08.09.2018

08.09.2018 Le président américain, Donald Trump, espère revoir bientôt son homologue roumain, Klaus Iohannis./L’ambassade des Etats-Unis à Bucarest partage l’inquiétude de l'ambassade d’Allemagne quant aux posts de Darius Vâlcov sur les réseaux sociaux.

Financement - La Roumanie, ainsi que la Bulgarie, Chypre, l'Espagne, la Hongrie, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Portugal et la Slovaquie, sont les Etats membres de l'Union européenne les plus performants en matière d'accroissement du nombre de projets sélectionnés pour des financements communautaires - affirme la commissaire en charge de la politique régionale, Corina Creţu. Un communiqué de la Plate-forme de données ouvertes de la Commission européenne indique, pour le premier semestre de cette année, plus de 300 milliards d'euros alloués aux projets de développement des Etats membres de l'UE, un chiffre en hausse de 42 milliards d'euros. La commissaire Corina Creţu précise encore que sur le budget de cohésion destiné à la Roumanie pour 2014-2020, le pourcentage alloué à des projets spécifiques est actuellement de 62%, par rapport à 54% à la fin de l'année dernière.


Lettre - Le président américain, Donald Trump, a exprimé son regret pour avoir dû annuler la rencontre avec son homologue roumain, Klaus Iohannis, lors du sommet de l'OTAN de Bruxelles, en juin dernier. Donald Trump avait annulé tous ses entretiens bilatéraux, à cause du temps pris par le vif débat suscité par les allocations budgétaires à la défense des Etats alliés. Dans une lettre citée par les agences de presse, le leader de la Maison Blanche affirme vouloir rencontrer prochainement le chef de l'Etat roumain. MM Trump et Iohannis participeront à une réunion des Nations Unies, programmée ce mois, à New York.


Réactions - L'ambassade des Etats-Unis à Bucarest annonce partager l'inquiétude de la mission diplomatique de l'Allemagne au sujet des messages postés sur les réseaux sociaux par Darius Vâlcov, conseiller de la première ministre roumaine Viorica Dăncilă. Dans ces messages, M. Vâlcov a suggéré que le mouvement antigouvernemental « #rezist » et le Forum démocrate des Allemands de Roumanie seraient des organisations nazies. « Nous condamnons fermement toute forme de discrimination, de diffamation ou d'hostilité envers la minorité allemande ou envers tout autre minorité de Roumanie. Des accusations comme celles formulées dernièrement sont totalement infondées et injustifiables », est-il dit dans un message publié en ligne par l'ambassade d'Allemagne et partagé par l'ambassade américaine. Considéré comme un adversaire du gouvernement de gauche de Bucarest, le président Klaus Iohannis a dirigé le FDGR entre 2002 et 2013. Ancien maire de la ville de Slatina (sud), sénateur et ministre social-démocrate, Darius Vâlcov a été condamné, en première instance, en février dernier, à huit ans de prison dans une affaire de corruption.


CHISINAU - Sept parlementaires européens, dont la Roumaine Monica Macovei, ont demandé aux autorités de la République de Moldova d'arrêter l'expulsion de sept citoyens turcs, enseignants du lycée Orizont, de la capitale moldave, Chişinău. Ceux-ci avaient été arrêtés par le Service de renseignement et de sécurité (SIS), sous l'accusation d'avoir des liens avec une organisation islamiste. La presse moldave écrit qu'en réalité, il s'agit du réseau d'établissements scolaires financés par l'adversaire du président turc Recep Tayyip Erdogan, le prédicateur Fethullah Gülen, qui n'a pourtant pas été déclaré terroriste par l'Union européenne ni par les Etats-Unis. Les députés européens demandes aux autorités moldaves de respecter les normes européennes, vu que la République de Moldova est membre du Conseil de l'Europe. Le commissaire européen à l'élargissement et à la politique de voisinage, Johannes Hahn, a lui aussi demandé que les procédures légales soient respectées. Par ailleurs, les élèves du lycée Orizont se sont rassemblés pour demander aux autorités de Chisinau de « ne pas vendre leurs professeurs ». Les enseignants turcs ont été arrêtés au lendemain de l'annonce, par le président moldave socialiste philo-russe Igor Dodon, de la visite du président Erdogan à Chişinău, le mois prochain.


Fête - Les fidèles chrétiens orthodoxes (majoritaires), grecs-catholiques et catholiques de Roumanie célèbrent aujourd'hui la Naissance de la Sainte Vierge. Cette fête religieuse, traditionnellement appelée « la Petite Sainte Marie » marque le passage de l'été à l'automne. Plus de deux millions de Roumains se prénomment Maria, chez les femmes, ou Marian, chez les hommes, ou portent d'autres prénoms dérivés.


Football - L'équipe nationale de football de Roumanie n'a réussi qu'une égalité, 0 partout, contre la sélection du Monténégro. Le match, disputé hier soir, à Ploiesti (sud), a marqué le début des Roumains dans la Ligue des nations, compétition nouvellement créée, mais aussi une première en Roumanie - le premier match à domicile de la nationale qui s'est joué sans spectateurs, suite à une sanction décidée par l'UEFA. Dans le cadre du même Groupe 4, la Lituanie a été battue par la Serbie, 0 à 1. Ce lundi, la Roumanie se déplacera à Belgrade pour affronter également la Serbie, et rencontrera la Lituanie, en déplacement, en octobre. Les résultats de la Ligue des nations intéressent du point de vue des qualifications aux Championnat d'Europe de 2020. Par ailleurs, la sélection Under 21 de Roumanie a eu raison, en déplacement, du Portugal au score de 2 à 1, dans un match comptant pour le Groupe 8 de qualification au Championnat européen. La Bosnie est en tête du Groupe, avec 18 points gagnés en 8 matchs, la Roumanie est deuxième, avec 15 points et 7 matchs joués.


Météo - Il fait beau partout en Roumanie, avec des températures entre 20 et 30°, légèrement plus élevées que les normales de saison. A Bucarest, à midi, il y avait 26°.



www.rri.ro
Publicat: 2018-09-08 13:22:00
Vizualizari: 68
TiparesteTipareste