dans les Balkans Occidentaux, les relations entre Bruxelles et Moscou. S'y ajoutent les instruments financiers extérieurs de l'UE dans le contexte du futur Cadre financier pluriannuel post 2020. A cette occasion, Federica Mogherini, haut représentant de l'UE à la politique étrangère et à la sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, informera les ministres des Affaires étrangères sur les évolutions dans la Bande de Gaza et au Venezuela. 


Diaspora - La ministre roumaine chargée de la relation avec les Roumains de la diaspora, Natalia Intotero, a présenté la proposition de signer un mémorandum de collaboration entre la Roumanie et le Royaume d'Espagne visant le possible retour au pays des Roumains qui le souhaitent. La dignitaire a fait cette proposition lors de la rencontre qu'elle a eue, à Madrid, avec la vice-ministre chargée des problèmes de la migration, Marina del Corral. Cette dernière a accepté la proposition, mentionnant que les deux Etats partagent des expériences communes au sujet de la migration. La ministre roumaine a présenté la campagne qui sera lancée au mois de mai: « Information en Roumanie ! Sûreté dans le monde ! » ainsi que les programmes que le gouvernement met en place pour aider les Roumains désireux de rentrer dans leur pays d'origine. Au cours de sa visite en Espagne, Mme Intotero a également rencontré, à Madrid, les représentants des associations roumaines. Selon l'Observatoire espagnol de l'immigration, la communauté roumaine d'Espagne compte plus d'un million de membres. 



Météo - Temps chaud en Roumanie pour la saison. Le ciel est variable, avec des nuages par endroits sur la moitié ouest et en montagne, où même quelques ondées sont présentes. Le vent souffle légèrement, un peu plus fort sur l'est du territoire et à la montagne. Les maximales vont de 10 à 27 degrés. 15° et un jour sans soleil à Bucarest.


Protestation - Plusieurs centaines de salariés de deux hôpitaux de Bucarest et d'autres établissements médicaux du pays ont protesté aujourd'hui aussi, mécontents des revenus salariaux, et notamment des bonus. Selon la nouvelle loi des salaires, ces derniers sont plafonnés à 30%, ce qui mène à une baisse des revenus pour certains salariés. Les syndicalistes du système roumain de santé décideront cette semaine s'ils reprennent ou non les protestations, après avoir vu les effets des promesses faites vendredi par la ministre de la Santé, Sorina Pintea. Selon elle, les hôpitaux pourront utiliser leurs fonds propres pour accorder des suppléments et des stimulants financiers aux travailleurs dont les revenus diminuent. En mars, les syndicalistes ont organisé des piquets aux sièges de plusieurs ministères, et la semaine dernière, des protestations spontanées ont eu lieu dans les hôpitaux bucarestois et de province, engendrés par la limitation des bonus à 30% du salaire.

DNA - Le président roumain Klaus Iohannis doit annoncer en début de cette semaine sa décision en ce qui concerne la demande de révocation de ses fonctions de la procureure en chef de la Direction nationale anticorruption (DNA), Laura Codruţa Kövesi. Récemment, le chef de l'Etat roumain, qui avait déjà exprimé sa confiance en Mme Kövesi, a affirmé que sa décision reposerait sur tous les documents mis à sa disposition par les deux parties. Rappelons-le, en février dernier, le ministre roumain de la Justice, Tudorel Toader, avait accusé la cheffe des procureurs anticorruption d'avoir excédé ses pouvoirs et a demandé qu'elle soit révoquée de ses fonctions. Le Conseil supérieur de la magistrature a donné un avis négatif à cette demande.


www.rri.ro
Publicat: 2018-04-16 14:40:00
Vizualizari: 202
TiparesteTipareste