Le président de la Roumanie à la tribune de l’ONU

le président de la roumanie à la tribune de l’onu Le changement climatique a été le thème principal du discours prononcé par le président de la Roumanie à la tribune des Nations Unies.

La stratégie nationale de la Roumanie relative au changement climatique a pour but de mettre en place une économie à émissions réduites de gaz à effet de serre, qui ait la capacité de s'adapter aux politiques climatiques à travers une croissance intelligente, a déclaré le président Klaus Iohannis, dans son intervention à l'Assemblée générale des Nations Unies. Dans son opinion, le changement climatique représente un défi mondial, depuis la pénurie d'eau et l'insécurité alimentaire à la hausse du niveau des mers et des océans. M. Iohannis a rappelé que les effets négatifs des changements du climat de la planète étaient visibles en Roumanie aussi ; en même temps, le président a exprimé son espoir qu'il n'était pas trop tard d'avoir une planète sûre, dont l'environnement est protégé pour nos enfants.


 Le leader de Bucarest a plaidé en faveur de mesures concrètes, qui mènent à la réalisation des engagements assumés par l'Accord de Paris et par les règles d'application convenues à Katowice, y compris en poursuivant les efforts visant à limiter la hausse de la température globale à 1,5° Celsius au-dessus du niveau préindustriel. A travers sa Stratégie nationale sur le changement climatique, la Roumanie se propose de mettre en place, d'ici 2050, une société dont les politiques économiques, sociales et environnementales soient interconnectées et conçues de manière à assurer un développement durable, un niveau de vie élevé et une meilleure qualité de l'environnement, a encore affirmé le président Klaus Iohannis. Il a rappelé que, pendant son mandat à la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, la Roumanie avait mis en avant l'agenda de l'Union concernant le changement climatique. « La transition vers une économie neutre du point de vue du climat a été largement débattue au sein de l'UE, et la stratégie communautaire à long terme sur le changement climatique sera bientôt finalisée. », a souligné M. Iohannis. Et lui d'ajouter que la Roumanie avait répondu à l'appel du Secrétaire général de l'ONU  à élaborer des initiatives nationales dans neufs domaines concrets, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et pour intensifier les actions ciblées sur l'adaptation et la résilience au niveau global. Dans les douze années à venir, les actions de la Roumanie reposeront sur la Stratégie nationale de développement durable 2030. Élaboré après une ample consultation de la société roumaine, ce document reflète ses attentes et identifie les politiques nécessaires pour atteindre les dix-sept objectifs de développement durable définis. La mise en place de noyaux de développement durable dans l'administration publique et la création d'une coalition de la société civile,  pour le développement durable, ne sont que quelques-uns des moyens envisagés pour accélérer et amplifier nos efforts nationaux dans ce domaine, a indiqué le président Iohannis. 


Dans son discours à l'Assemblée générale des Nations Unies, le chef de l'Etat roumain a également parlé de la lutte contre le terrorisme, qui a récemment fait des victimes roumaines, à Kaboul. Le président Iohannis a condamné les attaques terroristes et a souligné l'engagement ferme de la Roumanie dans la lutte contre le terrorisme, menée par tous les moyens existant au plan international. (Trad. :Ileana Ţăroi )



www.rri.ro
Publicat: 2019-09-26 13:28:00
Vizualizari: 257
TiparesteTipareste